Le jujubier est l’une des espèces végétales que l’on retrouve beaucoup dans les jardins et domaines arboricoles du sud de la France. Les pays tropicaux et subtropicaux de l’ancien et du nouveau monde sont peuplés par de nombreuses espèces du jujubier. Très apprécié, le jujubier a su conquérir de nombreux espaces. Comment le cultive-t-on ? Comment réussir à l’entretenir ? Ce guide complet sur le jujubier vous informe sur l’essentiel à savoir.

À la découverte du jujubier

 

Le jujubier est un arbre fruitier qui est très apprécié par de nombreuses personnes. Cette plante est originaire des régions subtropicales et tropicales de l’Afrique-Eurasie, des Amériques et de l’Océanie. Les jujubiers appartiennent à la famille des Rhamnacées. Il existe de nombreuses espèces et variétés de jujubier dans le monde. L’un des plus connus et des plus utilisés est le jujubier originaire de la Chine. On dénombre près de 400 cultivars de jujubiers dans le monde. Parmi les espèces les plus connues, on peut citer :

  • Ziziphus africana ;
  • Ziziphus jujuba ou Ziziphus zizyphus (L.) Meikle (jujubier commun)
  • Ziziphus insularis ;
  • Ziziphus nabeca ;
  • Ziziphus angolito ;
  • Ziziphus amphibia ;
  • Ziziphus lotus ;
  • Ziziphus celata…

Ces espèces ont chacune leurs particularités, même si dans l’ensemble elles se ressemblent beaucoup. Les fruits ou la forme des feuilles peuvent changer. Ziziphus jujuba a de nombreux points communs avec l’olivier. Il a en effet la même taille que l’olivier et donne des fruits semblables à des olives. Les branches du jujubier sont parsemées d’épines et sont inégales et amples. Les feuilles sont d’un beau vert luisant avec des bords dentelés. Outre les fruits que produit cette plante, on retrouve également des fleurs d’une grande beauté. Ainsi, de nombreuses raisons peuvent justifier la plantation du jujubier encore appelé Ziziphus jujuba ou dattier chinois dans le jardin.

Pourquoi planter le jujubier ?

Vous avez trois bonnes raisons pour mettre le jujubier dans votre jardin. Il s’agit de :

  • Ses savoureux fruits ;
  • Ses nombreux bienfaits sur la santé ;
  • Sa grande beauté.

En effet, les jujubes (fruits produits par le jujubier) sont très appréciés et peuvent être utilisés de plusieurs façons.

Vous pouvez réaliser de délicieuses confitures avec les jujubes. Vous pouvez aussi consommer ces fruits frais ou après les avoir séchés.

En outre, la médecine traditionnelle chinoise et la médecine arabe utilisent le jujubier depuis longtemps pour soigner certains maux. Enfin, les fleurs, la forme tortueuse de l’arbuste et la couleur de ses fruits lui confèrent une grande beauté. On peut utiliser cette plante comme ornement dans un jardin, mais elle peut avoir une réelle utilité. C’est aussi une plante facile à cultiver et elle ne demande pas de traitements particuliers et réguliers pour s’épanouir. Le jujubier s’adapte à de nombreux sols.

Quels sont les vertus et bienfaits du jujubier ?

 

Ce sont principalement les petits maux du quotidien que l’on peut soigner avec le jujubier. On peut mentionner :

  • Les insomnies ;
  • Les sueurs nocturnes ;
  • La rhinite allergique ;
  • L’asthme ;
  • L’irritabilité ;
  • L’hyperactivité.

De petits maux tels que la diarrhée, les infections au niveau des voies respiratoires et la toux peuvent aussi être soignés. Par ailleurs, le jujubier peut aider à faire baisser une fièvre. De nombreuses études ont été réalisées, ainsi que des tests sur des singes pour confirmer les vertus du jujubier. Par ailleurs, on utilise le jujubier pour réduire l’acidité de certaines tisanes et substances. Le jujubier a des propriétés :

  • Antimicrobiennes ;
  • Anti-inflammatoires ;
  • Astringentes ;
  • Apaisantes.

Il contient de la vitamine C et de la vitamine A. Cependant, il est indispensable pour certaines personnes de demander conseil à un professionnel de la santé ou de la nutrition pour l’utilisation du jujubier. Il est en effet déconseillé à des personnes telles que :

  • Les femmes enceintes ;
  • Les personnes ayant des problèmes de digestion ;
  • Les personnes ayant des problèmes de ballonnement ;
  • Les personnes ayant peu d’appétit.

