Lorsque vous venez d’aménager dans votre nouvelle maison, assurer la sécurité de tous vos biens se révèle comme l’une de vos principales préoccupations. Ceci concerne aussi bien les meubles que les différentes installations domestiques. Avec une assurance habitation, vous pouvez anticiper les éventuels incidents et vous prémunir contre les catastrophes. Pour le cas des aménagements extérieurs, cela s’avère encore plus indispensable. Dans cet article, nous vous expliquons dans les détails le processus de souscription ainsi que les avantages d’assurer tous vos biens externes.

Que savoir sur les aménagements extérieurs ?

L’assurance de vos biens situés à l’extérieur de votre maison vous permet aussi de bénéficier de diverses indemnisations en cas d’incidents ou de dégâts. Elle peut prendre de différentes formes en fonction des options choisies.

Brève définition des aménagements extérieurs

Pour une nouvelle construction ou pour toute habitation rénovée, nous retrouvons de divers équipements à l’extérieur avec des rôles bien particuliers. Lorsqu’on parle d’assurance habitation, on compte aussi bien l’ensemble des équipements et des accessoires de la maison que les installations extérieures au logement. Ces dernières se classent dans deux catégories distinctes à savoir : les dépendances (elles regroupent tous vos biens immobiliers localisés à moins de 10 km de votre domicile) et les aménagements extérieurs (ceux qui se situent dans l’environnement immédiat de chez vous). Ceux-ci, de différentes natures et valeurs, peuvent également prendre de multiples aspects.

Les aménagements extérieurs peuvent s’assurer par le locataire ou le propriétaire lui-même avec un contrat d’assurance habitation.

Selon la législation, vous n’êtes pas tenu de souscrire à une assurance pour couvrir vos installations extérieures. En effet, seul le logement principal doit être assuré, car les aménagements extérieurs représentent juste des biens supplémentaires. Ainsi, vous disposez de la liberté de couvrir vos installations particulières ou pas. Dans tous les cas, y souscrire cela vous garantira de multiples avantages à court et à long terme. Pour plus d’informations, consultez directement maaf.fr.

Les aménagements extérieurs concernés par l’assurance

De manière courante, pour protéger vos installations extérieures, vous devez nécessairement souscrire à une garantie spécifique. Celle-ci se déterminera en fonction l’étendue et de diverses responsabilités. Pour vous donner une idée des biens classés parmi les aménagements extérieurs, voici une liste non exhaustive qui vous servira notamment lors de la souscription :

  • Les piscines, spas et jacuzzis ;
  • Les jardins y compris les arbres, massifs, arbustes, etc. ;
  • Les terrasses et les cours extérieures ;
  • Le mobilier de jardin ;
  • Les barbecues fixes (reliées à une construction) ;
  • Les portails, clôtures et barrières ;
  • Les puits, fontaines, mares et autres bassins ;
  • Les murs et escaliers non solidaires du bâtiment principal ;
  • Les pergolas et les espaces de jeux pour enfants (balançoires, toboggans, etc.) ;
  • Les portiques et kiosques de jardin, etc.

Les options d’assurance de vos aménagements extérieurs

Le principal avantage d’assurer vos aménagements extérieurs reste les indemnisations que vous obtenez en cas de sinistre ou d’accident. En d’autres termes, cette assurance protège vos biens. Mais avant d’y souscrire, vous devez prendre le temps d’évaluer et de donner une estimation de tous vos biens mobiliers. Vous devrez aussi penser aux éventuels risques auxquels ils peuvent être exposés. Ainsi, en fonction de votre capital mobilier, l’assureur pourra vous proposer de multiples options d’assurance. Dans la plupart des cas, vous disposez du choix entre deux solutions à savoir :

  • L’option jardin : celle-ci se propose souvent dans le cadre d’une assurance multirisque habitation. Elle couvre un petit nombre de biens et reste donc l’idéal pour les propriétaires qui possèdent au plus un salon de jardin en PVC, un barbecue et quelques massifs de fleurs ;
  • L’option de contrat spécifique : plus étendue que la précédente, cette solution se révèle utile pour ceux qui disposent d’un capital mobilier d’une grande valeur. Si vous cultivez par exemple des plantes rares sous serre ou si vous possédez de nombreux équipements à l’extérieur, vous devriez souscrire à cette option.

Avec donc une bonne estimation de votre patrimoine, vous pourrez souscrire par exemple à un contrat séparé avec un excellent plafond d’indemnisation. Vous devrez vous référer pour cela à un professionnel.

Autre aspect important, sachez que la garantie de responsabilité civile présente dans le contrat d’assurance ne prend pas en compte les dégâts corporels ou matériels causés entre assurés du même contrat. Vous devrez donc vérifier également les dommages que votre famille, vos employés (femme de ménage, jardinier, etc.) ou vous-mêmes pourrez causer à votre jardin et à ses accessoires. Ceci concerne les conséquences du liquide corrosif renversé par l’ouvrier sur le salon de jardin, l’arrosage enterré endommagé par le creusement d’une tranchée trop profonde, et autres. Les garanties standard ne couvriront donc pas ces divers accidents, et les frais reviendront à votre propre charge. Cependant, si vous souscrivez à un contrat séparé, vous pourrez être assuré pour ces risques ainsi que d’autres dans la marge des multiples options proposées.

