pin alep houppierombre sous pin dalep

 

Pin d'Alep, Pin de Jérusalem, Pin blanc,  Pinus halepensis mill. Pinacées. 

Je suis, un conifère de la famille des Pinacées et comme beaucoup de pinacés je suis aussi monoïque, je suis le pinus halepensis, Mais en vérité, il y a souvent confusion avec le pinus Brutia, mon cousin pousse de plus en plus rarement dans la région d'Alep en Syrie.

Histoire du pin d'Alep:

En ce qui me concerne  je ne viens pas de Syrie. Vous me trouverez surtout, poussant au Maroc sous le nom "sanaouber halab" je suis aussi un pin d'Alep de la variété "halepensis" là,  je sers à reboiser les forêts, et si en france je pousse jusqu'à 800 mètres d'altitude au Maroc vous me trouverez poussant jusqu'à 2 600 mètres.En Espagne toujours sous la  variété Pin d'alep "Halepensis" je pousserais plus volontiers au milieux des forêts de chênes et de petits palmiers. Je colonise le pourtour de la méditerranée ou pousse en totalité  3.5 millions d'hectares de pins d'Alep. Je suis un conifère de belle allure quand j'ai 15 ans, j'atteins une taille honorable. Souvent ma silhouette se détache au loin sur les soleils levants ou couchants et n'oubliez pas je suis sensible, je pousserais à l'inverse des vents dominants. Et pour la petite histoire Ma résine sert à parfumer un vin Grec le retsina car il vieilli dans des futs fait de mon bois résineux et très parfumé.

Description  du pin d'Alep:

 Un bel arbre au port équilibré, même quand je suis planté face aux vents dominants.

 - Stature :pins dAlep

Mon port est buissonnant quand je suis jeune, mais dans quelques années et avec un peu de patience car je pousse lentement vous me verrez m'équilibrer et porter en cime une couronne arrondie ou plusieurs couronnes arrondies de belle amplitude. Puis, sur mon tronc tortueux grisé et lisse se dévoile les marques du temps. Ces rides laisseront apparaitre des veines de couleur légèrement rosés parfois rouges 

 - Longévité :

Je vis en moyenne 300 ans.Vous m'associez souvent au bois qui fera votre derniere literie, en fin soyons sérieux d'ici la !  300 ans c'est environ 3.5 vies d'hommes,  ensemble nous ferons à présent un bout de chemin, et je partage volontiers des instants délicieux, olfactifs ou ombragés...

 - Branches et feuilles :

sur mes rameaux qui portent des aiguilles vertes attachées en binôme  longues, fines et molles très douces au toucher. 

 - Racines :

Le système racinaire de tous les conifères, se développe ainsi : Petit, il forme une racine pivot  qui se developpe rapidement en longueur aussi bien qu'en grosseur, puis viendront se developper en couronne ses racines traçantes qui ont l'avantages de porter des radicelles dites chevelues en très grand nombre ce qui le nourrit et l'abreuve dans des zones bioclimatiques souvent très sèches. Lorsque ce réseaux est bien implanté la racine pivot disparait peu à peu, c'est ainsi que l'on peut définir le système racinaire du pin d'alep comme assez superficiel et fragile dans certaines conditions extrêmes. Mais très adapté pour pousser dans des sols souvent sableux.

 - Fleurs et fruits :

ecureuil et pin dalepMes fleurs sont des châtons pendants quand je suis mâle gorgés de pollen, et des cônes pédonculé  femelles, hérissés verts vifs la première année, ils deviennent brun foncés la deuxième année avant de tomber. 

Plantation culture du pin d'Alep:sommaire

Je suis l'arbre idéal des bord de mer, en effet je rassemble autour de mes racines le sables sur lequel je pousse. Ainsi je retiens le moouvement des dunes et des glissements éventuels de terrain. Il est parfois curieux de constater quand je me déracine à quel point je suis efficace, un motte énorme de sable humide colle littéralement à mon pied souterrain.

 - Nature du sol et exposition :

J'aime les sols au calcaires actifs, et les apprécient peu évolués, sablonneux, même si la couche est mince jusqu'à la roche mère je trouverais mon chemin en multiple réseaux, fins souterrains. Ce qui me rappellera mes pays d'origines, ou déjà je poussais en arbre pionnier. Alors, n'y pensez pas si votre région est humide et froide, je n'y survivrais pas. Vous seriez de surcroit privé au printemps,  d'un spectacle que je donne tous les deux ans, mes fleurs .Vous vous en doutez, j'apprécie la lumière vive et les climats secs et chauds, je suis donc thermophile et héliophile.

