Pour bien choisir une plante pour son jardin, on se base sur les critères tels que la facilité de culture et d’entretien et le succès de la plante. Au nombre des plantes que l’on retrouve généralement dans un jardin figure le laurier du Portugal. Pourquoi cette plante connaît-elle du succès ? Comment la cultiver et l’entretenir ? Voici le guide pour tout savoir sur le laurier du Portugal.

Présentation du laurier du Portugal

Comme son nom l’indique, le laurier du Portugal est une plante originaire du Portugal. Son nom scientifique est Prunus lusitanica. Il appartient à la famille des rosacées, au même titre que le laurier palme ou laurier-cerise (Prunus laurocerasus). Mais, cet arbre a ses particularités.

Avec un bon entretien, la hauteur du laurier du Portugal peut atteindre 12 m.

Le laurier du Portugal est en effet un arbre dont les feuilles ont une forme lancéolée. Il a une couleur verte très marquée et très brillante. Son feuillage est persistant et à la croissance il donne des fleurs et des fruits. Il se couvre alors de 3 belles couleurs et attire l’attention. Lorsqu’on laisse cette plante pousser naturellement, sa forme est très semblable à un cône. C’est un arbre qui apporte un plus dans le jardin.

Quelle est l’utilité de Prunus lusitanica dans le jardin ?

Cultiver le laurier du Portugal dans son jardin est généralement une bonne idée, car cette plante dispose d’une grande beauté. De plus, avec le laurier du Portugal, on peut opter pour une plantation en haie, une topiaire ou une haie libre. L’entretien à apporter à la plante dépendra naturellement du type de plantation que l’on veut avoir. De nombreux éléments de cet arbre constituent des atouts pour un jardin. Il s’agit de :

  • Sa forme conique ;
  • Son odeur agréable ;
  • Ses belles couleurs dont elle se pare chaque année.

Cette plante est idéale pour donner de la vie au jardin pendant l’automne et elle résiste très bien à la sécheresse. Un paysagiste peut l’utiliser au milieu du jardin, entouré de petits arbustes pour le mettre en valeur et attirer l’attention des visiteurs. Le laurier du Portugal, utilisé en haie, peut aussi servir de séparation entre un jardin et une piscine par exemple.

Réussir la culture du laurier du Portugal

Pour réussir la culture du laurier du Portugal, il faut connaître ses besoins et ses habitudes. Parmi les facteurs incontournables que vous devez prendre en compte, on peut mentionner :

  • La période de la plantation ;
  • Le type de sol à utiliser ;
  • L’emplacement idéal…

La période idéale pour une plantation

La plantation d’un laurier du Portugal se fait généralement à l’automne. Cette saison lui permet en général de profiter d’un temps clément. Cependant, bien que la mise en terre se fasse à l’automne, il ne faut pas abandonner la plante trop tôt. Il faut en effet entretenir et arroser la plante jusqu’à la fin de la période de sécheresse. Cela permet au plan de Prunus lusitanica de s’adapter à son nouvel environnement et d’être suffisamment viable pour survivre lors de la prochaine sécheresse. En effet, le laurier du Portugal résiste très bien à la sécheresse s’il est en bonne santé.

Sur quel sol cultiver Prunus lusitanica ?

Le laurier du Portugal est le type d’arbre qui s’épanouit parfaitement sur un sol naturel. Ainsi, vous n’avez pas besoin de faire une préparation particulière du sol avant de faire la plantation. Cependant, cet arbuste aime que la terre soit riche en engrais. S’il s’agit d’un terrain où aucune plantation n’avait été faite, il est inutile de s’inquiéter dès le départ. Mais, si le terrain a déjà été utilisé plusieurs fois, un peu d’engrais ou du compost permet de le remettre en état. Il faudra donc mélanger du sable et du terreau pour faire la plantation. Même si le laurier du Portugal est assez rustique, si le sol du jardin possède de bonnes caractéristiques, le développement de la plante est optimal. Le sol doit par exemple être :

  • Calcaire ;
  • Riche en terreau ;
  • Basique ou neutre.

Il est aussi important de trouver un emplacement idéal pour votre laurier du Portugal.

Où planter un laurier du Portugal ?

Le laurier du Portugal apprécie particulièrement le soleil. Ainsi, un emplacement en pleine lumière et exposé aux rayons du soleil est l’idéal pour cette plante. Mais, on peut aussi la mettre dans un endroit à mi-ombre. L’essentiel, c’est que le laurier puisse profiter des rayons du soleil autant que possible et qu’il bénéficie d’une bonne luminosité. On peut aussi bien l’installer :

  • Sur une terrasse ;
  • Près d’une entrée ;
  • Sur un balcon.

