L’Amelanchier est un arbuste très apprécié pour ses vertus médicinales et nutritionnelles. Ses baies sont riches en fibres et contiennent des nutriments essentiels à l’homme. La plante se plaît dans les sols riches, profonds et frais. Elle aime aussi le soleil et la mi-ombre. La plantation de l’Amelanchier peut se faire à l’automne ou au printemps et sa multiplication se déroule à la fin de l’été. Voici un descriptif complet de cet arbuste au feuillage magnifique.

À la découverte de l’Amelanchier

L’Amelanchier est un arbuste rustique qui appartient à la famille des Rosaceae, sous-famille des Maloideae. C’est une plante originaire d’Amérique du Nord, d’Asie et d’Europe. Sur le vieux continent, l’Amelanchier est surnommé « l’arbre aux oiseaux », parce qu’il était souvent planté dans les monastères. Aux États-Unis, on pense que l’arbuste « ouvre et ferme la saison végétale ». L’Amelanchier présente des feuilles (de 3 à 12 cm) caduques, simples et qui ont une couleur verte. En automne, elles se parent de leur couleur cuivre et pourpre pour offrir un feuillage décoratif magnifique.

La floraison blanche et parfumée qui est plutôt abondante a lieu d’avril à mai.

Les fleurs donnent des baies assez petites appelées « amélanches ». Rouge au départ, elles deviennent pourpres foncées. Ces fruits juteux et sucrés sont comestibles et peuvent être consommés crus ou cuits. L’arbuste a une taille moyenne de 3 m de haut pour 3 m de large. Il atteint les 5 m dans certaines régions. Rustique, la plante supporte des températures négatives jusqu’à -30 °C.

Variétés d’Amelanchier

Il existe plusieurs variétés de cette plante. Elles sont toutes rustiques, avec une floraison qui débute généralement à partir du mois d’avril.

  • Amelanchier du Canada (Amelanchier canadensis) ;
  • Amelanchier de Lamarck (Amelanchier lamarckii) ;
  • Amelanchier ballerina;
  • Amelanchier x grandiflora (Robin Hill) ;
  • Amelanchier laevis;
  • Amelanchier laevis Snowcloud;
  • Amelanchier à feuilles d’Aulne (Amelanchier alnifolia ‘Obelisk’) ;
  • Amelanchier commun (Amelanchier asiatica ou ovalis).

L’Amelanchier du Canada est un arbuste à port érigé, qui peut atteindre 5 m de hauteur et 3 m de large. Il présente des feuilles ovales qui ont une couleur bronze au printemps. Le feuillage duveteux change plusieurs fois de couleur au cours de la saison. En été, il devient vert jaune et rouge lumineux en automne. Les fleurs étoiles laissent apparaître des fruits pourpres sucrés. C’est un arbuste rustique qui survit à une température qui peut aller à -30°C. Il peut être utilisé en isolé, en haie ou en massif.

Concernant l’Amelanchier de Lamarck, il peut atteindre une taille de 10 m pour une largeur de 12 m. Cet arbuste à port ouvert et ramifié présent des feuilles qui change aussi de couleur en fonction de la saison. Elles sont au départ vert bronze, puis vert sombre et deviennent après rouge-orangé à l’automne. Ses baies de couleur violet sombre sont aussi juteuses et sucrées. L’Amelanchier de Lamarck est également une plante rustique qui résiste à des températures allant jusqu’à -30 degrés Celsius.

Quant à l’Amelanchier Ballerina, il possède des feuilles bronzées qui deviennent vertes en été et rouge à l’automne. Il dispose d’une taille moyenne susceptible d’atteindre 6 m. Ses fruits sont rouges et noirs à maturité. Sucrés et juteux, ils sont comestibles.

L’Amelanchier x grandiflora (Robin Hill) présente des fruits ronds pourpres foncés, juteux et sucrés qui apparaissent à la suite des fleurs blanches teintées de roses. L’arbuste a un port érigé de 8 m de hauteur pou 5 m de large. Ses feuilles ovales prennent au départ une couleur bronze, avant de devenir vert foncé et, plus tard, à l’automne, rouge orange. Sa rusticité est semblable à celle des autres.

Avec un feuillage étale, parfois touffu, l’Amelanchier laevis est aussi une plante très rustique. Ses feuilles ovales de 4 à 6 cm de large adoptent une couleur bronze-pourpre quand elles sont jeunes. Puis, en été, elles deviennent vert tendre et rouge-orangé à l’automne. Les fruits comestibles sont bleu-noir en été.

L’Amelanchier laevis Snowcloud est un arbuste dont la floraison en grappe pendante est abondante. Il peut atteindre 8 m de haut et, comme les précédentes variétés, sa rusticité est aussi impressionnante.

Avec un port étroit et une taille moyenne de 3 m, l’Amelanchier à feuilles d’Aulne (Amelanchier alnifolia ‘Obelisk’) a aussi une floraison abondante. Ses fleurs blanches possèdent de grands pétales. C’est une plante idéale pour les haies de jardins.

