C’est une bonne chose d’avoir un jardin chez soi, mais c’est beaucoup mieux de pouvoir l’entretenir sans effort pour le rendre encore plus beau. Ainsi, il existe des trucs et astuces indispensables à connaitre aussi bien pour un débutant que pour un expert. Lisez cet article pour découvrir 09 conseils pratiques et réalistes qui vous aideront à réussir votre jardin sans effort.

Optez pour de bons matériels d’entretien de votre jardin

L’efficacité que vous souhaitez avoir dans le jardinage devra commencer par un investissement. Les matériels dans le jardinage sont d’une grande importance, sauf si vous voulez opter pour un travail purement manuel. Ce dernier cas, comme vous pouvez vous imaginer, vous exigera une grande implication physique.

Alors si vous voulez rendre beau votre jardin sans faire d’effort, commencez par redynamiser votre équipement de jardinage. À propos, vous pouvez toujours opter pour la location d’outils pour l’entretien d’espaces verts. En optant pour un matériel de qualité, vous réduirez vos efforts tout en obtenant de meilleurs résultats. Cela est très pratique et peut être facilement illustré. Prenons le cas entre deux agents d’un même domaine donné : celui du jardinage par exemple. À compétence égale, la qualité du matériel de travail de ces deux agents sera un grand déterminant dans la productivité de chacun d’eux. Vous cernez donc l’importance de la qualité du matériel dans le jardinage.

Outre le soulagement que le matériel de qualité vous apportera, il y a aussi la durée sur laquelle celui-ci vous servira. En d’autres termes, vous devez choisir votre matériel de travail en fonction de sa résistance et de son utilité pour telle ou telle tâche dans votre jardin. Ainsi, optez pour de bons matériels adaptés à vos besoins et qui demanderont moins de force de travail : votre jardin en deviendra un petit paradis !

Apprenez et pratiquez

Vous venez de voir l’importance des matériels de qualité pour le jardinage. Ça ne s’arrête pas là. Il vous revient d’apprendre à utiliser de manière efficace ces matériels. De quoi s’agit-il concrètement ? Il s’agit en effet de vous faire former afin de comprendre les détours et les contours de ce que vous avez désormais comme matériels. Vous pouvez commencer par vous inquiétez sur comment se faire former ! De nos jours, il est possible que vous deveniez expert dans un domaine donné sans franchir le seuil de votre porte.

En effet, l’Internet est une option au cas où vous arriviez à manquer de quelqu’un pour vous former ou que vous ne vouliez pas trop dépenser à cause de votre budget déjà sous plusieurs contraintes. Rendez-vous sur le net et soumettez-y toutes vos inquiétudes relatives à l’utilisation de votre matériel. Seulement, choisissez les meilleures propositions qui s’ouvriront à vous dès que vous y serez. En plus, servez-vous de la notice qui accompagne généralement l’équipement. Lisez-la correctement ou faites-vous la lire. Si vous n’arrivez toujours pas à vous en sortir avec ces deux possibilités, ne tardez pas à contacter votre fournisseur ou le fabricant. Il est le mieux placé pour vous y aider. Surtout dans le cas où vous bénéficiez du service après-vente.

Avant d’épuiser ces trois possibilités, il est certain que vous soyez déjà bien satisfait. Voilà pour les matériels, passons maintenant à votre jardin lui-même.

Maitrisez votre jardin

Commençons par la pédologie du sol de votre jardin. Concrètement, vous devez connaitre la nature du sol qui veut servir de support pour vos aimables fleurs. S’agit-il d’un sol ferrugineux, hydromorphe, ferrallitique, etc. Consultez la carte pédologique de votre localité si vous n’êtes pas prêt à payer un pédologue pour des analyses. Toutefois, le service d’un spécialiste s’avère convaincant, car parfois les cartes pédologiques semblent être généralistes. Pour réduire tout biais dans les analyses, il vous est alors conseillé de solliciter le pédologue.

En conséquence, la connaissance du type de votre sol va déterminer le type de compost que vous aurez à utiliser. Car les composts ne sont pas universels. C’est-à-dire que leur efficacité dépend de la nature du sol qui les reçoit. Il en est de même pour le système d’irrigation. Ce dernier varie d’un sol à un autre et ne saurait être appliqué sans étude préalable du sol. Vous vous rendez maintenant compte que le jardinage diffère en peu de choses près de l’agriculture.

