feuilles quercus coccifera kermesfruits glands du quercus kermes

Quercus Quermes, On m'appelle chêne kermès, chêne sanglant, arbre pastel. Fagacées.

Je suis un arbuste du pourtour méditerranéen j'attire un parasite, la cochenille, dont la femelle fut longtemps utilisée pour fabriquer un colorant rouge alimentaire et artistique.

Histoire :

On peut dire sans se tromper que je suis l'arbre des guarrigues méditerranéennes, je poussais là bien avant que toute autre végétation ne vienne s'y intaller. Je suis le compagnon des teinturiers : Ecorce, cochenille ou galle du chêne, c'est bien, sur mon espèce, que prolifère la matière première d'une teinture très utilisée depuis l'antiquité. Le XIX ème siècle à vu cette exploitation perir au bénéfice de la cochenille poussant sur le Nopal en Amérique Latine.

Description :

 Je suis un petit trapu,  parfois arbuste, parfois arbrisseau. Quand je suis un arbuste ma silhouette solitaire se découpe dans la guarrigue méditerranéenne, en effet les conditions climatiques dans lesquellles je pousse ne permette pas une grande conccurence, je suis souvent le specimen le plus haut de cette zone géographiques.Quand je suis un arbriseau, je pousse en dense colonies qui ne laisse rien passer, et qui protégent du soleil mes fruits pour leur germination.

 - Stature :chêne kermes quercus coccifera

Quand je suis un arbuste  mon tronc souvent tortueux me porte vers le ciel et à maturité je construis une belle couronne arondie, en arbriseaux c'est un buissont dense que vous trouverez dans la guarrigue méditerranéenne.

 - Longévité :

J'ai entendu dire que certains de mes congénères vivent jusqu'à 200 ans 

 - Branches et feuilles :

Mes petites feuilles semis- persistantes très adaptées à la sécheresse, sont ovales et épineuses ressemblant à celles du houx ou du quercus suber.

 - Racines :

Mon système racinaire surnommé "iceberg" pour le puissant réseaux que je développe sous terre. Ce reseaux racinaire constitué de racines traçantes et de plusieurs pivots donne naissance à des radicelles chevelues en nombre incroyable,elles aident à me maintenir au sol, a m'alimenter en eau et et me prémunir des dégats que peuvent causer les feux de forêts. A ce titre il faut que vous teniez compte de ma grande efficacité et en me plantant que je rejette de souche.

 - Fleurs et fruits :

En avril et en mai je donne  à voir mes inflorescences monoïque et  pendantes, de couleur crèmes elle sont très odorantes, je suis un arbre mellifère par le nectar présent à la base de mes pétales et par le pollen sur mes anthères (organes mâles en général noir ou jaune et oval, porteurs des gamêtes reproductrices, contenu dans le pollen) et de ce fait entomogame( pollinisé par les insectes). Puis se forment des fruits ovals couverts d'une cupule hérissé de piquants, ils mettrnt deux ans à murir, tomberont au sol, protégée du soleil brulant par la densité des rameaux et germera très facilement.

Plantation :sommaire

 Il me faut pour mon plein épanouissement un sol siliceux et calcaire, bien drainé et un climat peu arrosé.

 - Nature du sol et exposition :

De mon origine j'aime le soleil franc et la lumière intense de ma guarrigue natale, je suis héliophile, mon sol me donne la chaleur dont j'ai besoin on me dit thermophile. j'apprécie les sols secs et rocailleux, ils sont généralement calcaires.

 - Taille :

Je ne depasse jamais 5 mètres (exceptionnellement), et vous pouvez aussi me trouvez sous la forme d'un arbuste rampant dont la taille ne depasse pas 0.50 cm.Je pousse tout doucement,  tout doucement et cela varie des expositions et de mon type de culture.

 - Entretien :fleurs quercus coccifera kermes

Aucun

 - Arrosage : 

Aucun

 - Multiplication :

Par la plantation de mon fruit le gland, à peine tombé au sol, et mis en terre, calcaire et siliceuse et arrosé 1 fois par mois je germe l'année suivante.

 - Maladies :

Les pucerons replient mes feuilles sur elles même et les rendent  collantes = Les coccinelles rafolent des pucerons, ou déposez des Ichneumons ou des moustiques prédateurs.

l'Oïdium laisse sur mes feuilles une poudre grisâtre, coupez et brulez les parties atteintes. Pensez  à gardez une bonne aération tout autour de mon houppier.

Utilisation :sommaire

 Je suis un arbre endémique du pourtour méditerranéen. Les premières traces de mon utilisation ont été découvertes dans des textes Egyptiens, ou mon écorce était utilisée comme tanin. Et de l'écorce de mon tronc et de mes racines était tiré une teinture orangée, qui servait à teindre la laine.

 - Propriétés médicinales :

Le petit insecte de l'ordre des hémyptères,  qui se regal de ma sève , le coccus ilicis, était autrefois employé en médecine comme cordial et astringent sous le nom de kermes.

 - En cuisine :

0

 - Les dérivés :pigment rouge cohenille

  • La cochenille (dactylopius coccus) vit sous mes feuilles, de cet insecte "femelle" était extrait une teinture rouge vif. Qui servait de teinture alimentaire et de teinture rouge employée pour peindre au pastel.
  • De mon ecorce est tiré un puissant tanin qui servait à taner les cuirs.
  • Bois très recherché pour le chauffage.

Espèces et variétés :sommaire

  • Quercus angustifolia (laguna) villar ex gonz.albo
    • Quercus coccifera subsp. arcuata (kotschy ex a.dc.) tomas.
    • Quercus coccifera subsp. kryptocarpa svent. & marcet.

D'autres articles en relation :sommaire

Quercus

Quercus suber

Chêne

Chêne à feuilles de myrsine

Chêne des marais

Chêne du japon

Chêne ecarlate

Chêne gomme

Chene pédonculé

Chene rouvre

Chêne soyeux

Chêne tauzin

Chêne vert

Photos :sommaire

gland du quercus coccifera chêne kermeshouppier du chêne kermes

Références et bibliographies :sommaire

Flore forestière française: Montagnes
Volume 2 de Flore forestière française
Volume 2 de Flore forestière française: guide écologique illustré, Jean-Claude Rameau
Auteurs    Jean-Claude Rameau, Dominique Mansion, G. Dumé
Illustré par    Dominique Mansion
Collaborateurs    Institut pour le développement forestier (France), France. Direction de l'espace rural et de la forêt, Ecole nationale du génie rural, des eaux et des forêts (France)
Éditeur    Forêt privée française, 2008
ISBN    2904740414, 9782904740411
Longueur    2421 pages
Moulins du cuir et de la peau: moulins à tan et à chamoiser en France, XIIe-XXe siècle
Métiers, techniques et artisans, ISSN 0293-3616
Auteur    Jean-Pierre Henri Azéma
Éditeur    EDITIONS CREER, 2004
ISBN    2848190140, 9782848190143
Longueur    216 pages

Citations :sommaire

 0bouton retour

Joomla SEF URLs by Artio