 - Taille :

Je ne pousse pas très haut pour un conifère, et je vous laisse la surprise de me découvrir, entre 15 et 20 mètres de hauteur. Je vous conseil de me planter dans un jardin de 2000 m2 au minimum.

 - Entretien :

Je suis un conifère, je ne demande pas d'entretiens particuliers.

 - Arrosage : 

Aucun.

 - Multiplication :

Il vous suffit de ramasser une pomme de pin d'alep fraichement tombée car mes graines se plantent ou se font manger très vite, et de les planter en pleine terre chez vous si le climat correspond et d'attendre au moins 2 années en protégeant le leux avec attention particulière contre les froids et les sécheresses.

 - Maladies :

C'est un champignon est une des principales causes du déficit foliaire des houppiers du pin d’alep, notamment dans les situations les plus humides au niveau atmosphérique. son développement est favorisé par la pluviosité importante en été et en automne. les infections se font par des spores sexuées en suspension dans l’air, au niveau des cicatrices foliaires. la germination des spores donne naissance à un mycelium qui se développe dans le liber et provoque une nécrose des tissus. l'arbre ne réussit pas à stopper l'extension de la nécrose qui constitue ainsi un chancre.

la rouille vésiculeuse de l’écorce est la rouille la plus fréquente sur le pin d’alep le cycle biologique se fait sur deux hôtes ; la colonisation chez le pin, hôte principal, se fait par les aiguilles, le mycélium colonise le rameau et un petit chancre se forme. des vésicules blanches qui contiennent les spores orangées se développent sur ces nécroses chancreuses.

La chenille processionnaire  apprécie d'y installer son nid.

Utilisation du pin d'Alep :sommaire

Mon bois est de médiocre qualité,  car je fais beaucoup de noeuds,  à ce titre je sers à fabriquer des cageots. Autrefois des poutres tirées des mes vieux spécimens servaient en menuiserie et en construction navale.

On fabrique en Grèce des tonneaux de mon bois qui donne un goût très particuliers aux vins qui murissent dans les chaix.

 - Propriétés médicinales :

L'infusion d'aiguilles et de bourgeons de pins est excellente, pleine de vitamine C entre 8 et 10 fois plus que dans une orange ou un citron. Un petit morceau de bois gavé de sève ( bois gras ) fait un excellent bonbon ( eviter d'avaler quand même le morceau de bois ), je deconseille d'essayer de manger la résine on dirait qu'on boit de l'essence de terebentine directement a la bouteille.... Bien que certaines résines soient tres bonnes au gout genre la résine ( gomme ) de cerisier par exemple.

 - En cuisine :

 - Les dérivés :

Ma résine est utilisé, de moins en moins pour fabriquer des peinture, des parfum pour les produits d'entretiens, l'industrie pharmaceutique et des caoutchoucs.

Espèces et variétés  de Pin:sommaire

Pin

Pin cembra

Pin de hoop

Pin de huon

Pin de Norfolk

Pin mugho

Pin Napoleon

D'autres articles en relation :sommaire

Les conifères

Choisir un arbre

Photos :sommaire

 

cones de pin dAlepfleurs mâle du pin alep

 

Références et bibliographies :sommaire

Le pin d'Alep en France: 17 fiches pour connaître et gérer
Guide pratique, ISSN 1952-2770
Auteur    Bernard Prévosto
Éditeur    Editions Quae, 2013
ISBN    2759219720, 9782759219728
Longueur    159 pages
Exploitation de la résine du pin d'Alep dans le départment de l'Hérault
Auteur    Louis Planchon
Éditeur    Imp. Générale du Midi., 1911
Physiologie des arbres et arbustes en zones arides et semi-arides: séminaire, Paris-Nancy, 20 mars-6 avril 1990
Auteur    A. Riedacker
Rédacteurs    A. Riedacker, Groupe d'étude de l'arbre (France)
Éditeur    John Libbey Eurotext, 1993
ISBN    2742000194, 9782742000197
Longueur    489 pages

Citations :sommaire

 His

bouton retour

Joomla SEF URLs by Artio