La beauté d’une haie de jardins repose en principe sur le choix des différentes plantes que vous y mettez. Pour sublimer votre espace végétal, installer des haies naturelles est une initiative louable. Toutefois il est important de choisir les plantes les mieux appropriées et qui pourront redonner vie à votre espace vert. À cet effet, vous trouverez une grande variété d’arbustes aussi magnifique les uns que les autres pour embellir votre espace selon vos besoins. Pour créer une haie à la fois naturelle et attrayante, voici 5 des meilleures plantes que vous pourrez privilégier.

1.  Le Forsythia

C’est l’une des plus belles plantes ; elle est d’ailleurs très prisé pour l’aspect éclatant qu’elle offre à travers ses fleurs dotées d’un jaune lumineux. Pour choisir l’espèce la mieux appropriée à votre jardin, vous pouvez demander l’avis d’un jardinier. Le forsythia s’adapte à tout type de jardin et vous pouvez même l’utiliser comme décoration extérieure.

Vous en trouverez sous différentes variétés distinguables par leur feuillage parfois caduc et d’autres fois semi-persistant. C’est une espèce d’arbustes qui embellit votre espace vert et qui peut être associée à d’autres variétés de plantes. Il s’agit en l’occurrence des espèces comme :

  • Le Cotius Rubrifolius ;
  • Le Coryllis ;
  • L’Euonymus.

Le forsythia s’adapte à tous les sols, car il résiste aussi bien en période estivale qu’hivernale. Ainsi lorsque vous optez pour cette variété vous ne risquez pas de voir votre jardin perdre son éclat après un changement de température. Au fil des années, la plante devient bien plus florissante. C’est un atout qui constitue un point clé et qui s’avère être très bénéfique pour votre espace vert.

De plus, le Forsythia peut se développer, quel que soit le type de sol que vous avez. Il peut s’agir des sols :

  • Argileux ;
  • Calcaires ;
  • Humides ;
  • Sableux ;

Cependant, évitez au maximum de le planter sur un terrain trop sec. L’arbuste fleurit aussi bien à l’ombre qu’au soleil. Pour cela vous devrez opter pour une exposition de la plante soit dans un lieu ensoleillé ou à l’ombre.

Comment entretenir le forsythia ?

Pour ne pas diminuer l’effet éclatant de la plante, évitez de lui retirer ses fleurs. Il est déconseillé de le tailler au carré. Enlevez au contraire les vieilles branches qui encombrent la plante. Pour un meilleur entretien, paillez le pied et ajoutez de l’engrais. Si vous constatez qu’ils se dégarnissent, il est préférable d’associer une autre variété de plantes au forsythia.

Cet arbuste pourra masquer le pied de la plante. Lorsque la plantation est très récente, l’arrosage peut se faire une fois en passant, car les besoins en eau de cette plante sont minimes. Le forsythia devra être taillé tout juste après sa floraison. Prenez le soin de retirer les différentes branches mal placées ou maigres. À condition qu’elle soit taillée régulièrement, elle peut bien se développer et croître sur plusieurs dizaines d’années sans beaucoup d’entretien.

Comment planter le forsythia ?

Le forsythia devra être planté dans une terre neutre. Veillez à l’enrichir régulièrement d’or brun ou de compost. Mettez la plante dans un trou assez large. Si l’arbuste est très petit, il ne poussera que sur deux mètres de hauteur. Prévoyez pour cela un trou faisant environ 60 m de large et doté d’une profondeur de 40 m.

Mettez ensuite la plante dans le jardin sans la tasser puis ajoutez de l’engrais. Au tour du pied de votre variété végétale, vous pourrez former une cuvette et la pailler correctement afin de garder un certain niveau de fraîcheur. Si vous souhaitez faire de la plantation de haie en groupe, veillez à espacer les plantes de 2 à 1,5 mètre.

2. Le laurier rose

Le laurier rose est une plante qui vous offre une magnifique haie naturelle. Elle dispose d’un feuillage qui lui permet de conserver sa fraîcheur tout au long de l’année. Pour une croissance optimale de l’arbuste, il est souhaitable de le cultiver dans des localités froides. Lorsque la température peut descendre à moins de 5 °C, il n’est pas conseillé de planter le laurier rose en pleine terre.

Vous pouvez vous rendre sur ce site pour en savoir plus sur la technique de plantation du laurier rose. Parfaite pour créer un espace de haie naturelle aussi bien en terre que dans un jardin, la plante dispose d’une floraison très abondante. Contrairement au forsythia, cette espèce n’est pas du tout facile à entretenir.

Elle a besoin d’un apport régulier et généreux en eau. Pour faire croître les plus jeunes plantes, vous devez les arroser au quotidien sans quoi elles ne donneront pas l’effet recherché. L’entretien du laurier rose est bien plus délicat en région froide.

Pour cela il est conseillé de se munir de postes ayant 5 à 10 m de hauteur et d’une couche profonde de drainage. L’astuce consiste à placer dans ce poste la terre riche en compost. Ensuite vous devriez les mettre dans le sol. N’oubliez pas de protéger votre plante avec un voile d’hivernage.