On peut utiliser les feuilles, les fruits ou l’écorce de l’arbre pour les différents soins possibles. Cet arbuste s’utilise également en cosmétique où il se présente sous la forme d’une huile essentielle. Le bois issu de cette plante sert dans la fabrication de certains outils et instruments de musique. On retrouve ainsi des castagnettes et des chevilles de violon fait avec du bois de jujubier. La tenora et le tible sont aussi des instruments que l’on fabrique à partir de cette plante. Les artisans ébénistes apprécient et utilisent beaucoup le jujubier et ont l’habitude de l’appeler « acajou d’Afrique ». Il peut dans le domaine de l’ébénisterie être utilisé à la place du cachou et du ratanhia comme astringent.

Plantation et culture du jujubier

Pour mettre en terre un jujubier dans son jardin, il faut bien se renseigner sur ses besoins et ses particularités. Le type de sol, l’exposition et l’emplacement sont autant d’éléments à prendre en compte. La culture du jujubier peut sembler facile, mais elle ne l’est que lorsqu’on connaît bien la plante.

Quelles variétés choisir pour planter votre jujubier ?

Au nombre des centaines de cultivars du jujubier qui existent, certains sont plus appréciés que d’autres. Par exemple, vous pouvez choisir Zizifus jujuba ‘Provence’. Cette variété est très adaptée au sud de la France. Votre dévolu peut aussi se jeter sur Zizifus jujuba ‘Soukkot de Carpentras’. Le ‘Soukkot de Carpentras’ possède un fruit acidulé en forme de cerise qu’il est facile de bien conserver. Zizifus jujuba ‘Li’ est une autre variété qui a un fruit dont la forme rappelle celle d’une petite pomme. Cette variété est la meilleure si vous recherchez des jujubes qui sont très délicieux à déguster. Enfin, Zizifus jujuba ‘Lang’ est une variété tardive qui possède un fruit en forme de poire.

Quand faut-il planter un jujubier ?

Le jujubier est une plante qu’il faut généralement planter au printemps avec un noyau scarifié. En effet, la plante ne supportera pas très bien le froid et supportera un climat relativement chaud. Mais, on peut aussi mettre le jujubier en terre à l’automne. Pour cela, il vaut mieux se servir d’un noyau du jujube plutôt que la tige utilisée plus généralement au printemps.

Quel sol est idéal à la culture du jujubier ?

Pour réussir la culture du jujubier, il faut un sol bien drainé et sec. Si le sol est collant, inutile d’y mettre un noyau ou une tige du jujubier. Le sol doit donc être sableux et léger.

Si le sol est salin (en bord de mer par exemple), le jujubier pourra s’épanouir. En effet, elle résiste bien au sel dans son environnement, contrairement à la plupart des plantes.

Le sol idéal pour un bon développement d’un plan de jujube est d’ailleurs :

  • Un sol rocailleux ;
  • Un sol calcaire.

Quel emplacement pour un jujubier ?

Le dattier chinois est un arbuste qui aime particulièrement le soleil. Ainsi, un endroit lumineux ou en plein air constitue l’emplacement idéal. Généralement, on ne peut cultiver cette plante qu’au Sud, car le froid n’y fait pas trop de ravages. Il faut au jujubier un endroit où la chaleur règne en maître et le Sud est l’endroit parfait. On peut mettre le jujubier directement dans le jardin ou dans un pot.

Procédure à suivre pour cultiver le jujubier

Pour cultiver le jujubier, on peut utiliser :

  • Le noyau, si l’on préfère le semis ;
  • La tige, si l’on a une préférence pour le bouturage.

Pour le semis du noyau, il faut utiliser un noyau stratifié. Il est important de bien arroser et de patienter jusqu’à ce que la tige sorte de terre. S’il faut s’armer de patience, c’est parce que la plante peut mettre douze mois pour sortir de terre. Pour le bouturage, il faut creuser un trou de 40 cm de profondeur et mettre la tige sélectionnée avec du compost ou du sable. Une distance de 5 ou 6 m doit séparer les plants entre eux. On peut planter le jujubier en haie. Pour cela, une distance de 50 ou 80 cm est recommandée.

Floraison et fructification du jujubier : tout savoir pour une bonne récolte

 

Le jujubier est une plante qui donne des fleurs de couleur blanche présentées en bouquet sur l’arbre. La floraison a souvent lieu entre le mois de mai et celui de juin. Peu de temps après la floraison, les fruits se manifestent entre septembre et octobre. Par contre, il faut attendre 4 ans après la plantation avant d’espérer faire une récolte de fruits. Avec le temps, la récolte est de plus en plus importante lorsque la plante est bien portante. Durant les étés trop rudes, la récolte peut cependant baisser faute d’un arrosage régulier. À leur apparition, les fruits ont une couleur verte, mais par la suite leur couleur devient jaune avant de virer au rouge. C’est là que l’on peut procéder à la récolte. Les fruits sont comestibles et leur utilisation en cuisine peut varier.

Quel budget pour la culture du jujubier ?

