cedre1cônes du cedre rouge

Son aspect est celui du Liban,
sans rival comme les cèdres... (Cantique 5,15)

Cèdre, (genre)Cedrus. (famile) Pinacées.

De mon genre celui des cédrus,  il existe cinq variétés de cèdres : Le  bleue du Liban comme son nom l’indique originaire du Liban (cedrus Libani) le cèdre de l’Atlas ( cedrus Atlantica) originaire d’Afrique du nord, le cèdre de l’Himalaya (cedrus Deodora), le cèdre pleureur, qui est une mutation naturelle  rare de cet arbre, le cèdre de Chypre (cedrus Brevifolia) le plus rare de tous. De ces 4 variété sont nés  divers cultuvars aux ports couleurs et tailles s'adaptant à tous les jardins. Je suis le symbole du Liban, je figure sur le drapeau de ce pays  que je colonisais autrefois par forêts immenses, et j'en étais la fierté. Dans le folklore français, les noces de cèdre symbolise 49 ans de mariage.

Histoire du cèdre :

J'ai été transporté du moyen orient , d'Afrique et d'Asie, et j'ai colonisé avec bonheur  vos lattitudes L'Europe et l'Amérique ou je me suis adapté facilement. Y touvant là un sol meuble et riche. et somme toute des conditions climatiques adaptées à mon ordre, celui des conifères.

Description du cèdre :

 Je suis par essence un arbre ornemental si vous possédez un jardin aux belles dimensions. Mon bois dégage une odeur particulière et agréable. Je suis un arbre au port magnifique de forme tabulaire. Si je suis du Liban, mes épines on des reflets bleutés, elles sont piquantes et persistantes. Mon cèdre de  l'Atlas les porte vertes tendre et coriaces. Mon espèce du Liban fait de son houppier à maturité des rameaux étagés superposés et aux cônes dréssés, de toute beauté ! En général on m'apprécie, je donne au lieux ou je suis assis une telle impression de force tranquille.

 - Stature du cèdre :aspect  cedre

Et siI vous me plantiez isolé?  Je serais le plus heureux des arbres, car j'aime prendre mes aises et je recherche la lumière vive. Quelque soit mon genre de cèdre, je suis magnifique et je me développe aussi bien en couronne arondie et généreuse , qu'en étages horizontaux structurés et pour donner en finale une forme pyramidale.

 - Longévité du cèdre :

Je pousse lentement et si votre jardin m'accueil, je vous acompagnerais pendant 4 de vos générations d'hommes, environs 300 ans.  Mais certains de mes congénères atteignent 1000 années.

Branches et feuilles du cèdre :

Tous dans mon houppier est un spectacle de mon tronc à  mes rameaux tortueux et puissants et ce, quelqu'en soit l'espèce. Mes espèces de cèdres vous les reconnaitrez à mes feuilles ou aiguilles le plus particulier etant le cèdre de Chype aux petites aiguille incurvées et épaises,  mes cèdres du Liban les portent en  disposition spiralées, et mon cèdre de l'atlas sous a forme Cedre pleureur courtes et arrondies à leurs extrêmités. Quand à mon espèce , le cèdre de l'himalaya de joli bouquets poussent  aux extrêmités des rameaux.

 - Racines :

Je fais parti des arbres qui prennent le temps pour pousser, ma longévité donne le ton. On dit mon système racinaire "farciculé" Je planterais définitivement dans un sol profond et léger ma racine en pivot, elle disparaitra rapidement pour laisser la place à mes racines horizontales fortement ancrées au sol par un développement de radicelles multiples . D'autres racines plongeantes seront par leur radicelles couvertes de poils absorbants, les récupératrices en profondeur de l'eau. Je serais donc assez fragile en cas de tempêtes quand je suis jeune, prévoyez le et plantez moi loin des habitations.

 - Fleurs et organes sexuels :

cônes cedre de chypreJe fleuris en septembre de couleur jaune pour le mâle et jaune et rouge pour le cèdre femelle. cedres de l'atlas Les inflorescences mles sont d'un jaune verd~tre alors que les inflorescences femelles sont d'un vert pâle.

Plantation du cèdre :sommaire

Je suis un arbre de lumière, mais j' apprécie les premières années d'être en sous bois, et comme je l'imagine je serais sans doute planté en arbre isolé choisissez donc un emplacement à mi-ombre je chercherais plus haut la lumière nécessaire.