Pour avoir un bon rendement, c’est toute une suite d’études et de méthodes. Si vous en doutez, posez la question à un fermier. C’est ce que l’on insinue par la maitrise du jardin. Bref, maitriser votre jardin veut simplement dire de maitriser le sol de votre jardin. Vous aimeriez sûrement découvrir les dernières tendances d’aménagement de jardin que vous pouvez appliquer chez vous !

Cherchez à connaitre le climat de votre localité

On vous l’a sans doute enseigné à l’école :

Le climat est l’ensemble des conditions atmosphériques et météorologiques d’une région géographique pendant un temps donné.

Ce n’était qu’un rappel, quoique bien nécessaire.

Vous pourriez vous demander ce que vient chercher le climat dans notre jardinage. En effet, connaitre le climat de votre région implique tout simplement la maitrise des paramètres de votre environnement. Cela vous aidera surtout à faire un bon choix des espèces de plantes dont votre climat favorisera la croissance.

Les informations pullulent sur le web concernant votre climat et ses particularités. Mais comme nous l’avions dit plus haut, vous devez savoir faire un bon tamisage des informations du net. Comme orientation, nous vous conseillons de rechercher les informations relatives à la pluviométrie de votre région, c’est-à-dire les différentes périodes de pluies, la quantité de pluie tombée, etc. À cela s’ajoutent les informations relatives à la pollution, le vent et la température. Toutes ces informations doivent par exemple être prises en compte lors du choix de vos fleurs.

En dépit de la disponibilité de toutes ces informations sur le web, il peut arriver que vous ne soyez pas convaincu. Dans ce cas, procurez-vous d’articles scientifiques qui traitent de ce sujet. Aussi, pouvez-vous rendre dans une station météorologique de votre région pour encore plus de concret. Cette dernière mention serait idéale autant que possible, à cause de l’expression aiguë du changement climatique de notre siècle. Au moins avec les informations récentes et toutes crues que vous aurez à la station, vous aurez une chance de ne pas vous tromper.

Faites une liste des fleurs que vous préférez

Laissez-vous aller. Ne faites aucune restriction à cette étape. Si vous avez le souhait d’avoir un des plus beaux jardins, c’est que vous avez une connaissance plus ou moins complète des fleurs qui vous hantent. Alors, c’est la phase pour vous de les lister.

Cependant, il n’est pas exclu que vous veniez nouvellement de vous pencher pour le jardinage. Si c’est le cas alors, rendez-vous sur le web. Il existe plein de blogs sur le Net qui abordent différents aspects du jardinage, de la pépinière à l’entretien.

Profitez de votre visite sur le web pour explorer la palette de fleurs que la nature nous a offerte. Pendant votre exploration, faites-vous plaisir à songer déjà aux différentes associations possibles. Même s’il est vrai que tout ce dont vous aurez besoin vous attend sur le net, celui-ci ne fera pas tout à votre place. Il vous revient de hiérarchiser les fleurs et d’écarter celles dont vous ne voudriez pas dans votre futur paradis de jardin. Écartez surtout celles qui ne vous attirent pas visuellement : si elles ne vous accrochent pas sur une photo HD ce n’est pas sur votre sol qu’elles sauraient vous accrocher. Maximisez donc votre chance et profitez de votre liberté de choix.

Faites le choix de bonnes espèces de fleurs et semez-les

Votre préférence en espèces de fleurs ne doit pas prévaloir dans les critères de choix de celles-ci. En effet, il existe deux conditions principales qui doivent être priorisées dans le choix de vos fleurs :

  • Les conditions pédologiques : les constituants de votre sol, leur agencement, leurs propriétés physiques, chimiques et biologiques
  • Les conditions climatiques : les données atmosphériques en général, les précipitations, la température, l’humidité, la vitesse du vent

Si ces deux principales conditions de votre région sont applicables à une fleur, alors vous n’avez qu’à la choisir. L’autre condition qui va de soi est la prise en compte de la couleur de votre maison. La beauté de votre jardin sera appréciée par le mariage que celui-ci offre avec les motifs de la peinture de votre maison. Si votre maison présente un aspect chromatique par exemple, vous devez tenir compte des couleurs blanches, noires et grises dans votre jardin.

Si le choix est bien fait, la suite est de passer au semis de vos fleurs. La meilleure période pour semer vos fleurs est bel et bien le printemps. Le semis à la volée est fréquemment adopté dans le jardinage. Mais avant de passer à cette étape, rassurez-vous d’avoir remué et gratté le sol de votre jardin. Ce n’est qu’après cela que vous allez arroser la semence qui vient d’aller au sol. Efforcez-vous d’être juste dans les dimensions des lignes du jardin. Cela donnera une touche artistique à votre jardin. Si tout ce qui vient d’être dit est pris en compte et respecté, le reste devient une formalité à remplir.