En dernier point, vous devez penser à l’étendue de la surface extérieure à couvrir par l’assurance. En effet, les assureurs, les locataires ou les propriétaires peuvent avoir une appréciation différente de la valeur réelle de la surface. En exemple, un grand jardin et un petit parc peuvent se distinguer uniquement par un simple bien mobilier. Ceci pourrait notamment réduire l’étendue de l’indemnisation en cas de sinistre.

Comment assurer vos aménagements extérieurs ?

Une fois l’évaluation de vos biens mobiliers achevée, vous pourrez vous orienter vers un professionnel pour souscrire à un contrat de votre choix. Pour trouver le meilleur et prévoir les fonds nécessaires, vous pourrez vous servir d’un simulateur d’assurance en ligne.

Les conditions essentielles

Peu importe le type de contrat auquel vous souscrirez, vous devez remplir certaines conditions capitales. Celles-ci représentent un ensemble de règles qui vous permettront de bénéficier d’une bonne couverture pour tous vos aménagements extérieurs. Voici les conditions essentielles à vérifier :

  • La situation de l’intéressé : pour les propriétaires, une formule intégrale demeure disponible et s’adapte à tous les besoins. Pour les locataires, le choix reste possible entre une formule Classique ou une formule Intégrale en fonction de la valeur des biens (mobiliers, équipements, installations ludiques, etc.) ;
  • La superficie de l’habitation : pour la souscription, vous devrez déclarer la surface totale exacte de votre bien mobilier externe. Celle-ci représente la superficie exploitable après déduction des surfaces occupées par les murs, les marches, les gaines, les embrasures de portes et fenêtres, et des parties d’une hauteur inférieure à 1,80 m ;
  • L’évaluation des biens mobiliers : il demeure très important d’estimer correctement la valeur de votre patrimoine (biens mobiliers, autres objets de valeur, etc.). Ceci vous permettra d’obtenir une assurance habitation adaptée. En cas de sous-estimation ou de surestimation, vous ne profiterez pas d’une bonne indemnisation en cas de sinistre ;
  • La prise en charge de vos dépendances : vous devez également déclarer la présence de vos garages et des abris de jardin par exemple pour adapter votre contrat à votre propre situation.

Lorsque vous avez pris en compte toutes ces conditions, le professionnel pourra vous proposer des garanties essentielles indispensables pour commencer. Ensuite, vous pourrez ajouter vous-même des options à l’assurance en fonction des caractéristiques de vos besoins.

La procédure de souscription

Pour signer un contrat d’assurance pour vos aménagements extérieurs, vous ne rencontrerez pas de grandes difficultés, et vous pourrez toujours demander l’aide et les conseils d’un professionnel. De façon simple, voici les 3 étapes clés à suivre :

  • La 1re étape : en quelques clics, vous suivrez une simulation d’assurance afin d’apprécier clairement les tarifs proposés. Après celle-ci, vous pourrez poursuivre la souscription en ligne avec l’étape 2 ou continuer la procédure avec un conseiller ;
  • La 2e étape : ici, vous devrez approfondir votre situation en fournissant des informations supplémentaires notamment sur le capital mobilier et la valeur de vos installations extérieures. Ceci vous permettra aussi d’affiner le tarif en fonction de vos souhaits. C’est à ce niveau que vous pourrez ajouter des options à votre contrat d’assurance selon vos besoins ;
  • La 3e étape : c’est le moment de confirmer votre assurance aménagements extérieurs. Vous pouvez y souscrire directement en ligne avec votre carte bleue ou appeler un conseiller.

Les avantages de l’assurance des aménagements extérieurs

Comme déjà énoncé plus haut, couvrir ses aménagements extérieurs vous offre de multiples avantages. En plus de bénéficier d’indemnisations en cas de sinistres, vous avez aussi de différentes garanties. En gros, voici les atouts de cette assurance :

  • En cas d’inondation : l’assurance couvre par exemple, les dommages causés par de fortes pluies ou un petit cours d’eau qui a débordé et inondé votre jardin, détruit les luminaires fixés au sol le long de l’allée, etc. ;
  • En cas de vol : vous recevrez des indemnisations si vous avez été victime d’une tentative de vol ou après l’endommagement de votre portail électrique ;
  • En cas d’accident : la couverture s’étend aussi aux dégâts causés par un camion ou tout autre véhicule sur le mur de votre clôture ;
  • En cas de grêle : si un orage de grêle détruit l’abri de votre piscine ou produit un court-circuit sur le système de filtration, votre assurance aménagements extérieurs vous dépannera ;
  • En cas de tempête : le contrat couvre également les dommages survenus après une tempête (chute d’un de vos arbres, destruction du portique de jeu des enfants, etc.) ;
  • En cas d’une fuite de canalisation extérieure : l’indemnisation survient aussi pour la réparation d’une fuite de la canalisation d’alimentation en eau de votre logement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here