cladode du fragonfragon feuilles et branches

Fragon, faux houx, houx frelon, myrte sauvage ( Ruscus aculeatus ). Asparagacées.Liliacées. 

Je pousse naturellement dans les sous bois de l'hémisphère nord, et possède donc une belle rusticité, -25°. La dureté de mes rameaux et de mon feuillage me place au premier rang des arbustes pour les haies persistantes et défensives.

Histoire :

J'ai toujours poussé dans ces clairières, les anciens qui me visitaient, en compagnie de leur troupeaux et, on bien vite constaté qu'un animal souffrant de maux digestifs, du sang et de la lymphe ou de problèmes de reins utilisait volontiers mes racines pour se soulager, ainsi est né mon compagnonnage avec l'homme. Quelques druides m'ont appréciés comme rameaux lors de veillées, mes fleurs puis mes baies comestibles en naissance sur les cladodes en sont la raison.

Description :

Mon avantage a n'en pas douter est mon aspect persistant et mon feuillage coriace, je pousse sur de multiples rameaux denses, assez fins et mon feuillage foncé se présente en pointe acérée vers le ciel.

 - Stature :

On me dit petit, et ne poussant pas au dessus de 1 mètre, mais certain de mes congénères, atteignent la taille de 1.80 à 2 mètres. Mon port sera buissonnant, et quasiment aussi large que haut.

 - Longévité :

Pour un petit arbuste rustique,  ma durée de vie est exceptionnelle mais elle n'éxède pas 80 ans

 - Branches et feuilles :

Soyez patients car je ramifie lentement en 40 ans je serais aussi grand qu'un enfant de 2 ans. Je pousse en de multiples rameaux fins et durs, sur lesquels mes feuilles, que dis-je, plutôt des cladodes très coriaces et persistantes, pousse en piquants redoutables pour quiconque essayera de passer,  pour enfin, vous donner un aspect buissonnant. Planté dense au pied d'une haie je vous assure qu'aucun animal ne passera et ma pousse lente ne sera pas un frein.

 - Racines :

Comme toutes les liliacées je stock mes reserves dans mes racines et mes tiges charnues. Grosse et tordue, de couleur jaune, et à l'odeur désagréable je suis aussi très amère, mais je possède la vertue d'être apéritive.

 - Fleurs et organes sexuels :fleurs fragon ou ruscus aculeatus

Je fleuris de septembre à avril et il me faudra 2 pieds pour fructifier, je suis donc dioique. De minuscules fleurs  bisexuées verdâtres puis elles deviendront légèrement parme, directement sur les cladodes.Qui sont des tiges secondaire applaties. Puis je donne des fruits en baies rouge vif.

Plantation :sommaire

Je vous recommande de me mettre en terre, riche ( compost bien décomposé) et fraiche ( légèrement humide), bien sur évitez les eaux stagnantes. mettez un peu de distance en tre mes pieds, environ 0.60 cm car il me faut de l'air et si vous me plantez au pied d'un haie prévoyez une belle luminosité.

 - Nature du sol et exposition :

N'hésitez pas à me planter dans des endroits bien frais et veillez à me protéger des rayons du soleil, surtout ceux de midi.Je préfère croyez moi, les sols humides (frais en été) et riches, si vous avez eu la bonne idée de faire un composte maison , chaque année mon pied vous sera reconnaissant d'une pelleté, là, vous pourrez espérer me voir pousser au mieux et atteindre une taille honorable.

 - Taille :

On m'a vu atteindre la taille de 2 mètres, mais j'étais très ancien 40 ans et mes conditions de cultures optimums, étaient toutes réunies. Plus souvent vous me trouverez mesurant 1.20 mètre, que j'atteindrais lentement.

 - Entretien :

Je ne demande absolument aucun entretien ! Sauf si vous souhaitez me tailler pour contenir mes branches aux redoutables aiguillons.

 - Arrosage : 

Si la terre dans laquelle vous me plantez est trop bien drainée, songez les premières années de ma vie à suppléer cette carence en m'arrosant tous les 15 jours, ensuite j'irais chercher plus profondement l'humidité dans le sol ou je developperais des systèmes racinaires et des réserves plus efficaces.

