meleze commun houppiercône femelle du meleze commun

Mélèze d'Europe, mélèze commun, Larix decidua. Pinacées. 

Ou Melze (Barcelonnette), Meouze ( Languedoc), Mèle ( Barcelonnette) Malzieu ( Haute-Loire)... Je suis un arbre d'altitude qui pousse à 1500/ 2400 mètres sont mes zones d'origines,  je pousse dans les Alpes Dauphinoise, en haute maurienne plus exactement. Etrangement et contrairement aux arbres de la même famille celle des pinacées. Mes feuilles sont caduques, je les perds une fois l'an et c'est en hiver étonnant non? Vous me verrez pousser en famille et entre nous beaucoup d'espace, c'est parce que nous aimons la lumière.

Histoire :

Je fais parti de votre histoire depuis la nuit des temps. Le crétacé m'a vu naître bien avant les feuillus et depuis, je vous acompagne, je vous chauffe, je vous abrite, je vous soigne.

Description :

Je suis commun des régions de l'hémisphère nord et je pousse sur la frange tempérée médio-européenne. Si j'appartiens à la grande famille des pinacées vous vous rendrez compte que j'ai une spécificité qui me différencie. Mon genre est celui des larix, des mélèzes et vous en trouverez environ 12 espèces. Le mélèze commun, ma variété, pousse essentiellement dans les zones montagneuses des Alpes.

meleze en automne

 - Stature :

Je vous l'ai dis je suis à part, si mon port est conique il est aussi retombant me donnant cet aspect si particuliers la nuit tombée. Comme une ombre mouvante et informe qui peut effrayer certains esprits imaginatifs. Ma taille est magnifique mes branches comme des bras d'hommes s'étalent et montent jusqu'à 40 mètres pour un étalement de 25 mètres environ.

 - Longévité :

Je suis un vieux bonhomme quand je m'éteins, je vous manquerais  ou plus exactement vos descendants, j'en suis sur ! et j'aurais 600 années honorables derrière moi. Je fais parti du cercle très fermé de arbres vénérables.

 - Branches et feuilles :

 Quand je suis jeune, mon joli tronc droit au gris argenté portera mes rameaux en pyramide aérée. Quand je vieillis, mon tronc se ride et s'il reste gris en surface vous verez apparaitre ce qui était bien caché un aubier rouge de toute beauté. Mes rameaux portent un feuillage en aiguilles,en rosettes rassemblés en bouquets de longs cils moux et doux, approchez vous et vous me verrez faire un peu d'esthétique je serais vert vif veiné de gris ! ma particularité , la voilà ! En automne je m'habille d'or pour vous faire un automne flamboyant et je perdrais mes aiguilles totalement durant l'hiver ! et pourtant je suis bien un conifère.  Etonnant !

 - Racines :

Mon système racinaire en cœur, allie une pénétration des racines obliques et un chevelu racinaire dense (sur les sols profonds et sains). Mon système racinaire est assez profond comme le sapin et en surface il est lache et chevelu, contrairement à mon cousin l'épicéa c'est pour mieux laissé passer la lumière, n'oubliez pas que je vis à de hautes altitudes. Chaque partie de mon houppier et de mes racines, cherchera la moindre particule energétique de soleil, et d'eau en profondeur ce qui transformera et construira la forme de mon pied . Ce système d'irrigation personel permets aussi de laisser d'autres espèces non conccurrentes pousser à mes cotés en leur faisant de l'ombre et les protégeant. On me dit essence pionnière, associative et d'abri !

 - Fleurs et organes sexuels :cone femelle du melez commun 1

Je porte sur un même pied, au printemps, en mars et en avril, des fleurs en chatons mâles et des futures cônes femelles érigés rouge foncé ce qui vous semble être des pétales rouges deviendront ligneux (durs) et protecteur des graines presente dans mes ovaires fécondées. Erigée ? C'est pour mieux attraper les gamêtes en pollen doré de mon indispensable moitié. Je suis donc un arbre monoique. A maturité ma fleur femelle de rouge foncé deviendra marron et portera pendant 2 ans mes graines ailées. j'ai pour particularité de fleurir avant que mes aiguilles n'apparaissent, ma fécondation sera le point de départ de la formation de mes feuilles.