Quant à l’Amelanchier commun (Amelanchier asiatica ou ovalis), il a un port élancé et peut atteindre 3 m de hauteur. Ses feuilles ovales sont un peu pointues et légèrement dentelées. Les grappes de fleurs blanches apparaissent au printemps. Ses baies globuleuses ont une couleur bleu-noir en été.

Utilité de l’Amelanchier

Il offre de bons fruits juteux, sucrés et comestibles dont la cueillette se déroule en juin et en juillet. On peut les consommer crus ou cuits. On peut également les transformer en jus, ou s’en servir pour les desserts et la sauce. Il est conseillé de bien les nettoyer avant de les porter à la bouche. Les fruits peuvent faire aussi l’objet d’une conservation au frigo.

Le joli feuillage de l’Amelanchier et sa belle floraison procurent du charme aux jardins, surtout pour les alignements de haies.

Les propriétés médicinales de l’arbre résident dans le fait que ses fruits contiennent :

  • Des nutriments (Glucides, protides, lipides) ;
  • Des fibres ;
  • De la vitamine A et C.

Ils sont aussi riches en fer, en magnésium, en calcium et en antioxydants. Ces derniers sont des molécules très utiles pour la santé. Ils permettent de prévenir de nombreuses maladies telles que le cancer, les troubles cardiovasculaires.

Culture de l’Amelanchier

 

L’Amelanchier est une plante de la mi-ombre qui se plaît bien au soleil. Il se plaît dans de bonnes conditions de culture et se multiplie facilement par bouturage. On l’arrose régulièrement en été, lors de la première année.

Le climat idéal pour un Amelanchier

L’Amelanchier est un arbuste rustique qui aime les expositions au soleil, mais pousse aussi bien à la mi-ombre. Il est sensible aux longues et intenses gelées et craint aussi les vents desséchants. Il est donc conseillé de pailler la plante en hiver et de protéger ses jeunes pousses. La paille permet aussi de limiter l’évaporation au sol.

Le sol recommandé pour la bonne croissance d’un Amelanchier

L’Amelanchier se plaît bien dans :

  • Les sols riches et profonds ;
  • Les terrains bien drainés.

La plante s’adapte aux terrains caillouteux et frais. Certaines variétés, comme celles originaires de l’Amérique, se plaisent bien dans les sols acides et humides. D’autres sous-espèces apprécient les terrains calcaires.

L’emplacement de l’Amelanchier

L’arbuste pousse bien au soleil, mais apprécie aussi la mi-ombre. Son feuillage à port érigé, parfois doré, procure du charme aux jardins. Il peut être planté en isolé, en haies ou en massif arbustif.

Plantation de l’Amelanchier

L’Amelanchier peut être planté en automne ou au printemps, dans un endroit ensoleillé.

Comment planter l’Amelanchier ?

S’il est livré en conteneur, l’Amelanchier peut être planté toute l’année. La plantation de l’arbuste à racines nues est conseillée uniquement pour les jeunes plants, en automne. La plante a besoin d’un arrosage régulier en été. S’il s’agit d’une haie, la distance entre chaque arbuste doit être de 2 à 5 m.

La culture en conteneur exige de travailler le sol et d’y ajouter du terreau. On met ensuite les plants dans un lieu ensoleillé ou mi-ombragé. On place la motte sans enterrer le collet. L’étape suivante consiste à reboucher et à tasser le sol. L’arrosage doit suivre jusqu’à l’apparition des premières pousses.

La culture en pot doit se faire dans un grand récipient. On met du gravier qui va permettre de drainer l’eau. Ensuite, on ajoute un mélange de terre et de terre végétale, puis on rebouche après avoir placé la motte. L’étape finale consiste à arroser et à tasser. La croissance de l’Amelanchier est ralentie quand il est placé dans un pot, mais cela ne l’empêche pas d’atteindre au moins 2 m.

Multiplication de l’Amelanchier

La multiplication de l’arbuste se fait par :

  • Semis ;
  • Bouturage.

Le semis en pépinière s’effectue en octobre quand les graines sont matures.

Il faut donc choisir des graines d’un fruit sec et bio. Les produits congelés ou ceux qui ont subi un traitement sont à éviter. Les graines doivent être semées dans de bonnes conditions pour augmenter le pourcentage de réussite. Il est indispensable, voire crucial, de semer dans de bonnes conditions pour avoir de bons résultats. La qualité de l’arbuste dépend aussi des conditions de germination. Il faut donc :

  • Stratifier les semences dans une terrine ;
  • Mettre la culture dans un milieu frais à l’extérieur ;
  • Arroser jusqu’à l’apparition des premières pousses.

La stratification en terrine se fait à l’abri durant un mois à 20 degrés Celsius. À l’extérieur, il est conseillé de placer la culture près d’un mur et de la protéger des oiseaux et rongeurs par un grillage. La germination est longue et peut durer 18 mois. Après l’apparition des plantules, il est conseillé d’éclaircir le semis. C’est-à-dire qu’on enlève quelques plantules pour donner plus d’espaces aux autres.

Concernant le bouturage, il s’effectue en juin, août et septembre. On peut réaliser :

  • Une bouture à l’étouffée en juin ;
  • Une bouture sur semis aoûté.