 - Nature du sol et exposition :

Je pousse bien si vous me donnez  un sol argilo-calcaire ( 35% de calcaire) ou marno calcaire (majorité de 65% de calcaire ), ou des sols marno schisteux, sols aux proportions identiques de calcaire, argile, et shiste = Sable limoneux) .Vous le constatez donc il me faut un sol riche, retenant l'eau de façon raisonnable et le schiste étant là pour le drainage de l'humidité.

 - Taille :

Si tout le monde s'accorde à dire que mon port est majestueux, ma taille est ma fierté, figurez vous que je peux atteindre  50 mètres de hauteur .

 - Entretien :

Rustique par nature, je vous demanderais peut-être un peu d'entretiens les premières années de ma vie, une attention aux gélées trops fortes, un été caniculaire et dans ces cas paillez bien mon pied

 - Arrosage : 

Pas d'arrosage sauf si conditions climatiques exceptionnelles.

 - Multiplication :

 Ma multiplication se fait par semis de mes graines fécondées. Elles seront prélevées dans mes cônes ( environ 50G par cône) et pour un eréussite de30 %. Vous ferez votre semis sou serre en avril et mai et veillerez à me proteger des maladies cryptogamiques, (attaque  du champigno phytophtora cinnamoni)car je suis très fragile quand je suis jeune. Vous éviterez de m'arroser trop fréquament. Quand mes plantules auront atteind 5/8 cm il vous faudra me mettre en pot pour me permettre de m'épanouir et attendre ma plantation en pleine terre.

 - Maladies :galle du cedre

 Un champignon le "phytophtora cinnamoni", s'attaque aux racines du cèdre quand , il est jeune il faudra le traiter en préventif.

La galle du cèdre ou cécidie. ( ci-contre) . Petit insecte ou parasite qui ponds ses oeufs sur les écailles et cela provoque une réaction du cèdre qui enferme  et par la même protège les futures larves.

Quand un arbre est en difficulté, il perd des aiguilles (les plus anciennes), il présente des aiguilles bien plus courtes que la normale, nous parlons de microphylie. le cèdre à trop basse altitude et souffrant de stress hydrique présente des coulures de résines provenant de petites fentes de l'écorce. le mieux, pour l'aider et de l'arroser un fois tous les quinze jours s'il fait sec et chaud, apportez aussi de l'engrais organique pour le renforcer.

si vous avez un doute quant à la présence d'un scolyte, recherchez des pralines de résine sur le tronc ou les branches ou de petits trous dans l'écorce.

Le puceron du cèdre (Cedrobium laportei) peut épisodiquement causer d’importantes défoliations, allant jusqu’à entraîner une mortalité sur des arbres affaiblis.

Utilisation du cèdre :sommaire

Avant, quand des forêts entières colonisaient les pentes de le région de Bécharé, quand le grand atlas spéculait encore sur le prix de mon bois, j'ai servis l'humanité , des maisons et des bateaux on été construits de mon bois imputrescible.

Sa solidité à toute épreuve l’avait fait choisir pour la construction des jardins suspendus de babylone et du temple de salomon  sur le mont liban au site d’el-herze.

Actuellement un cèdre est très employé pour l'industrie, c'est le cèdre rouge occidental il est l’un des bois qui dure le plus longtemps. Bien qu’il ait tendance à être plus cher que le sequoia européen ou le douglas, sa résistance naturelle à l’humidité, à la désagrégation et aux dommages causés par les insectes font du cèdre rouge est le premier choix pour le mobilier d’extérieur, les bains à remous et les saunas.

  Les cèdres sont les monuments les plus célèbres de l’univers. Les religions, poésie et l’histoire les ont également consacrés. Dans les pays Arabes il existe une véritable vénération traditionnelle pour ces arbres; on attribut au cèdre non seulement une force végétative qui leur donne cette longévité mais encore une âme qui leur fait donner; des signes de sagesse, de précision, semblables à ceux de l’instinct chez les animaux, de l’intelligence chez les hommes. On prétend qu'is connaissent d’avance les saisons, remuent leurs vastes rameaux comme des membres, que l'on assimile volontier à des bras et des coudes, ils élèvent vers le ciel ou inclinent vers la terre leurs branches, selon que la neige se prépare à tomber ou à fondre. ce sont des êtres divins.

