Vous souhaitez observer les merveilles de la nature et faire de votre jardin un repère riche en biodiversité ? Vous avez bien raison, car au-delà du fait de satisfaire votre plaisir personnel, vous faites une bonne action pour le bien-être de la planète. Celle-ci a plus que besoin de récupérer une population d’insectes pollinisateurs, papillons inclus, digne de ce nom. En lisant ce qui suit, vous saurez quelles espèces végétales planter, comment organiser votre jardin et quoi rajouter pour attirer le plus de papillons possible. D’ici quelques mois, vous en verrez virevolter de toutes les couleurs !

Laisser le jardin vivre par lui-même

Il s’agit de la règle la plus basique qui soit et pourtant, elle fait partie des plus efficaces. Laisser son jardin vivre par lui-même, c’est permettre à la nature de s’épanouir sans que l’Homme y mette son grain de sel. Pourtant, trop de personnes qui possèdent un jardin ont le mauvais réflexe de sortir la tondeuse quand l’herbe commence à pousser. Or, un jardin qui ressemble à un terrain de foot ne risquera pas d’attirer des insectes, loin de là ! Ces petits êtres gracieux ont besoin de se nourrir de fleurs, mais également de se cacher dans les hautes herbes pour y dormir, pour pondre ou pour parfois même opérer leur métamorphose… en somme des créatures fascinantes mais qui ont besoin de délicatesse si on a envie de les voir au quotidien et de faire leur connaissance ! Si vous souhaitez en savoir plus sur cet insecte majestueux et trouver des accessoires à son effigie, vous trouverez sur Revedepapillon.fr des articles pour les curieux et les passionnés de papillons.

Ainsi, comme beaucoup d’espèces, les papillons apprécient particulièrement les jardins au style « sauvage », qui laisse pousser en toute liberté les herbes et les fleurs. Il n’est pas non plus question de se retrouver avec une flore dont on ne maîtrise plus les ardeurs, le tout est de parvenir à trouver un juste milieu. En cas de grand espace, il peut être intéressant de laisser une parcelle entièrement sauvage, sur laquelle poussent des herbes sauvages comme les orties ou le lierre. On peut également y déposer du bois mort, qui fera office d’habitat cinq étoiles pour la faune du jardin, dont les papillons, qui pourront pondre leurs œufs.

Bannir les produits phytosanitaires pour l’entretien du jardin

Cette recommandation fait directement écho à celle évoquée précédemment : laisser son jardin s’épanouir naturellement sous-entend limiter les interventions humaines. Par voie de conséquence, cela signifie également que si intervention il doit y avoir, il faut éviter autant que faire se peut de recourir aux produits phytosanitaires pour l’entretien du jardin. Il vaut mieux éviter d’utiliser la plupart des produits vendus en magasins conventionnels, censés participer au bon entretien de votre espace vert… Les petites bêtes n’en raffolent pas du tout. On constate déjà depuis de nombreuses années un déclin de tous les pollinisateurs partout dans le monde, en raison de l’utilisation intensive des pesticides.

En effet, ces produits contiennent des substances toxiques qui contribuent fortement à la disparition de la biodiversité. Il serait donc dommage que cela arrive également dans votre jardin. Heureusement, certaines marques ont sorti des produits plus «propres», qui ont souvent des labels verts qui attestent de la non-dangerosité de leurs effets. Vous êtes encore sceptique ? Il vous reste le fait-maison, fabriquez vos propres mélanges ! Le savon noir, le vinaigre blanc ou le purin de plantes comme les orties ou la prèle seront vos meilleurs alliés.

Attirer les papillons grâce aux plantes mellifères

Maintenant que vous savez qu’il faut un terrain presque sauvage et dépourvu de tout produit phytosanitaire, il faut penser à la flore. Là encore, la bonne nouvelle, c’est que la nature est riche et a créé de très nombreuses espèces végétales dont les papillons se délectent tout au long de l’année. Afin qu’un jardin attire les insectes curieux, il ne faut pas hésiter à varier les plantations et à proposer de nouvelles espèces selon les saisons. Plus le garde-manger du jardin sera varié et plus vous ferez des adeptes et attirerez des insectes. Les papillons aiment les fleurs colorées et qui sont odorantes. Certaines marques vendent des mélanges de graines prêts à l’emploi, qui regroupent les espèces végétales dont les papillons raffolent. Vous êtes certain de ne pas vous tromper !

Les haies foisonnantes et fleuries font le bonheur des papillons. Les buddléias, appelés également « arbres aux papillons », sont des buissons touffus qui se parent de belles fleurs violettes voire blanches, pour l’été. Ils sont plus que les bienvenus dans un jardin qui veut accueillir ces insectes avec la scabieuse et le cosmos.
Les plantes aromatiques comme le thym ou la menthe poivrée attirent les butineurs, n’oubliez pas également la bourrache, le pissenlit, le coquelicot, les œillets…
Enfin, les arbustes comme l’aubépine ou les plantes sauvages comme l’ortie ou l’oseille sont aussi un plat de résistance !

Créer un point d’eau pour les papillons

Le jardin a besoin d’un point d’eau, il servira à désaltérer les papillons venus tremper leur trompe dans tous ces mets délicieux. Mais en réalité, ce point d’eau fera le bonheur de l’ensemble de la faune de ce jardin. Si vous n’avez pas la chance d’avoir dans votre espace une petite mare naturelle, vous pouvez fabriquer un dispositif. Ne prenez pas peur pour autant. Vous n’avez pas forcément besoin de construire un bassin, parfois, une simple coupelle, peu profonde, suffit.
Cependant, prenez garde : de nombreux insectes seront ravis de trouver ce point d’eau et de pouvoir s’hydrater, sauf qu’un accident est vite arrivé. Il suffit d’un coup de vent pour que l’insecte tombe dans l’eau et se noie. Ainsi, il est toujours vivement recommandé de mettre dans le bassin un support quelconque qui pourrait les aider à s’accrocher en cas de chute. Certaines personnes mettent par exemple un grillage qui recouvre partiellement le point d’eau ou des galets immergés dans l’eau. Bien évidemment, il faut penser à changer l’eau tous les jours, pour éviter la prolifération de maladies.
Les papillons doivent pouvoir aller et venir sans gêne, il est donc conseillé de placer le point d’eau à un endroit stratégique, idéalement dans la même zone que là où se situe le coin plus sauvage du jardin.

Nourrir les chenilles pour qu’elles deviennent papillons

On pourrait avoir tendance à l’oublier, mais avant de devenir des insectes volants majestueux qui viennent butiner nos fleurs, les papillons ont été par le passé des chenilles. Il faut donc aussi penser à planter des espèces végétales qui peuvent nourrir les chenilles avant leur transformation définitive.
Il est évident que certaines chenilles qui envahissent nos potagers et détruisent toutes nos plantations font plus de dégâts qu’autre chose.
Cependant, de façon générale, les chenilles aiment beaucoup les capucines, autant les fleurs que leur feuillage. Les feuilles de chou, les feuilles d’ortie ou de plantain constituent également un excellent repas pour elles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here