La bouture à l’étouffée consiste à placer les boutures en mini serre, sous cloche. On peut aussi utiliser une bouteille en plastique (vide, transparente) et les coiffer séparément dans le pot. Le bouchon de la bouteille doit être cependant maintenu. Cela permet de conserver l’eau qui s’évapore en maintenant l’intérieur humide. La technique permet d’éviter le dessèchement des boutures. Ensuite, il faudra placer ces boutures dans un lieu ensoleillé, mais en faisant l’essentiel pour qu’elles soient à l’abri du soleil direct. Il faudra penser à aérer de temps en temps.

Quant à la bouture aoûtée, la méthode de mise en œuvre reste la suivante :

  • Préparer des pots remplis d’un mélange de terre végétale et de terreau ;
  • Choisir de petites branches d’environ 20 cm ;
  • Enlever les feuilles des branches, mais garder celles du sommet ;
  • Mettre en terre environ 10 cm de chaque branche ;

Il faut prendre le soin d’arroser. Ensuite, on place les pots à la lumière, contre un mur. On peut replanter en mars.

Le prix d’un Amelanchier

Le prix de vente d’un Amelanchier dépend de la taille de l’arbuste. Sur les sites web spécialisés, il est vendu à au moins 10 euros. Le sachet de 10 graines est commercialisé à 2,5 euros.

Entretien d’un Amelanchier

L’entretien est relativement facile dans un bon milieu de culture. L’arbuste se plaît dans une situation ensoleillée et mi-ombragée. À l’automne, on peut bêcher et lui fournir du compost.

L’alimentation en eau de l’Amelanchier

L’arrosage est nécessaire après la plantation et jusqu’à l’apparition des premières pousses. Lors de la première année, il est conseillé d’arroser régulièrement en été et de pailler le sol au pied de l’arbuste. La plante pousse bien dans les sols bien drainés et riches. Dans ce genre de sols, l’arrosage est inutile. Si le terrain est sec, il faut prendre soin d’arroser deux fois par semaine lorsque les températures sont au-dessus de 25 degrés Celsius.

Le développement de l’Amelanchier

L’Amelanchier a une croissance normale. Il a une taille moyenne de 3 m, mais peut atteindre 12 m de haut selon la variété. On peut tailler l’arbuste si les tiges commencent à s’entrelacer. La taille permet aussi de supprimer les branches tombantes et mortes. Elle est aussi utile pour donner une belle forme à l’arbuste et le rendre plus esthétique. Cependant, il est conseillé de tailler l’Amelanchier après la fin de la floraison pour ne pas compromettre l’apparition des fleurs.

Fructification de l’Amelanchier

La pollinisation est une étape indispensable pour obtenir des fruits. L’Amelanchier est une plante entomogame. La pollinisation est assurée par les insectes, dont les abeilles, qui se nourrissent du nectar de ses fleurs. C’est une plante hermaphrodite : chaque fleur possède à la fois des organes mâles et des organes femelles. Mais, la reproduction se fait sans fécondation, puisque l’Amelanchier est aussi une plante apogame. Dans ce mode de reproduction, les graines produites sont génétiquement identiques à la plante mère. La floraison blanche, parfumée, plutôt abondante, a lieu d’avril à mai. Les fleurs donnent des baies assez petites appelées « amélanches ». Rouge au départ, elles deviennent pourpres foncées. La récolte se fait en juillet, avant la chute des fruits. Plusieurs ramassages sont nécessaires entre juillet et août afin de permettre à tous les fruits de mûrir. Il faut éviter de les conserver trop longtemps quand ils sont frais.

Protection de l’Amelanchier

En général, l’arbuste est robuste et peu sensible aux maladies et aux nuisibles. Cependant, dans certaines régions, il reste très vulnérable à diverses maladies.

Les problèmes d’entretien

L’eau est importante pour le développement de l’Amelanchier, mais le trop-plein d’eau entraîne un jaunissement du feuillage qui finit par tomber. La floraison est aussi restreinte. Il est donc conseillé d’utiliser de l’eau de robinet et de l’eau de pluie en cuve de manière équilibrée.

Maladies de l’Amelanchier

Le feu bactérien est l’une des rares maladies qui affectent l’Amelanchier.

L’arbre peut mourir en quelques semaines s’il est attaqué par le feu bactérien. La bactérie se propage à une température comprise entre 25 et 30 degrés Celsius. Les feuilles présentent alors des taches de rouille et les boutons floraux flétrissent en prenant une couleur brune. Les branches sèchent et donnent l’impression que le feu consume l’Amelanchier. Jusqu’à présent, il n’y a aucun traitement possible contre cette maladie. Quand l’arbre est contaminé, il faut empêcher la contamination en coupant les parties malades et les brûler. Ensuite, on pulvérise l’arbre avec une décoction de prêle. Comme action préventive, on peut pulvériser de la bouillie bordelaise.

La beauté de l’Amelanchier, sa rusticité et sa facilité d’entretien en font un spécimen que vous aimerez.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here