Faites le plan de votre projet

Ce point a été abordé partiellement au point précédent, mais la répétition est pédagogique, dit-on ; encore qu’il ne s’agisse pas d’une simple répétition dans ce cas, mais de dépouiller ledit point au point de lever tout point d’ombre.

Soyez ambitieux, mais à la hauteur de l’espace disponible pour votre jardin. Tenez compte des différentes parties de votre maison. Définissez selon votre but les pièces paysagères de votre futur jardin. Vous pouvez par exemple border l’allée des fleurs de couleur rouge, laquelle allée échoue sur une terrasse paradisiaque entourée de jolies fleurs attirantes. Dans tous les cas, à vous revient-il de voir.

L’objectif ici est d’aérer votre jardin, de laisser vos visiteurs constater la démarcation entre les différentes ambiances que votre jardin offre. C’est de là que commence la beauté de celui-ci. Avant d’aller sur le point suivant, abordons l’importance des chemins à l’intérieur de votre jardin.

Votre jardin ne doit pas être touffu, c’est-à-dire sans aucune aération comme nous l’avons dit plus haut. Cette aération est possible si et seulement si un cheminement agréable s’entrevoit assez vite à la vue de votre jardin. C’est à cette phase que vous devez laisser votre goût s’exprimer. À cet effet, marquez votre jardin par des arrêts sur des points de vue, par des courbes impressionnantes et harmonieuses, et aussi et surtout par la superposition entre les différentes pièces de votre jardin.

Voici quelques éléments qui vous donneront l’impression que votre jardin est plus beau que votre attente :

  • La succession dans les rythmes. Ceci se fait par des changements de matériaux utilisés par exemple.
  • Les arrêts, aperçus sous forme de banc depuis une vue de profil.
  • Les points de vue, il s’agit de l’aménagement d’un élément accrochant, comme un miroir par exemple.

Si vous vous en sentez en mesure, faites un ou plusieurs croquis à main levée. Ces croquis pourront vous donner une image.

Planifiez les activités du jardin

Si vous avez une envie précise concernant votre aménagement, vous avez donc une raison de planifier vos activités. Dans le cas contraire, vous pouvez vous en passer et naviguer à vue.

Dans le premier cas, nous vous conseillons hiérarchiser les tâches par ordre de priorité. C’est après cela que vous pouvez répartir le temps à allouer à chacune de celles-ci. N’hésitez surtout pas à vous faire aider par moment, surtout lorsque vous ne vous sentez pas capable. Ce faisant, vous éviterez le piège de la négligence qui conduit souvent à bâcler ce qui mérite beaucoup plus de soin. Les activités du jardin sont multiples, mais trois sont principales.

  • L’Arrosage : si vous avez un système d’irrigation, c’est moins pénible. Il suffit de mettre en marche le système, vous pourrez vaquer à autre chose en attendant que les plantes ne soient comblées de leur besoin en eau. S’il s’agit plutôt d’un arrosage manuel, plus sportif d’ailleurs, faites-le bien et avec soin. Ne laissez aucune partie du sol où l’eau ne passe et repasse.
  • Le désherbage : débarrassez-vous périodiquement des mauvaises herbes qui poussent dans votre jardin. La mauvaise herbe ici est toute plante qui n’a pas sa place dans votre jardin, qu’elle soit utile ou non.
  • Émondage : toute la beauté d’un jardin y réside. En émondant vos fleurs, vous leur donnez une coupe de votre gré. Taillez-les périodiquement afin que votre jardin ne devienne une savane qui finira par encombrer votre habitat.

Écoutez votre cœur vous parler

Au-delà de tout ce qui a été dit et d’autres que vous lirez ailleurs, écoutez votre cœur. Parce qu’après tout, il s’agit de vous, mais également de vous faire plaisir. Alors, libérez-vous de toute contrainte et faites ce qui vous semble bon et parfait. Souvenez-vous que la beauté est relative et personnelle, pour cela, nul ne pourra vous imposer le schéma de votre jardin, aussi beau faut-il.

Telle est la substance de nos conseils pour vous. Ces conseils sont pratiques et moins couteux. Aussi, sont-ils réalistes et réalisables. S’il est vrai que tout est permis et que tout n’est pas utile, alors faites un pesage consciencieux de tous nos conseils et retenez le plus convenable pour vous. Mettez-vous donc au travail et admirez la beauté de votre jardin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here