Plantation :sommaire

Je suis un arbre pionnier ! On appel mélézins des plantations immenses, de mon espèce le mélèze commun. Vous trouverez mon espèce en mélézin naturel dans les zones de montagne aux conditions de pousse difficiles. Il est donc facile pour vous de donner un nom aux arbres que vous rencontrez, lors de vos promenades montagnardes quand elles sont de hautes altitudes.

 - Nature du sol et exposition :

Je suis une espèce pionnière, donc peu difficile en ce qui concerne le sol qui m'accueil, par contre, je l'enrichis parfaitement pour d'autres espèce plus exigeantes et comme je pousse vite je le protège sans lui faire trop d'ombre. je vous conseil de me planter en automne.

 - Taille :

Ma pousse est lente, je peux atteindre la bellle taille de 45 mètres sur le papier ! En toute honnêteté je fais rarement cette taille et dans un jardin de ville j'atteins 20 mètres de haut au mieux.

 - Entretien :

Comme tous les jeunes arbres soyez vigilants les premières annnées de ma vie, les sécheresses intenses me font souffrir  et je perds mes feuilles, les automnes sur un sol peu drainant peuvent me faire totalement disparaitre. Et comme tous les conifères je souffre d'une différence de température brutale, ou même d'une différence hygrométrique brutale. Cela est dut a ma sève dense et odorante.

 - Arrosage : 

Aucun, sauf à la plantation et en cas de sécheresse intense, les premières années de ma vie.

 - Multiplication :

Quand mes nouvelles feuilles seront visibles mes cônes seront fécondés, c'est une constante de mon espèce.Récuperez quelques une de mes graines, fécondées bien entendue, et comme il est difficile deconnaitre à l'oeil nu une bonne fécondation plantez en plusieurs pour une réussite assurée.

 - Maladies :

 Le chancre du mélèze/ Le champignon (Lachnellula willkommii). Les semis et les jeunes arbres succombent.

 Etant donnée l'identification récente (1980) de ce chancre, les seuls moyens de lutte sont la destruction des sujets atteints pour éviter la prolifération du chancre.

Tordeuse grise du mélèze/ Zeiraphera diniana.La chenille de ce petit papillon est à l’origine de dégâts spectaculaires qui se manifestent périodiquement dans les mélézins.une défoliation,même totale, ne provoque pas la mort de l’arbre.

La larve du papillon Caleaphara laricella, fera jaunire ses feuilles au printemps.

Utilisation :sommaire

maison en melezeQualité technologique du bois de mélèze

Le Mélèze d’Europe a des cernes très marqués et un duramen coloré brun rougeâtre : ce bois de cœur est apprécié pour sa durabilité naturelle et sa résistance élevée, en plus d’être un bois décoratif. Son utilisation la plus noble est le tranchage pour produire des feuilles de placage. Dans les Alpes, il est plus communément utilisé en charpente, ouvrage d’extérieur (pont, bâtiment agricole), chalets, menuiserie extérieure et intérieure, éventuellement poteaux, barrières d’avalanche, bardeaux. Au niveau national, on l’utilise également en lambris,
en bardage, aménagements de décoration intérieure et meubles rustiques. On peut égalementl’employer (de manière anecdotique) en construction navale traditionnelleVous m'utilisez souvent, pour l'industrie de la construction ou je suis considéré comme un bois noble. Aujourd'hui ce sont sont des plantations immenses dites mélézins, que vous exploitez pour mon bois si recherché.( source CRPF .fr / bilan des introductions et perspectives d'utilisation du mélèze d'Europe)

Mon bois est imputrescible c'est pourquoi vous l'utilisez en Bois de charpente,Bois de menuiserie, Bois de cloture.Bardages.

