Très en vogue, les plantes d’appartement rehaussent le design des salons et autres pièces à vivre. Elles contribuent à leur bonne aération et les rendent plus conviviales. Découvrez dans cet article le Clusia rosea, un magnifique arbuste d’intérieur. Très réputé, il possède des feuilles épaisses et ovales. Il impressionne par ses vertus dépolluantes.

Description du Clusia rosea

Également appelé Clusier, le Clusia rosea représente un arbre tropical de la famille des Clusiacées. Il se démarque par d’admirables feuilles coriaces. Épaisses et ovales, elles séduisent par leur couleur verte sombre et brillante. D’une longueur de 15 à 20 cm, le Clusia rosea présente des similitudes avec le Ficus elastica (caoutchouc). Toutefois, ses feuilles larges et arrondies aux extrémités se révèlent plus effilées que celles du caoutchouc. Il peut atteindre une hauteur de 1,5 m en appartement. Vous pouvez vous servir d’une pointe rigide pour y inscrire des mots. Cela explique le surnom d’« arbre autographe » attribué au Clusia rosea. Il fournit des fleurs en forme de corolle. Ces dernières affichent des coupes de pétales blancs, roses ou cireux. Elles présentent une largeur de 8 à 10 cm. Les fleurs mâles se distinguent par leur large couronne d’étamines jaunes. Quant aux femelles, elles conçoivent un fruit en forme d’outre. À l’éclosion, celui-ci prend l’aspect d’une étoile. Il dispose de graines rouge vif entourées d’un écrin blanc et épais.

Origines et espèces de Clusia rosea

La famille Clusiacées compte près de 150 espèces que vous retrouvez essentiellement dans les zones tropicales du continent américain et dans les forêts guyanaises. Le Clusia rosea demeure la variété la plus cultivée. Il se développe aussi bien à l’extérieur que dans les appartements. Ce petit arbre aux grandes feuilles brillantes se met en place assez aisément. Ses fleurs roses apparaissent en été et produisent des fruits à graines. Sa verdure décorative impressionne par son design et son esthétique. Le Clusia rosea reste donc très prisé dans les appartements et bureaux. Il figure parmi les plantes les plus dépolluantes. Quant au Clusia grandiflora, il affiche aussi un feuillage vert assez épais et brillant. À l’éclosion, il fournit de magnifiques fleurs. De couleur blanc crème garnie d’un jaune verdâtre, ces dernières apparaissent en été. Elles génèrent de grosses capsules ornées de graines. Le Clusia grandiflora se cultive au niveau des salons.

D’autres espèces de Clusia existent également comme :
  • le Clusia lanceolata avec des fleurs de porcelaine ;
  • le Clusia orthoneura ou le Clusier brésilien ;
  • le Clusia guttifera. Il se distingue par ses petites feuilles ;
  • le Clusia rosea ou le Clusia fluminensis, encore connu sous la dénomination de Clusier nain ;
  • le Clusia rosea Variegata. Il se démarque par sa forme panachée.

 

Comment planter le Clusia rosea ?

Pour un développement harmonieux de votre Clusia rosea, vous devez prendre en compte plusieurs critères.

Les conditions de mise en terre

Pour le planter, optez pour un pot avec une profondeur acceptable. Les dimensions de ce dernier doivent être proportionnelles à celles de votre Clusia rosea. Pour une plante de 80 cm, vous pouvez choisir un pot de 30 cm. Il pourra recevoir une quantité de terre suffisante et permettra également à votre plante de disposer d’assez d’espace. Cela garantit la stabilisation de votre plante et un développement harmonieux de votre Clusia rosea. La meilleure alternative consiste à installer votre Clusia rosea dans un kit AeroGarden. Il possède un système lumineux LED que vous pouvez régler en mode jour et nuit. Avec un tel choix, votre plante profite d’une bonne photosynthèse. Mieux, elle poussera assez vite. Pour disposer d’un arbuste suffisamment vert, vous devez utiliser un bon terreau. Sa croissance idéale exige un sol drainant. Vous le plantez dans un mélange de terre comprenant notamment proportionnellement du terreau riche, du sable non calcaire et de la terre de jardin.

Où installer votre Clusia rosea ?

Pour garantir l’épanouissement de cette plante d’appartement, vous devez le mettre dans un endroit assez éclairé. Faites-le pousser à un emplacement ombrageux avec des rayons solaires filtrés. Sans une bonne luminosité, votre plante connaitra une croissance entravée. En effet, le Clusier rosea adore la chaleur. Positionnez-le dans une pièce où règne une température minimale de 15 ° C. Toutefois, évitez de l’installer près d’un radiateur. L’air d’un pareil environnement demeure sec. Or, le développement du Clusia rosea nécessite une humidité atmosphérique considérable. Les courants d’air assez chaud ne permettront pas à votre plante de s’épanouir. La pratique recommande donc de le positionner en compagnie d’autres plantes. Il pourra ainsi profiter d’un environnement humide en permanence.

Le Clusier rosea prospère dans un environnement humide. Pour conserver une atmosphère humide, optez pour la mise en place d’un mini-jardin. Une autre astuce consiste à installer sous le récipient contenant la plante un plateau de billes d’argile avec de l’eau. Vous pouvez également effectuer une brumisation chaque matin à l’eau de pluie. Idéalement, la bonne croissance du Clusia rosea exige une température comprise entre 15 et 30 °C. Toutefois, cette plante peut supporter des coups de froid jusqu’à 2 ° C. Une jeune pousse de Clusia rosea s’épanouit à l’ombre avec une dose suffisante de lumière. Seul un Clusia rosea adulte peut résister à des rayons solaires directs.