 - Multiplication :

Vous me multiplirez en faisant des boutures de mes rameaux de l'année, je suis très facile à multiplier. Aidez vous si vous le souhaitez d'une hormone de bouturage, gardez au moins 3 niveaux de feuilles et que la tige que vous mettrez dans le sol soit enfoncée de 8 cm environ et attendez 1 an, et là vous verrez au prochaine printemps ma branche repartir.

 - Maladies :

Je suis extrêmement rustique.

Utilisation :sommaire

 Mon arbuste est utilisé en haies défensives, certains me plante sur butte en ligne et la vous gagnez quelques années par la hauteur de la bute, quand je suis planté au pied d'un haie occultante aucun passage n'est possible.Et depuis si longtemps mes racines en rhizomes soignent avec efficacité vos jambes fatiguées.l'extrêmité de mes rameaux quand ils sont vraiment très jeunes, peuvent êtres consommé en salades.

 - Propriétés médicinales :

On m'utilise depuis longtemps. Ce sont mes rhizomes qui sont riches en glycosides stéroïdiens aux vertus de vasoconstrictrices. Ce sera donc l'insufisance veineuse mon terrain de prédilection, vous le prendrez de préférence en gélules. Je suis aussi efficace stimulant de la vésicule biliaire et du pancréa ( attention aux personnes sensibles ou malade du foie)  comme diurétique et anti-inflammatoire,  ma racine soigne aussi la jaunisse et la gravelle. En grèce antique DIOSCRIDE le pharmacien et botaniste préconisait un sirop apéritif dit "apéritif majeur", ou entrait dans sa composition des racines de fragon, des racines d' ache des marais, des racines de persil,  du bulbe de fenouil, et des asperge sauvage.

Attention mes baies contiennent de saponines (très irritantes pour les muqueuses digestives), leurs ingestions provoques innévitablement des diarrhés, vomissement et troubles digestifs associés.

 - En cuisine :

Les amérindiens et les peuples Gaulois utilisaient les jeunes ( très jeunes) pousses de mes cladodes pour se nourrir et les graines de mes baies torréfiées donnaient un succédané de kfè.

 - Les dérivés :

En bretagne, on utilisait mes rameaux tréssés pour néttoyer mes batteries de cuisines.

Espèces et variétés :sommaire

Ruscus hypoglossum au feuillage moins coriace et plus long et lancéolé

D'autres articles en relation :sommaire

Les haies

Les bienfaits des plantes

Photos :sommaire

baies de fragon ou ruscus aculeatusruscus hypoglossumdes baies de fragon en hiver

 

Références et bibliographies :sommaire

Le Petit-Houx (Ruscus Aculeatus L.)
Auteur    Stéphanie Brel
Publié    2008
Longueur    168 pages.


Ruscus aculeatus :

Sa répartition dans la vallée du Rhône, de Villeneuve aux Follatères
Auteurs    Daniel Seira, Université de Lausanne. Institut de botanique systématique et de géobotanique
Éditeur    Institut de botanique systématique et de géobotanique, 1981
Spectroscopic Data of Steroid Glycosides, Volume 6
Rédacteurs    Viqar Uddin Ahmad, Anwer Basha
Éditeur    Springer Science & Business Media, 2010
ISBN    0387395806, 9780387395807
Longueur    696 pages.


Le manuel porphyre du préparateur en pharmacie: préparation du BP, formation continue
Porphyre (Collection).


Auteurs    Marie-José Mathieu, Jean-Marie Fonteneau
Éditeur    Wolters Kluwer France, 2008
ISBN    2910228703, 9782910228705
Longueur    1410 pages.


L'EXTRAIT DE RUSCUS ACULEATUS:

OBTENTION, DOSAGE BIOLOGIQUE, ACTIVITE ADRENERGIQUE
Auteur    PATRICK.. BESSAC
Publié    1983

Citations et symbolique :sommaire

 Les druides tout d'abord arboraient mes branches lors des cérémonies paiennes, puis par extenssion ces mêmes branches furent utilisées pour la fête religieuse de rameaux.

circulation lymphatique

Sang-Lymphe

logo plantes medicinales

Plantes et organes

Herbal-Medicine

Plantes et maladies

bouton retour

 

 

Joomla SEF URLs by Artio