Sous-espèce du prunier, le mirabellier est un arbre fruitier appartenant au genre Prunus et à la famille des Rosacées. Il est originaire d’Asie et d’Europe et a été introduit en France à l’époque des croisades. Depuis cette époque, la mirabelle est devenue l’un des fruits emblématiques dans le Nord-Est. Ainsi, en Lorraine et en Alsace, il bénéficie d’une appellation d’origine. Le mirabellier peut être planté dans toutes les régions du monde jouissant d’un climat tempéré. Il supporte les altitudes jusqu’à environ mille mètres. C’est un arbre autofertile, car il porte des fleurs mâles et femelles. Il est très productif. Ses fruits riches en vitamine C sont gourmands. L’espèce jouit d’une longue durée de vie et se décline en plusieurs variétés.

Présentation et dénomination

Nom(s) : Origine et Famille : Type(s) de plante : Périodes
Nom(s) commun(s) : Mirabellier, Prunier Mirabelles

Nom(s) latin(s) : Prunus domestica, Prunus intisticia
Origine : Asie et Europe

Famille : Rosacée
Arbre fruitier et plante comestible Floraison : En mars ou en avril

Récolte : Août et septembre, période au cours de laquelle les fruits arrivent à maturité.

 

Plantation du mirabellier

Le mirabellier est un arbre robuste et adaptable.

Où planter le mirabellier?

Il peut être planté sur un sol nu, libre de gazon et de toutes autres herbes dans toutes régions où la chaleur n’est pas extrême de jour ou de nuit. Cela étant, pour assurer sa maturation, il doit bénéficier d’une belle exposition au soleil et rester à l’abri des vents violents. Le mirabellier peut être cultivé dans tous types de sols, en particulier sur les terrains acides et les sols frais.

À quel moment planter un mirabellier ?

En raison de ses fortes capacités d’adaptation, il peut être planté toute l’année s’il est déjà en conteneur. La période la plus propice reste cependant celle de l’automne où le sol n’est pas gelé. Par contre, un mirabellier à racines nues doit être mis en terre entre le mois de novembre et de mars.

Emplacement

Exposition et Cimat Plantation Maladies et parasite
Exposition : Soleil et abrité des vents

Utilisation extérieure : Verger, plantation, jardin d’agrément, isolée

Climat : Tempéré
Plantation : Pleine terre

Voisinage néfaste et plantes incompatibles : Aucune incompatibilité

Voisinage propice : Tous les arbres fruitiers, notamment les pruniers pollinisateurs inducteurs de fertilisation comme la Reine-claude Dorée, d’Oullins ou de Chambourcy.
Maladies : Chancre bactérien, Criblure, Moniliose, Rouille, Oïdium, Coryneum

Parasite : Pucerons, Carpocapses, Hoplocampe, Cochenilles

 

Astuces pour la culture et l’entretien du mirabellier

Il faut :
  • L’arroser chaque semaine dès le mois d’avril et chaque quinzaine dès le mois de novembre durant les premières années du mirabellier ;
  • L’arroser chaque semaine en cas de sécheresse pour éviter le stress hydrique ;
  • Lui apporter de l’engrais potassique dès le printemps s’il a pâle allure ou lorsque le sol est pauvre ;
  • Soutenir les branches qui ploient sous le poids des fruits pour éviter des ruptures ;
  • Traiter l’arbre avec du souffre mouillable en cas de maladie ;
  • Effectuer les tailles de formation, de fructification et d’entretien à bonne date, puis appliquer sur les entailles importantes du mastic cicatrisant ;
  • Cueillir uniquement les fruits mûrs, car les prunes ne murissent plus dès lors qu’elles sont cueillies ;
  • Eviter de laisser des fruits pourrir au pied du mirabellier

Travail demandé

Entretien Sol et Résistence au Froid Travail demandé
Entretien: Facile

besoin en eau: Moyen

Croissance: Normale
Type de sol : Sol argileux Humus

pH du sol : Sol neutre , sol acide

Humidité du sol : Sol drainé, sol frais, meuble et profond

Résistance au froid : Résistante, arbre rustique pouvant supporter des températures jusqu’à -15°C
Fertilisation: Apport de fumier ou de composte décomposé à la plantation

Protection: Au printemps, faites un paillage au pied du mirabellier pour conserver la fraîcheur du sol et repousser les mauvaises herbes.

Multiplication: Semis et greffage

Les différentes variétés du mirabellier

Le mirabellier est une espèce de prunier qui se décline en plusieurs variétés que l’on retrouve dans le commerce sous forme de tige ou d’arbustes conservés en terre dans de petits gobelets. Ce sont généralement des variétés plus ou moins jeunes âgées de 2 à 3 ans. Entre autres espèces, on retrouve : les mirabelliers précoces, tardifs, de Metz, de Nancy pour ne parler que des plus populaires.
  • Les mirabelliers précoces comme la mirabelle de Flotow ou de Bellamira qui sont des fruits à consommer frais uniquement. Ils sont généralement de taille moyenne et jaune. On les dit précoces parce qu’ils murissent généralement dès le mois de juillet.
  • Les mirabelliers tardifs produisent des mirabelles tardives, un fruit acidulé conseillé pour les préparations cuites comme la tarte. Ils fleurissent à la fin du mois d’avril et ne sont récoltés qu’en fin septembre, voire début octobre.
  • Le mirabellier de Metz est une variété populaire, une prune dont la peau fine et rosée est particulièrement appréciée pour la confection de confitures ou de compotes. Il est très productif, et ses fruits arrivent à maturités en août.
  • Le mirabellier de Nancy produit des prunes plus grosses et plus douces que celles de Metz. Ses fruits sont d’un beau jaune et utilisés pour diverses préparations, car ils ont une bonne tenue à la cuisson. Comme la variété de Metz, elle est productive, mais plus robuste.

    Esthétique du mirabellier

    Couleur Végétation et Feuillage Forme et Hauteur Largeur et L'espacement
    Couleur des fleurs : Blanche

    Couleur des feuilles : Verte
    Végétation : Vivace

    Feuillage : Caduque, ovales, dentées et vertes
    Forme: Buissonnant, ouvert ou divergent

    hauteur à maturité : 2 à 10 m
    Largeur à maturité : 3 à 5 m

    L’espacement : 300 à 400 cm d’étalement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here