Culture et entretien du Clusia rosea

À l’état sauvage, le clusia rosea peut atteindre 20 à 30 m de haut. Souvent, il prospère assez rapidement si vous le faites pousser en épiphyte. Vous l’ensemencez donc au creux des branches d’un autre arbre. Après la germination, ses racines plongent vers le sol pour s’y enraciner. Pour une culture d’intérieur, le Clusia rosea peut aller jusqu’à 2 m de hauteur. Lorsque vous le faites pousser en effet de serre, il peut prendre un aspect plus important. Il affiche plusieurs tiges assez grandes et des feuilles. Ces dernières se transforment en petits troncs au fur et à mesure de la croissance de l’arbre.

La culture du Clusia rosea

Cette plante pousse assez lentement. Son développement nécessite un bon et régulier arrosage. Néanmoins, évitez la stagnation de l’eau au niveau du pot. Arrosez-le avec une eau enrichie en engrais au printemps et en été. De mai à octobre, utilisez plutôt de l’eau qui n’intègre pas de calcaire pour l’arrosage. Dans tous les cas, ne laissez pas la plante se déshydrater. Évitez également que l’eau y stagne en permanence. En effet, un substrat trop humide ou trop sec ne favorise pas un bon développement de votre plante. La procédure d’arrosage demeure assez simple. Vous lui fournissez une petite quantité d’eau dans un premier temps. Et vous patientez quelques minutes pour que le substrat gonfle pour pouvoir accueillir plus d’eau. Et vous lui apportez davantage d’eau. En intersaison et en hiver, vous devez réduire la quantité d’eau pour permettre un excellent épanouissement de votre Clusia rosea. Par contre, vous arrosez de façon identique votre plante lorsque vous le faites pousser en serre chaude.

Lorsque vous aviez installé votre Clusia rosea dans un pot, vous devez prévoir un transvasement tous les 3 ans. Avec la croissance de la plante, un contenant plus grand s’impose. Mettez en place un système de drainage et n’arrosez pas en excès votre plante. Vous pourrez ainsi prévenir toute pourriture des racines. Vous pouvez apporter une dose d’engrais pour booster le développement de votre Clusia rosea. Cette pratique intervient notamment pendant la saison productive. Le renouvellement complet ou partiel de la terre de votre plante permet également une meilleure croissance de votre plante. Vous pouvez recourir à cette stratégie chaque printemps.

L’entretien du Clusia rosea

Pour profiter de la beauté de votre Clusia rosea, vous devez l’entretenir en permanence. La pratique recommande de vaporiser sa verdure chaque jour en saison sèche. Par contre, ce rituel s’impose tous les 3 jours en hiver. Servez-vous d’une éponge ou d’un chiffon humide pour nettoyer minutieusement les feuilles de votre Clusia rosea. Répétez cette opération chaque mois. Votre plante apparaitra ainsi sans poussière et ses tissus végétaux pourront mieux respirer. Cet entretien s’effectue avec douceur. Évitez d’exercer une forte pression sur les feuilles au risque de les abimer ou de les arracher. Gardez un œil permanent sur votre Clusia rosea. Si vous remarquez qu’une branche le déséquilibre, vous pouvez le tailler. Cette opération intervient généralement en fin d’hiver. Servez-vous d’un sécateur désinfecté. Protégez-vous avec des gants pour éviter tout contact avec la sève.

En temps de grande chaleur, des cochenilles peuvent prendre d’assaut votre Clusia rosea. Assurez-vous que votre plante bénéficie d’un espace assez lumineux et qu’elle reçoive un bon arrosage. En effet, le Clusia rosea reste en excellente santé si vous l’entretenez régulièrement. Les parasites ne pourront pas alors l’attaquer. Votre plante pourra donc croître dans de meilleures conditions. Si vous remarquez que votre Clusia rosea est victime, traitez-le avec des insecticides adaptés. Votre plante retrouvera toute sa beauté.

La reproduction du Clusia rosea

Le bouturage et le semis demeurent les meilleures techniques pour multiplier le Clusia rosea.

Le bouturage

Pour le réussir, vous coupez une tige de la plante dans un premier temps. Vous patientez quelques jours pour que cette dernière cicatrise. Ensuite, vous le mettez en terre à l’étouffé. Conservez-le impérativement à la bonne température pour réussir l’opération. Le bouturage parait assez simple en théorie. Mais, la pratique se révèle plus compliquée. En effet, vous devez garantir à votre plante d’excellentes conditions de chaleur et d’humidité.

Le semis

Les graines du Clusia rosea germent dans un sol sablonneux et chaud. Vous les recouvrez légèrement pour y conserver une humidité idéale. Cette solution demeure la meilleure si votre plante a déjà fleuri et possède des graines. Vous pouvez alors récupérer ces graines que vous ensemencez en fin d’été dans des pots individuels. Une température ambiante de 22 °C s’impose dans la pièce pour une bonne germination de votre Clusia rosea.

Particularité du Clusia rosea

Le Clusia rosea reste assez impressionnant et convient parfaitement pour instaurer une ambiance exotique dans les salons. Vous pouvez le mettre en place seul ou l’associer à d’autres plantes d’intérieur. Issu des milieux tropicaux, il s’émancipe dans une atmosphère humide et a besoin d’une température d’au moins 15 °C.  il dépollue son environnement. Toutefois, le Clusia rosea demeure impropre à la consommation. Son ingestion entraine des vomissements. De plus, sa sève provoque des irritations au niveau de la peau. La prudence recommande donc de débarrasser les feuilles du bas pour empêcher les enfants d’y toucher. Vous pouvez également installer le pot à une hauteur, hors de leur portée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here