 

 - Propriétés médicinales :

Je suis utilisé pour mon fort pouvoir antiseptique et cicatrisant. De mon écorce et de mes feuilles, on tire un huile essentielle très  prisée pour ses propriétés médicale et son action sur le système lymphatique. Sentir les vapeurs de l'huile suffissent à détendre les esprit tendus. Les premiers colons arrivant en Amérique du nord furent soigné du scorbut par des tisane de feuilles de Thuyas et de cèdres.

 - En cuisine :

 Hi

 - Les dérivés :

On fabrique de mon écorce une huile essentielle bénéfique.

Je donne un bois exceptionnel uitilisé pour l'industrie de la construction.

Espèces et variétés :sommaire

Cèdre crayon

Cèdre du japon

Cèdre pleureur

D'autres articles en relation :sommaire

Calocèdre

Les conifères    Les conifères pour grands et petits jardins des conifères à la mode que l'on appel "bijou".

Les arbres vénérables   Nos passeurs de temps, des statures impressionantes, des formes bizares , des lieux de vie improbables, ce sont nos arbres remarquables.

Photos :sommaire

cedre houppierjeune cedre rougefleurs cedre rouge

 

Références et bibliographies :sommaire

 

Christou, A. & Gardner, M.F. 2013. Cedrus brevifolia, from the website, Threatened Conifers of The World.

Demoly, J.-P. & Picard, F. 2005. Guide du patrimoine botanique de France. Actes Sud.

Quézel, P. 1998. «Cèdres et cédraies du pourtour méditerranéen : signification bioclimatique et phytogéographique ». Forêts méditerranéennes 19(3) : 243-260.

Tournay, F. 2011. Balade dendrologique au Jardin Botanique du Col de Saverne. Bulletin de l’Association des Parcs Botaniques de France 51 : 33-35.

Plantes et arbres remarquables des rues, squares et jardins de Rouen: Itinéraires d'un amoureux de la nature
Auteur    Bernard Boullard
Éditeur    Editions PTC, 2006
Oribasius
Éditeur    Imprim. impériole, 1854
Original provenant de    la bibliothèque de l'État de Bavière
Jacques Dalechamps
Rédacteur    Guillaume Rouillé ((Herederos de))
Éditeur    chez les heritiers Guillaume Rouille, 1615
Original provenant de    l'Université Complutense de Madrid

Citations et symbolique :sommaire

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944) a séjourné au Liban en 1935 dans Citadelle il écrit : “La paix est un arbre long à grandir. Il nous faut, de même que le cèdre, aspirer encore beaucoup de rocaille pour lui fonder son unité”.

Origène théologien (185-253) Faire du cèdre les poutres de nos demeures, c’est préserver l’âme de la corruption.”

Le cèdre a dans son germe invisible des rameaux orgueilleux.

 Racine atalie.Temples renverse toi, cèdres jetez des flammes.

Terre des hommes (1938) La graine de cèdre, bon gré mal gré, deviendra cèdre. la graine de ronce deviendra ronce. je refuserais toujours désormais de juger l'homme sur les formules qui justifient ses décisions.Antoine de saint-exupéry
Les aventures de télémaque (1699)Les nymphes avaient eu soin d'allumer en ce lieu un grand feu de bois de cèdre, dont la bonne odeur se répandait de tous côtés, et elles y avaient laissé des habits pour les nouveaux hôtes.
abraham chlonsky La tour eiffel, cèdre en acier, s'élance soudain et fuit la suie, le trépignement, l'asphalte roussi.
au bois de boulogne.
Nuit obscure, cantiques de l'âme saint jean de la croix. Sur mon sein orné de fleurs, - que je gardais tout entier pour lui seul. Il resta endormi, et moi je le caressais et avec un éventail de cèdre je le rafraîchissais.
La légende des siècles (1859), booz endormi.VIctor Hugo le cèdre ne sent pas une rose à sa base,  et lui ne sentait pas une femme à ses pieds.
Bouvard et Pécuchet (1881) Gustave Flaubert . "Ce qu'ils admirèrent du cèdre, c'est qu'on l'eût rapporté dans un chapeau". Cette phrase tirée d'un livre de Gustave Flaubert est pourtant bien tiré d'un fait réel et raconte comment le roi découvrit le cèdre pour la première fois en effet , le pot qui le transporta tomba à terre et le botaniste le présenta dans son chapeau.
Le génie, comme le cèdre du liban, pousse sur les cimes, il grandit et se renforce dans la tempête et non dans les bas-fonds.
Lamartine."Les cèdres du liban sont les reliques des siècles et de la nature, les monuments naturels les plus célèbres de l’univers. ils savent l’histoire de la terre, mieux que l’histoire elle-même. "