Procédure pour la culture

Pour bien cultiver le laurier du Portugal, il existe trois solutions. On peut par exemple faire un semis avec des graines, planter une jeune pousse ou faire un bouturage. Pour faire un semis avec des graines, il faut avoir de la patience.

Le laurier du Portugal a la particularité de prendre du temps pour dévoiler ses premières feuilles.

La plantation avec un jeune pousse est la solution de facilité qui est assez rapide. Quant à la solution du bouturage, il faut avoir un peu de connaissances en jardinage pour la réussir sans abîmer la branche utilisée. Dans tous les cas, la plantation doit être suivie de près par un arrosage régulier. De plus, il faut éviter de mettre les graines trop profondément sous le sol, sinon elles pourraient ne jamais germer et faire surface. La profondeur idéale se situe entre 6 et 10 cm de la surface. Pour ce qui est du bouturage, la période idéale pour la réaliser est l’été ou la fin de la saison estivale. De plus, l’on peut utiliser des tiges semi-aoûtées ou des tiges aoûtées.

Combien prévoir pour une plantation de laurier du Portugal ?

De nombreux sites internet mettent en vente des lauriers du Portugal pour la plantation. D’autre part, certaines boutiques de botanistes ou de fleuristes en proposent aussi. Généralement, le prix varie entre 10 et 20 € pour les jeunes plants. La hauteur du plant de laurier du Portugal est aussi déterminante du prix de vente. En fonction du site, la livraison peut être gratuite ou non.

Bien entretenir son plant de Prunus lusitanica

Réussir la plantation du laurier du Portugal est une grande réussite. Mais, sans entretien, les chances de survie de l’arbuste sont très réduites. Il faut alors bien entretenir son laurier du Portugal en réalisant diverses opérations. Parmi elles, il faudra tailler, protéger, arroser et soigner la plante.

Quel arrosage pour son laurier du Portugal ?

Au cours de sa première année de vie, le laurier du Portugal doit être arrosé tous les jours. Ses besoins en eau sont assez faibles. Ainsi, un seul arrosage par jour est suffisant et il ne faut pas utiliser trop d’eau pour arroser la plante. Il est préférable de faire l’arrosage tous les matins pour nourrir la plante tout au long de la journée. L’eau doit pénétrer les racines de l’arbre. Il faut donc arroser la plante à la base pour lui apporter la quantité d’eau dont elle a besoin. Après la première année, l’arrosage peut être bien espacé. En général, la plante est assez résistante et pourra même se contenter d’un arrosage par semaine ou tous les 10 jours.

Les autres soins à apporter à l’arbre

Outre l’arrosage, le laurier du Portugal doit être taillé régulièrement. S’il est planté en haie libre, on peut le laisser à l’état sauvage et ne pas le tailler. Mais, il faut quand même retirer les branches mortes ou malades. Il faut aussi élaguer toutes les branches après une saison difficile. La plante peut alors repousser et s’épanouir complètement. Le plus souvent, il faut tailler le laurier du Portugal à la fin de l’hiver. En effet, la période de froid est particulièrement éprouvante pour la plante. L’inconvénient, c’est qu’il faut alors se priver des fleurs. Ainsi, certaines personnes préfèrent élaguer la plante à la fin de l’été. Lorsque le laurier du Portugal est utilisé en topiaire, il faut le tailler régulièrement pour qu’il conserve sa belle forme. Il faut également :

  • Protéger l’arbre contre les maladies ;
  • Chasser certains insectes ;
  • Enrichir la plante avec de l’azote à intervalle régulier.

L’azote est en effet l’un des nutriments indispensables à l’épanouissement de la plante et, généralement, le sol n’en dispose pas suffisamment.

Le laurier du Portugal : obtention des fruits et des fleurs

Le laurier du Portugal est une plante à croissance lente. Il ne faut donc pas s’attendre à un développement spectaculaire. Mais, il fournit des fleurs et des fruits que les oiseaux adorent. Les fruits de l’arbre sont non comestibles pour les hommes. Les fleurs de l’arbuste ont :

  • Une petite taille ;
  • Une couleur blanche ;
  • Une présentation en épis.

Ce sont des fleurs à 5 pétales qui apportent de la couleur à l’arbre, au même titre que les fruits. Les petits fruits ayant la taille d’une cerise se développent à un moment de l’année. Au départ, les fruits sont de couleur rouge, mais elles deviennent noires plus tard. C’est entre le mois de mai et celui de juin qu’on peut admirer les fleurs d’un laurier du Portugal. Pour ce qui est des fruits, il faut attendre septembre et octobre pour les voir s’épanouir. Il faut cependant une bonne alimentation à la plante durant cette période. Grâce à une alimentation optimale, la plante peut atteindre les 10 m de hauteur à maturité.