 - Propriétés médicinales :

On utilise depuis très longtemps ma résine, bien connue pour stimuler le système immunitaire,en augmentant le taux de globules blanches.

Hildegarde de Bingen

Religieuse du XII ième siècle nous pécise que le voile présent sur les mélèzes tôt le matin soigne bien des maux quand il est mélangé a certaines plantes médicinale ou quelques minéraux. Ce qu'elle appelle simplement "voile" n'est  rien d'autre que la "manne de Briançon" une des sept merveilles du dauphiné. Les filaments présents sur les faîtes des mélèze, petites gouttelettes de rosé et sucrées, qui sont les déjections des pucerons qui se régalent de la sève des mélèze commun ils étaient autrefois récolté pour soigner les anémies. Nous voyons ici une utilisation très ancienne du mélèze associé aux bienfaits des plantes médicinales qui soignent.

La gemmothérapie des bourgeons de mélèze

Les bourgeons de mélèzes ramassés et mit en macérations sur les lieux de cueillette ils gardent ainsi toute la force de l'ADN de l'arbre. La gemmothérapie des bourgeons de mélèze a pour propriété de soulager les fatigues nerveuses, et d'être un neurotonique.

 - En cuisine :

On utilise mes jeunes pousses incorporées dans les salades de printemps comme dépuratif de sortie d'hiver.

Ma résine et mon cambium rentre dans diverses préparation culinaire ( vois références bibliograhiques en fin d'article)

 - Les dérivés :

Agaric ou Psalliote/ Un petit champignon que l'on trouve sur mon tronc ou mon pied, il est utilisé en médecine.

 Teintures mère en Gemmothérapie.

Térébenthibe de venise.

gomme d'Orenbourg.

Espèces et variétés :sommaire

meleze commun laricina meleze commun variete blue meleze commun variete diana meleze commun veriete direction
Larix laricina larix x eurolepis 'Blue Weepinq' Larix kaempferi 'Diana' Larix x eurolepis 'Varied Directions'.
Meleze nain feuilles bleutés
Port retombabant, aiguilles bleues Meleze feuilles vert tendre Port retombant aiguilles vertes
meleze de chine meleze de dahurie meleze de louest meleze de sibérie
Melèze de Chine Meleze de dahurie Mélèze de l'ouest Meleze de sibérie

 

D'autres articles en relation :sommaire

Photos :sommaire

feuilles du meleze communfleur femelle du meleze communmeleze en automne 3

 

Références et bibliographies :sommaire

Les Veillées des Chaumières N° 2611
ECOLOGIE DU MELEZE PARTICULIEREMENT DANS LES ALPES FRANÇAISES
PAR Pierre FOURCHY Ingénieur des Eaux et Forèts. http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/33551/AEF_1952_13_1_001.pdf?sequence=1
Le Mélèze
11 mars 2003
de Alain Pontoppidan
Broché
Le mélèze
29 novembre 2001
de Philippe Riou-Nivert
Relié
Les fleurs de Bach, c'est malin
29 août 2014
de Anne-Sophie Luguet-Saboulard
Poche
Construire en rond : Yourtes, domes, zomes, ker-terre
30 septembre 2010
de Evelyne Adam et Olivier Dauc
Au chevet du plus grand mélèze d’Europe
Marie Parvex / Le temps.ch
Le «Grand-Père» qui résiste aux colères célestes
Bernard Wuthrich / Le temps.ch
Le Gros Mélèze de Montricher-Albanne, Savoie
Association le gros melèze / http://www.maurienne.fr/fr/il4-association_i2492_p18-association-le-gros-meleze.aspx
Recetttes ou vous trouverez du mélèze"Le régal végétal" de François Couplan aux édition Debard pour en savoir plus.

Citations et symbolique du mélèze :sommaire

 Associé dans les croyances populaires à l'immortalité, mais je vis si vieux pour vous.

bouton retour

Joomla SEF URLs by Artio