Epopee de gilgameshL'epopée de Gilgamesh L’entrée dans la forêt de cèdres :


“ils franchissent l’entrée et arrivent au cœur de la forêt. séduits, ils regardent la montagne verte et admirent la beauté des cèdres. ils suivent les pistes bien tracées que houmbaba utilise. ils contemplent la “montagne des cèdres”, demeure des dieux, sanctuaire de la souveraine lshtar. autour d’eux, partout les majestueux arbres se dressent, leur ombre immense et les frondaisons odorantes réjouissent le cœur. devant shamash gilgamesh les larmes aux yeux se prosterne, il implore son aide : “ô divin shamash tu as promis à ma mère ninsoun d’être près de moi. ne m’abandonne pas ne t’éloigne pas de moi, entends mon appel.”
mue par une réponse intérieure gilgamesh, avec certitude, prend sa hache et coupe un cèdre. la chute de l’arbre fait un bruit assourdissant. houmbaba l’entend, il s’écrie furieux : “qui a pénétré dans la forêt pour porter la main sur les arbres qui poussent sur ma montagne ? qui a coupé le cèdre ?” humbaba voyant gilgamesh, le met en garde : « des fous, des inconscients t’auraient-ils conseillé gilgamesh, que tu sois venu m’affronter ? hé ! enkidu, enfant de poisson, qui n’a jamais connu son père, et, pas plus que les tortues, n’a jamais tété sa mère ! en ton jeune âge je t’observais, et me gardais de te fréquenter ! à présent, si je te tue, j’en aurais l’âme épanouie ! car c’est bien toi qui a conduit gilgamesh jusqu’ici. » gilgamesh, effrayé par le discours et l’apparence d’humbaba se tourne vers son ami. celui-ci l’encourage « pourquoi donc, mon ami, parler ainsi comme un mendiant, un couvercle sur ta bouche, en te cachant. a présent, il n’est qu’une seule issue.

 

Le cuivre court dans la rigole du fondeur, (il n’est plus temps de s’arrêter). Ne te retire pas d’ici, ne t’en retourne pas ! double la force de tes coups ! » gilgamesh frappe humbaba à la tête. le combat s’engage : « ils piétinent le sol, disloquant de leur talons l’hermon et le liban. la nuée claire devient sombre. comme un brouillard, pleut sur eux la mort. et shamash contre humbaba fait lever de grands vents : du nord, du sud, d’est, d’ouest, souffleur, rafales, tourbillons, mauvais, de poussières, morbide, de gel, tempête et tornade : les treize vents tant se ruent sur lui, que son visage s’assombrit : il ne peut ni avancer, ni reculer, à portée des armes de gilgamesh. »

humbaba se sentant perdu s’adresse à gilgamesh le loue et veut l’apitoyer, lui promettant tout ce qu’il voudra autant d’arbres que tu me commanderas, pour embellir les édifices de ta ville. enkidu intervient pour endurcir gilgamesh. supplique d’humbaba à enkidu j’aurais pu t’emporter, t’égorger, dans les profondeurs de ma forêt. te donner en pâture aux aigles et aux vautours ! à présent, enkidu, il est en ton pouvoir de me libérer. demande à gilgamesh de me laisser la vie sauve ! mais enkidu persiste et pousse gilgamesh à l’irréparable : achève-le, égorge-le, écrase-le, avant qu’enlil n’entende sa supplique, et que les grands-dieux ne soient furieux contre nous. nouvelle supplique d’humbaba, nouveau refus. s’adressant alors aux deux héros, humbaba les maudit : “que la malédiction du dieu enlil vous poursuive ! qu’ils ne vieillissent, ni l’un, ni l’autre, pas davantage que gilgamesh, qu’enkidu ne trouve jamais le salut. alors les deux amis dégainent et frappent humbaba qui bondit à cinq reprises pour leur échapper, et finalement le tuent. aussitôt d’épaisses ténèbres s’abattent sur la montagne. la forêt entière avec ses milliers d’arbres se lamente, les cèdres gémissent. le cri de mort de houmbaba, le gardien de la forêt, fait trembler l’hermon et le liban.

 

 

bouton retour

 

 

 

Joomla SEF URLs by Artio