feuilles du caroubier fleurs de caroubier

Caroubier Ceratonia siliqua. Fabacées. (légumineuses)

Ou fève de pythagore, carouge. Les peuples méditérranéens m'ont largement utilisés, et déjà depuis 2000 ans avant JC,  en cuisine ou en remède pour les hommes ou les hanimaux. Facile à cultiver et pour cause je suis un arbre sauvage en pousse subspontanée. Je vous demanderais peu de soins, si vous me plantez dans une jardin au climat clément, je ne supporte aucune gelé en dessous de -3° je dépéris, idéalement je pousse là  les mois de janvier ont une moyenne de 4 °.

Histoire du caroubier :

Mon nom latin ceratonia siliqua fait référence à mon aspect  que vous pourriez traduire ainsi : Silique en forme de petite corne, la silique étant le fruit sec des légumineuses plat,  rond ou allongé, et mon nom vernaculaire caroube vient du mot arabe "kharroub" ou "Charroub" : Gousse.  Si mes origines sont le proche orient fort probablement la Syrie, je me suis installé dans tout le bassin méditerranéen, pour migré et être cultivé dans le monde entier. Aussi vous trouverez des transformations de mes graines et de ma pulpe provenant d'Australie, d'Afrique du sud, du Mexique, et des Etats -Unis, Espagne, Maroc, Italie, Portugal.

Dans le moyen orient la graine de caroube faisait référence de poid pour le commerce des diamants, pierres précieuses et perles. Une graine de caroube appelée "CARAT" est très stable en poids. Mon nom "carat" est resté pour définir la valeur des pierres précieuses.

Description du caroubier :

caroubier aspect

 Je suis un bel arbre au tronc puissant et au feuillage persistant, parfois je pousse un peu tordu, et quand je suis protégé des vents mes rameaux me poussant vers le ciel, je serais bien équilibré.

 - Stature du caroubier :

Sur un tronc marron glacé, glabre quand je suis jeune , il se veinera de marron foncé à maturité et prendra l'étrange aspect de ligaments puissants, c'est pour mieux porter ma sève de mes racines à mon houppier, que je le porte large et dense. 

 - Longévité du caroubier :

Je suis un arbre à la belle longévité quand je suis planté dans des lieux qui ne me demandent pas une bataille quotidienne pour survivre. On connait certains de mes congénères qui vivent depuis 500 ans 

 - Branches et feuilles du caroubier:

Sur mes rameaux larges et puissants poussent de  grandes feuilles paripennées (15/30cm)  poussant par deux qui protègent mes fruits des brulures du soleil, elles sont persistantes d'un vert qui s'amuse volontiers avec le soleil vertes foncées sur le dessus et légèrement cuivrées en dessous.

 - Racines du carpoubier :

Mon sytèmes racinaire

 - Fleurs et fruits  du caroubier :

Je donne une toute petite floraison dioiques en automne ou en hiver, il vous faudra donc 2 pieds pour me voir fructifier.  Des inflorescences de couleur pourpre des calices sans corolle, et en épis dréssés donnant à voir des étamines aux anthères rougeâtres. Puis en mars des fruits en forme de gousses ressemblantes à celles des haricots, c'est la pulpe entourant mes graines et mes graines que vous consommez, elle a un gout de chocolat.  

Plantation :sommaire

Je fais parti d'immense programme de culture, car on me m'utilise dans l'industrie agroalimentaire , très facile à cultiver je fructifie aussi en quantité.

 - Nature du sol et exposition :

Mon origine me prédispose à apprécier la lumière ( héliophile)  et la chaleur (thermophile). Un sol acide ne me déplait pas, d'ailleurs on me cultive sur des terrains arides et secs riche en chaux, profonds et perméables. Je supporte très bien les terains salins.

 - Taille :

Pour un arbre de régions chaudes et arides, je suis plutôt grand et je peux atteindre la taille de  5  à 10 mètres de hauteurs à l'age adulte.

 - Entretien :

Si vous me plantez je serais facile à cultiver et  je ne vous demanderai aucun entretien particuliers.

 - Arrosage : 

Peu ou pas d'arrosages .

 - Multiplication :

Par marcotage ou par prélèvement d'un rameaux de l'année, les graines germes en général assez bien si vous leurs faites subrir un stratification. Pour un marcotage, sur un arbre il vous suffit de choisir une branche basse de l'année si possible avec au moins 5 noeuds, d'effeuiller la partie choisie et de faire une petit incision juste sous un noeud. Préalablement vous aurez préparé un mélange de terre 1/3 et de sable 2/3 que vous mettrez humide dans un tapis de mousse dont vous envelopperez la branche incisée, maintenez avec du fils et pensez à gardez toujours humide, quand les racines sont bien formées vous pouvez couper la branche et la mettre directement en terre. Pour le prélèvement d'un rameaux de l'année, le mélange de terre est le même. Couper une branche de 20/30 cm sous un noeud après avoir effeuillé et plonger la base dans une poudre d'hormone de croissance ou de bouturage,  mettez en terre directement en enfonçant de 5/8 cm, taillez cette branche au sommet pour réduire l'effort de reprise de la plante et contenir son énergie vers ses racines.

 - Maladies :

Si il m'arrive d'être atteind de maladies cryptogamique, elles ne sont pour moi ni nombreuses ni dangereuses.

Oidium blanc mes jeunes feuilles seront attaquées. Maladie plus sérieuse qui peut atteindre les fleurs et les fruits.

 

Utilisation:sommaire

En cuisine

En alcool

En bois de menuiserie.