On peut se procurer le jujubier sur des sites de vente en ligne ou chez un professionnel ayant une boutique. Le budget de l’achat peut aller de 9 à 15 euros. 200 g de jujubes coûtent environ 3,5 euros et pour un kilo, vous devrez dépenser 17 euros environ.

Comment entretenir un jujubier ?

 

Pour entretenir un jujubier, il existe de nombreuses tâches que l’on peut accomplir. On peut par exemple :

  • Le tailler ;
  • L’arroser ;
  • L’élaguer.

L’arrosage idéal pour le jujubier

Le jujubier n’est pas très gourmand en eau. Ainsi, lorsque les pluies se font de plus en plus fréquentes, il n’est pas nécessaire de l’arroser. Il est également possible de laisser la plante se débrouiller seule durant un été court. Mais, si l’été dure longtemps, il faudra des arrosages ponctuels. Cependant, au cours de la première année de plantation il faut arroser la plante une fois toutes les deux semaines ou une fois par semaine. Le sol ne doit pas être constamment humide. On peut parfois même espacer les arrosages d’un mois, mais il faudra alors un arrosage assez conséquent chaque fois.

Élaguer et tailler : les autres soins à apporter au jujubier

Il faut penser à tailler un jujubier lorsque les rameaux de l’arbre s’entrecroisent. De même, la présence de bois morts rend nécessaire la taille de l’arbre.

La taille du jujubier se fait généralement avant l’hiver. Pour l’élagage, la période idéale est le mois de mars, mais ce type d’entretien n’est nécessaire que tous les 3 ans.

En Chine et dans d’autres pays cependant, on fait un élagage tous les ans. Pour l’entretien, on peut aussi :

  • Nourrir la plante avec du fumier azoté ;
  • Mettre un paillage pour éviter les mauvaises herbes et rendre plus efficace l’arrosage ;
  • Irriguer l’arbre en été ;
  • Biner le sol en été.

Comment garder son jujubier en bonne santé ?

Une bonne santé est l’un des éléments indispensables à la croissance du jujubier. Pour le bien-être du jujubier, l’entretien est un bon début, mais ce n’est pas suffisant. Il faut :

  • Connaître les menaces ;
  • Lutter contre les menaces ;
  • Soigner la plante en cas de maladie.

Les éléments qui menacent le bien-être de la plante

En Méditerranée, c’est la mouche méditerranéenne qui s’attaque au jujubier. Ce parasite s’en prend généralement aux jujubes plutôt qu’aux feuilles. Elle pond des œufs sous la peau du fruit. Cela fait apparaître des traces de galeries et de piqûres sur le jujube. Dans le sud de la France où la plantation du jujubier est recommandée, la mouche peut s’attaquer à la plante. En effet, le réchauffement climatique renforce son action. Cela peut représenter une perte lors de la récolte. Il est alors indispensable d’être vigilant. Des chenilles vertes ou des cochenilles peuvent aussi s’attaquer au jujube et impacter son développement. D’autres éléments tels que les conditions météorologiques peuvent être nuisibles à la plante. Une période de grand froid n’est pas très bonne pour celle-ci.

Comment lutter contre ces menaces ?

Il existe des solutions naturelles permettant de lutter contre les attaques qui mettent en danger le jujubier. On peut préparer une solution spéciale pour chasser les nuisibles et les parasites par exemple. Il faudra pour cela :

  • Du vinaigre ;
  • De l’eau.

Un mélange en parts égales de ces deux éléments peut éloigner les insectes. Mais, des éléments tels que la pyréthrine ou la roténone sont aussi très efficaces dans ce genre de situation. Si les chenilles vertes sont trop nombreuses, il faudra se débarrasser d’eux manuellement. Il faut parfois secouer l’arbre ou chercher sur les feuilles pour les débusquer. En ce qui concerne les menaces climatiques, il n’y a pas grand-chose à faire. Si la plante est en pot, il faut la mettre à l’abri. Mais, un paillage et la pose d’une bâche sont aussi de bonnes options. Une bonne alimentation de la plante peut aussi contribuer à son bien-être en le rendant plus résistant.

De plus, lorsqu’il y a des branches mortes ou malades, il suffit de les retirer pour éviter qu’elles contaminent les autres. À force, elles peuvent en effet tuer entièrement la plante ou diminuer son rendement. Avec une plante malade, il est en effet difficile d’effectuer une bonne récolte.

Les jujubiers sont ubiquitaires dans de nombreux pays sur différents continents. Le jujubier commun apporte de nombreuses richesses et est utilisé en médecine, en cosmétique et en artisanat. Ses fruits, ses fleurs et sa beauté attirent plusieurs personnes. Que ce soit après un semis ou un bouturage, bien entretenir votre plante pourra vous permettre d’avoir des jujubes délicieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here