3. L’if

Les jeunes plantes de cette espèce se présentent sous la forme pyramidale. Mais lorsqu’elles grandissent, elles s’arrondissent progressivement et leur forme devient spirale. Pour cela il est plus avantageux de choisir une haie architecturale ou topiaire. Rendez-vous sur ce site pour en apprendre plus sur ces arbustes. Très résistant, l’if est adapté à tout type de jardin.

Pour bien la planter, assurez-vous que le sol soit bien riche en humus et qu’elle soit plantée au soleil ou à l’ombre. Priorisez l’automne ou le printemps pour cultiver l’if. Avant de la tailler, vous devrez attendre qu’elle ait une certaine hauteur. De peur de ralentir sa croissance, veillez à ne pas retirer la flèche de la plante.

Vous êtes en mesure de lui donner une forme de votre choix grâce à une cisaille. Priorisez la forme évasée au bas de l’arbuste, car elle va permettre de répartir convenablement la lumière. Lorsque l’arrosage est trop récurrent, le feuillage peut très vite jaunir. Pour cela, installez la plante dans une terre qui n’est pas trop compacte afin que l’arrosage soit peu fréquent. L’if est une plante spéciale qui nécessite un entretien particulier.

Comment entretenir l’if ?

Facile à cultiver, son entretien est peu exigeant. Pour assurer sa croissance, commencez pas mettre l’engrais sur l’if lors de la plantation. Ne plongez aucune de ses racines dans un bassin d’eau. Vous pouvez arroser la plante avec l’eau du robinet ou de la pluie. Pour éviter de jeunes pousses, essayez de ne pas tailler l’arbuste en plein soleil.

Comment tailler un if ?

Si vous décidez de la laisser sous sa forme d’origine, il faudra la tailler deux fois par an. La première fois vous pourrez le faire dès la montée de la sève. La deuxième taille peut être faite en été jusqu’en septembre. Vous avez la possibilité de la façonner selon vos goûts ou préférences. Il faut attendre 3 ou 6 ans pour obtenir la forme voulue.

4. Le poncirus

Le poncirus est une plante qui possède des épines de 10 à 15 cm. C’est un arbuste impénétrable et approprié à ceux qui voudraient empêcher des intrusions dans leur propriété. Cette plante vous met à l’abri des regards non désirés grâce à son feuillage impressionnant.

Si vous choisissez cette haie pour son côté conservateur d’intimité, il vous faudra la cultiver de sorte qu’elle atteigne une taille comprise entre 80 cm et 1, 5 m d’épaisseur.

Le petit plus avec cette variété est qu’elle est en mesure de produire du citron. Ces fruits ne sont pas faits pour être dégustés, mais plutôt pour être utilisés comme des porte-greffe. La couleur blanche et le parfum de ces fleurs en font une plante décorative très recherchée.

Bien qu’elle résiste correctement au gel, elle ne peut être cultivée sur un sol calcaire. Optez donc pour une culture dans une terre ordinaire et riche en acide. Le poncirus a les mêmes besoins en eau aussi bien avant qu’après la plantation. De peur que la plante ne jaunisse, vous devez l’arroser régulièrement.

5. La Viorne lantane

La plante Viorne lantane est l’arbuste indiqué pour parfaire la beauté de votre espace végétal. Il peut atteindre une hauteur de 4 à 5 m et sa forme arrondie à la cime offre une splendeur inégalable. Grâce à ses fleurs blanchâtres, cette variété est un arbuste de choix pour créer une très jolie haie naturelle.

Il est conseillé de laisser ses fruits mûrir correctement. Les baies qu’elles produisent sont comestibles et ne doivent pas être mangées précocement ni en trop grande quantité. Ceci pourrait entraîner des dysfonctionnements de l’organisme ainsi que des troubles gastriques comme :

  • Les vertiges ;
  • Les troubles cardiaques ;
  • L’irritation de la bouche.

La culture de ce type de plantes ne demande que très peu d’exigences. Pour une meilleure croissance, il est recommandé de la planter sur des sols humifères frais. Elle doit être exposée soit au soleil ou à l’ombre, l’automne est la meilleure saison pour cultiver la Viorne latence.

Cette variété protège votre jardin des intrusions d’oiseaux gourmands. La plante est aussi dotée de propriétés médicinales insoupçonnées. Elle est utilisée en gemmothérapie sous forme de macérat glycériné. Elle traite les maux comme :

  • L’asthme ;
  • Les bronchites ;
  • La rhinique spasmodique ;
  • Les allergies chroniques ;
  • L’eczéma.

Pour assurer une très bonne floraison de votre plante, il faudra lui apporter des engrais. Ainsi, au pied de l’arbuste, vous pourrez mettre des feuilles mortes, des tontes de pelouses. Vous pouvez également ajouter un paillage qui va permettre la conservation de la fraîcheur du sol. Il pourra de ce fait donner de la matière organique lors de sa décomposition.