 - Propriétés médicinales :

Je suis planté et cultivé pour mes grandes vertus, mon fruit est  riche en vitamines et minéraux,  je restructure les muqueuses intestinales, et soigne les digestions perturbées. Ma pulpe présente à l'intérieur des graines de la caroube contient une grande majorité de composants actifs. Ainsi, la pulpe de caroube est composée de : 7% de protéines, de 35% d'amidon et 40% de sucre. La caroube possède également un taux important de phosphore, de calcium, de fer, silice, magnésium et pectine. Mon grand interret reside  dans ma  faible teneur en graisses, sels minéraux et tanins.Sous forme thérapeutique : Mon fruit, la caroube, facilite de transit intestinal, et je suis un aide minceur idéal car je donne une impression de satiété et un excellent anti-diarrhéique. Avertissement : l’eau de caroube améliore la fertilité humaine d’après le professeur "Ibrahim Saraçoglu",  il faut donc en user avec modération. Elle provoque les contractions de l'utérus d’après les anciens égyptiens,  en revanche les asthmatiques se trouveront bien de la consommer d’après le Journal of British and foreign medicine .


Farine de caroube/ Valeur nutritionnelle moyenne/ Pour 100 g
Apport énergétique/Joules     920 kJ/ (Calories)     (220 kcal)
Principaux composants
Glucides     90 g
- Amidon     38 g
- Sucres     49 g
- Fibres alimentaires     40 g
Protéines     4,6 g
Lipides     0,6 g
Eau     3,6 g
Minéraux & Oligo-éléments
Calcium     350 mg
Magnésium     55 mg
Phosphore     80 mg
Potassium     830 mg
Vitamines
Provitamine A     8 mg
Acides aminés
Acides gras
Cafeine 0
Cholesterol 0

bois de caroubier

 - En cuisine :

Ma fève est utilisée  en préparations culinaires et réduite en poudre son gout ressemble au cacao. Aujourd'hui, dans l'industrie agro-alimentaire, la Caroube connait une ascension importante. On l'utilise comme stabilisateur sous le réference farine E410

  • La farine est  utilisée pour faires des gateaux 
  • Une sorte de nougat les graines finement moulues de caroubes sont mélangées aux amandes et au noisettes, puis cuitent avec du sucre.
  • Du sirop.

Recette de l'eau de caroube :

Pour faire l’eau de caroube, casser 3 poignées de caroubes sèches dans une casserole, les couvrir largement d’eau et cuire une heure doucement.
Filtrer ce concentré et mélangez à  5 l d’eau , servir frais.
L’eau de caroube a une saveur vanillée qui évoque la pomme cuite et le parfum des écorces de châtaigne.

 - Les dérivés :

Le bois de caroubier est sublime sa fibre est compact et se travail facilement.

On fabrique de sa graine de la liquer de caroube

substitut de cacao ou de café.

Espèces et variétés :sommaire

Caroubier "Nostral"

Caroubier "Kountoura"

Caroubier "Kambolé"

Caroubier "Siliqua"

D'autres articles en relation :sommaire

En hiver les tronc remarquables

Photos :sommaire

boutons de fleurs de caroubiergâteau au caroubiercaroubes en automne

 

Références et bibliographies :sommaire

Le régal végétal: plantes sauvages comestibles
Volume 1 de Encyclopédie des plantes comestibles de l'Europe
Volume 1 de Encyclopédie des plantes sauvages comestibles et toxiques de l'Europe, François. - Couplan
Auteur    François Couplan
Éditeur    Editions Ellebore, 2009
ISBN    2869851847, 9782869851849
Longueur    527 pages
Physiologie des arbres et arbustes en zones arides et semi-arides: séminaire, Paris-Nancy, 20 mars-6 avril 1990
Auteur    A. Riedacker
Rédacteurs    A. Riedacker, Groupe d'étude de l'arbre (France)
Éditeur    John Libbey Eurotext, 1993
ISBN    2742000194, 9782742000197
Longueur    489 pages
Botanique, pharmacognosie, phytothérapie
Cahiers du préparateur en pharmacie
Cahiers du préparateur
Porphyre (Collection)
Auteurs    Danielle Roux, Odile Catier
Éditeur    Wolters Kluwer France, 2007
ISBN    2915585520, 9782915585520
Longueur    141 pages

Citations :sommaire

Honi et le caroubier

Raconté par Peninnah Schram

Honi le Sage était aussi connu sous le nom de Honi le Traceur de Cercle. Quand il traçait un cercle sur le sol, il se tenait à l’intérieur et il récitait des prières spéciales pour la pluie, parfois même, en période de sécheresse, il avait une bonne discussion avec Dieu, et la pluie arrivait. C’était un vrai faiseur de miracle. Mais tout sage qu’il fût, parfois Honi voyait quelque chose qui le laissait perplexe. Alors il posait des questions pour éclaircir le mystère.

Un jour, Honi, la Traceur de Cercle, rencontra un homme qui plantait un caroubier. Il lui demanda : ‘’Dans combien d’années cet arbre portera-t-il ses fruits ?’’ L’autre répondit : ‘’dans 70 ans’’. Honi l’interrogea alors : ‘’Es-tu certain de vivre encore 70 ans pour manger ses fruits ?’’ L’autre répondit : ‘’Peut-être pas, mais moi, quand je suis arrivé dans ce monde, j’ai trouvé des caroubiers que mon père et mon grand-père avaient plantés. Et à mon tour, comme mon père en a planté pour moi, j’en plante pour mes enfants et petits-enfants, pour qu’ils puissent manger leurs fruits.’’ (Ta’anit 23a).


les plantes et la digestion

Digestion

Herbal-Medicine

Plantes et maladies

page d'accueil de 1000-arbres.fr

Joomla SEF URLs by Artio