aspect sapin blanc ou pectinécone et fruits du sapin blanc ou pectiné

Sapin blanc, sapin pectiné, sapin commun, Abies alba. Famille des Pinacées.

J'appartiens à la très grande famille des pinaceaes. Je suis un arbre aux  multiples noms communs : Sapin noir, sapin à feuilles d'if, sapin des Vosges... Je suis surtout l'essence de conifère la plus courante d'Europe.Je suis pourtant classé depuis 2012 dans la liste rouge de l' UICN des arbres en déclins.

Histoire :

J'existe depuis 300 millions d'années dans l'hémisphère nord de votre planète, et plus particulièrement  des régions froides, je suis un arbre dominant ces écosystèmes, à plusieurs titres ma reproduction très efficace et donnant lieux a de grandes effluves de pollen au printemps  pour ma perennité et par ma taille souvent gigantesque. Je fais souvent partie des arbres vénérables de cette planète.

Description :

Je suis un beau conifère très odorant, vers 20 ans vous aurez déjà une idée de mon port et mon houppier, je ne m'étale pas beaucoup même si je suis un grand monsieur à l'age adulte, ce qui vous permet de me planter dans les jardins de taille moyenne 2000/4000 m2

 - Stature :abies alba

Mon port est très caractéristique, de mon espèce, je suis rectiligne et cylindrique . Je pousse sur un tronc droit et la particularité de mes rameaux est de pousser à l'horizontal. Quand je suis très vieux je m'arrête de pousser et là, mon faîte s'étale et donne cet aspect applati dit : tabulaire, à cet age je commence à  me dégarnir à tous les étages.

 - Longévité :

Je suis comme tous les conifères capable de vivre vieux, en moyenne 300 ans cela signifie aussi que certains de mes congénères vivent plus vieux encore.

 - Branches et feuilles :

Je pousse sur un tronc droit assez lisse quand je suis jeune, puis je me ride. Mes courts rameaux poussent en couronne eliptique et sont perpendiculaires à mon tronc. Mes longues aiguilles persistantes vert vif quand je suis jeune se foncent à maturité et sont veinées de gris, elles seront molles et riches en terpènes( odorantes), en effet je produis en quantité camphre et limonène à la bonne odeur orangé. Aussi je vous sers à produire de l'huile essentielle pour la parfumerie et la phytothérapie.

 - Racines :

Comme tous les conifères je développe un système racinaire des plus interessant une racine pivot importantes quand je suis jeune et qui disparait avec l'age donnera le temps aux racines traçantes que vous aurez parfois la possibilité de voir apparaitre en surface de se developper, sur celles-ci des radicelles chevelues implantent un large réseaux  nutritif. Je reste très fragile aux vents forts.

 - Fleurs et fruits :fleurs du sapin blanc ou pectiné

Mes fleurs sont monoïques des bourgeons terminaux jaunâtres et pendants en général 4 à 5 et composés d'écailles quand je suis mâle et érigé, d'une taille spectaculaire quand je suis femelle. Quand mes cônes femelles seront fécondés par le pollen des bourgeons mâles, je me fermerais pour laisser maturer mes graines qui en deux ans seront plantées au sol quand mon cône femelle sera tombé au sol.

Plantation :sommaire

Je suis une essence typique de l'étage montagnard. Je résiste bien aux basses températures hivernales. Cependant je suis très sensible aux gelées tardives, surtout à basse altitude où je débourre plus tôt. Mon développement  est tributaire avant tout de mon alimentation en eau.

 - Nature du sol et exposition :

Je supporte bien une absence de lumière pendant plusieurs années, voire plusieurs décennies,d'où ma réputation d'essence d'ombre du sapin pectiné.Je peux me développer sans une grande luminosité , mais je peinerais à grandir, et ma couronne pourra en pâtir. Je suis un arbre facile à planter et je me satisfais d'un sol pauvre, mais je l'apprécie profond, frais, et bien drainé.

 - Taille :

Je suis un des arbres les plus haut des forêts d'europe. J'atteins la taille de 65 mètres, pour un diamètre de 12 mètres.

 - Entretien :

J'ai besoin pour bien me developper d'une Pluviosité et une  humidité atmosphérique élevée et constante. Si je supporte voir demande de l'ombre quand je suis jeune, il me faudra à maturité peu de conccurence car je recherche alors la lumière.

 - Arrosage : 

Il me faut un apport réguliers en eau mais sans qu'il soit trop abondant. Comme pour toutes les plantations il est important de tenir compte des sécheresses et des froids trop intenses les deux premières années qui suivent ma plantation.

