detail des feuilles du prunier de riançon

Prunier de briançon Ou prunus brigantiaca, ou brigantina, marmottier, prunier-cerise des alpes, putier.Rosacées. Je pousse encore à l'état sauvage dans le sud des alpes, dans le dauphiné,et là, je suis une espèce protégée. Vous me trouverez pourtant poussant dans certains vieux  jardins, car mon fruit au gout d'abricot, encore prisé, donne en son centre une amande que l'on presse, elle est consommée en huile (l'huile d'abrignon) très appréciée localement, et mélangée à l'huile d'olive pour son goût raffiné, sa consommation doit rester modérée pour l'acide prussique qu'elle contient en quantité.Il me faut une bonne luminosité et de la chaleur en période  de floraison. Dans mon habitat naturel, je pousse sur des pentes sèches et rocailleuses, j'apprécie donc les sols calcaires et secs.Je suis un petit arbre fruitier, à maturité vous ne me verrez pas dépasser 3 mètres de hauteur.Je donne au  printemps en avril des fleurs corolaires à 5 pétales, en bouquet de 2/3. Elles sont de couleur blanche, aux étamines exubérantes, jaune. Puis, je produits des petits fruits ronds en grappe, des drupes, de couleur jaune d'or, à peine plus gros que des cerises, elles sont acides et âpres, on les consommes en liqueurs ou confitures, tardivement en automne.Je pousse sur un tronc court et légèrement tortueux, très vite, je ramifie, mais je reste diffus épineux et glabre, portant mes feuilles lancéolées, finement dentées et caduques. C'est un prunier sauvage, peu d'études ont été faites sur son habitat , mais certains spécimens cultivés donnent des arbres de 120 ans.

 

bouton retour

 

 

Joomla SEF URLs by Artio