tronc du kauri arbreTe matua ngahere

En nouvelle Zélande je suis vénéré comme un dieu, et l'on me nomme seigneur de la forêt "Tane mahuta" ou père de la forêt "Te matua ngahere" Deux spécimens dont l'age est estimé à 1200/2500 ans dans la forêt waipoua, ils sont sous haute protection.           

Kauri, Ou agathis australis. Araucariacées.

oiseaux bleu kokakoLe voyage  du kauricopal

Je suis un conifère, mes forêts primaires, en Nouvelle Zélande, sont les plus anciennes de votre planète. Je suis  l'arbre dont la sève, le copal, peut-être si dense et dure, qu'à l'état de semi-fossile on l'utilise en bijouterie ou en vernis d'ébénisterie, on confond souvent mon copal avec l'ambre, il est vrai que je lui ressemble beaucoup, mais l'agathis qui donne ma sève n'est pas le même, l'ambre provient de la sève du peuplier ou du saule fossilisé.Mes forêts sont protectrices d'une faune en voie de disparition, le magnifique oiseau bleu Kokako (un clic sur l'image vous l'écouterez chanter),et le kiwi brun, cherche refuge à mes pieds, j'ai pourtant bien faillis disparaitre, au XVIII et XIV ème siècle des barrages entiers étaient construit de mon bois imputrescible.

 

Précis de culture du kauri ou agathis australis

Je suis peu rustique, et il me faut de la chaleur et de l'humidité pour m'épanouir, sous -5° je souffre. Il me faut de la lumière en abondance. Sans doute dut à la forme de mon tronc, qui est large et rond symbolisant une matrice, en Nouvelle Zélande je suis vénéré.

Petite botanique du kaurifeuillage de kauri

Peu de petits rameaux naissent de mon tronc, portant des petites feuilles étroites, par contre de magnifiques et courtes charpentièrescouronne la forêt de Nouvelle Zélande. Mon fruit est un chaton mâle ou un cône femelle, sur un même pied, je suis donc monoiqueMon bois fut longtemps recherché pour sa qualité. Se sont mes radicelles qui me nourrissent, elles puisent à la surface du sol, dans l'humus riche et lourd des forêts tropicales, les substances organiques des insectes et autres plantes. J'ai besoins d'une humidité constante, et des saisons d'importantes pluies me sont nécessaires. Je pousse très doucement, il m'arrive d'atteindre ma taille maximale de 50 mètres, en 800 ans. On connait certains de mes spécimens vivant depuis 2000 ans.

D'autres specimen de Kauri

 

 

kauri des forêts

kauri pacifique

kauri du queensland

kauri nain

Kauri des forêts

Kauri du Pacifique

Kauri du Queensland

Kauri nain

kauri rouge    

bouton retour

Kauri rouge      
Joomla SEF URLs by Artio