 - Multiplication :

Vous pouvez essayer de me multiplier par mes graines assez facilement d'ailleurs,  mais cela prendra du temps. Je vous conseils d'essayer  le bouturage qui donne de bons résultats et plus rapidement. Pour effectuer un bon bouturage il faut couper une branche de l'année dont seront partie au moins six nouvelle feuilles effeuillez de la base à son sommet sur environ 4 feuilles et plongez la base dans une hormone de bouturage que vous trouverez facilement chez votre pepinieriste, plantez directement dans le sol assez profondement et prevoyez suffisament de boutures car toutes ne vivront pas. Protégez bien sur ces rejetons qui sont très fragiles.

 - Maladies :

Je suis parfois atteind de maladies cryptogamiques qui attaquent mes racines et dépouillent mes branches ( balais de sorcière), et  de chancre  que vous verrrez apparaitre sur mon tronc (chaudron), seul, un age avancé ( je suis plus faible) des conditions inapropriées de culture ou des changements climatiques notoires peuvent êtres responsables de ma faiblesse. Il est donc important de tenir compte de mes désirs Bioclimatique.

scolyte liseré : responsable de la "piqûre", il fore ses g aleries dans le bois des arbres abattus (chablis, grumes bord de route) et déprécie leur valeur.
scolyte curvidenté : il creuse ses galeries de ponte sous l'écorce des sujets affaiblis mais encore en sève et cause leur déssèchement
dorge : ce champignon provoque une excroissance du tronc ou des branches
(le "chaudron") et l'apparition de rameaux touffus (le "balaide sorcière"). Le chaudron est une porte d'entrée pour les parasites
chermès du tronc et des rameaux : par ses piqûres, il déforme tronc, aiguilles et branches.
charançon du sapin : les larves se nourrissent de vaisseaux et bloquent la circulation de la sève, entraînant la mort du sujet.
tordeuse du sapin : chenille qui se nourrit d'aiguilles et ralentit la croissance des arbres

Utilisation :sommaire

violon Issus d'arbres très anciens et qui ont prit leur temps pour pousser, ayant la particularité de ne pas avoir d'obier et donc de ne pas avoir de canaux  à sève situé vers le coeur de mon tronc,  ce bois noble est utilisé pour fabriquer des fonds de violons ou des caisses de résonnance des pianos. Quand à mon bois, quand je suis plus jeune 80 ans , il reste de bonne qualité, et je sers à fabriquer descharpentes et de la menuiserie.

 - Propriétés médicinales :

On utilise mes feuilles et mes bourgeons pour leurs propriétés, antiseptiques, balsamiques, antibiotiques.

Le sapin est un précieux fluidifiant des sécrétions bronchiques, dans les cas d'affections des voies respiratoires. Je présente, néanmoins, bien d'autres vertus médicinales, notamment grâce aux propriétés du pinène contenu dans mes aiguilles : traitement des douleurs, diminution des troubles gynécologiques, apaisement des brûlures et des plaies...

En gemmothérapie : Le bourgeon de Sapin pectine, fortifie l'organisme.
Il participe à la croissance osseuse et soulage les maux respiratoires,est un excellent reminéralisant.
Il favorise la fixation du calcium, est particulièrement indiqué pour les enfants lors de décalcification, de caries dentaires…

bourgeons sapin pectiné

 - En cuisine :

Certain ceuillent mes jeunes pousses ( avec parcimonie) et les incorporent en salades de printemps

 - Les dérivés :

Gemmothérapie.

Sève pour transformations en phytothérapie.

Menuiserie.

Espèces et variétés :sommaire

Sapin

Sapin baumier

Sapin d'Algérie

Sapin de douglas

Sapin de Nordman

D'autres articles en relation :sommaire

Les conifères

Les bienfaits des plantes médicinales

Photos :sommaire

tronc du sapin pectinéaiguilles du sapin blanc ou pectiné

Références et bibliographies :sommaire


Flore forestière française: Plaines et collines
Volume 1 de Flore forestière française: guide écologique illustré, Jean-Claude Rameau
Auteurs    Jean-Claude Rameau, Dominique Mansion, G. Dumé
Illustré par    Dominique Mansion
Collaborateurs    Institut pour le développement forestier (France), France. Direction de l'espace rural et de la forêt, Ecole nationale du génie rural, des eaux et des forêts (France)
Éditeur    Forêt privée française, 2008
ISBN    2904740163, 9782904740169
Longueur    1785 pages
 Les conifères
Reconnaître (Bruxelles)
Auteur    Christian Guilleaume
Éditeur    De Boeck Supérieur, 2003
ISBN    280414268X, 9782804142681
Longueur    32 pages

Citations  & symbolique :sommaire

 Associé à la mort chez les anciens, le mot "abire" tiré du latin signifie loin de la vue.

bouton retour

Joomla SEF URLs by Artio