Faire durer le laurier du Portugal dans le temps

Lorsqu’on a réussi la plantation et l’entretien du laurier du Portugal, il faut maintenant s’assurer qu’il perdure dans le temps. De nombreux parasites, maladies et nuisibles s’en prennent à cette plante au cours de son développement. On peut citer principalement :

  • L’otiorrhynque ;
  • Les larves d’insectes ;
  • Les insectes.

La lutte contre les insectes

L’otiorrhynque est un parasite qui s’attaque aux feuilles du laurier du Portugal. Issu de la famille des charançons, il peut parfois aller jusqu’à dévorer plusieurs feuilles et il agit durant la nuit. Ainsi, il est difficile à repérer. Les larves quant à elles s’attaquent aux racines de la plante au risque de la rendre malade. Elles rongent petit à petit les racines et enlèvent toutes les chances de survie de l’arbre. D’autres insectes tels que les pucerons peuvent se loger dans l’arbre. Pour se débarrasser de ces insectes, il faut parfois utiliser les prédateurs qui s’en prennent à ces derniers.

Les carabes sont un exemple des prédateurs que l’on peut utiliser pour lutter contre les nuisibles du laurier du Portugal.

Il est également possible d’utiliser de l’eau savonneuse pour se débarrasser des insectes. Pour les déloger de l’arbre, il suffit de remuer celui-ci. Il faut bien évidemment continuer de nourrir l’arbre jusqu’à ce qu’il retrouve ses forces et se défende contre les attaques.

La protection en fonction des saisons

Toutes les saisons ne favorisent pas l’épanouissement et le développement du laurier du Portugal. Cette plante résiste très bien à la sécheresse, mais elle se retrouve sans défense face au grand froid. Durant la période de sécheresse (souvent en été), l’idéal est de bien arroser la plante. Mais, lorsque les premières pluies apparaissent, il vaut mieux stopper les arrosages et laisser la nature accomplir son œuvre. En ce qui concerne l’hiver, il faut prendre des précautions et mettre en pratique certaines bonnes idées. On peut par exemple :

  • Faire un paillage pour protéger l’arbre contre la gelée ;
  • Recouvrir la plante avec une bâche ;
  • Anticiper l’arrivée des mauvaises saisons.

Si le laurier du Portugal est dans un pot, vous pouvez déplacer la plante à l’abri.

La prévention ou les soins pour les maladies

Il n’y a pas une meilleure méthode de lutte pour protéger le laurier du Portugal que la prévention. Certains éléments peuvent rendre la plante malade. Ce sont :

  • Les mauvaises saisons ;
  • Les insectes ;
  • Les parasites ;
  • Les nuisibles.

Pour ce qui est des mauvaises saisons, la protection est la seule solution. Mais, on peut éviter que les insectes et l’otiorrhynque s’approchent de la plante. Pour cela, il est possible d’utiliser du vinaigre et de l’eau. Pour cela, il faut mélanger, à doses égales, le vinaigre et l’eau. Ensuite, on peut vaporiser le mélange obtenu sur certaines feuilles. On peut aussi répartir du vinaigre sur le sol, à distance un peu éloignée de la plante pour éviter que les insectes ne l’approchent. Cependant, avec le vinaigre, il y a un inconvénient : on risque de perdre aussi les insectes butineurs qui pullulent. Ceux-ci créent un beau spectacle autour de la plante.

Lorsque le laurier du Portugal est déjà malade, il faut éviter que les parties touchées ne contaminent les autres. Il faut alors retirer les feuilles et les branches malades. Ensuite, il est crucial de les brûler loin de l’arbre pour éviter que le phénomène se répande.

Le laurier du Portugal est l’une des variétés d’arbustes qu’il est bon d’avoir dans son jardin. Les possibilités qu’il offre sont nombreuses et il apporte de la vie, de la couleur, des odeurs agréables et de l’originalité au jardin. Sa culture et son entretien sont relativement faciles, mais sa croissance est relativement lente. Cet arbuste vous permet à certaines périodes de vous asseoir et d’observer les oiseaux se nourrir des fruits qu’il produit. Cependant, pour en profiter, il faut protéger la plante contre certaines agressions. Des insectes, des nuisibles, des maladies, des parasites et le froid sont autant d’agressions contre lesquelles il faut lui offrir une bonne protection.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here