houppier laurier ou viorne tinfleurs de laurier tin

Viorne tin , laurier tin, Laurus tinus, viburnum tinus, Laurustinus (en angleterre). Adoxacées.(anc.Caprifoliacées). 

Je suis une plante lignueuse, un arbuste, originaire des régions méditerranéennes ou je m'épanouie parfaitement  à la lumière et à la chaleur de ce climat. Planté en arbuste de haies persistantes dans les jardins, ou en arbre d'ornement.  Je suis issue de la famille des adoxacées. Ne me confondez pas avec la viorne obier.

Histoire du laurier tin, viorne tin :

Je suis de la famille de caprifoliacées comme le sureau ou le chèvrefeuille. Mon nom, issu du néo-Latin viburnum signifie viorne ou laurus signifiant laurier, et "tinus" signifie nommer ou appeller. Mes origines exacts ce sont perdues, car devant ma beaut é tous les pays méditerranéens m'ont plantés dans leurs jardins. De l'Afrique du nord à la Turquie, et de l'Espagne à la Lybie. Quoiqu'il en soit, je suis un arbuste de lumière ont me dit héliophile, et de chaleur, thermophile. Je ne suis pas réservé aux seuls jardins méditerranéens, car en pot ou dans un endroit bien abrité vous me faites aussi pousser au nord d'une ligne Bordeaux / Lyon.

Description du laurier tin, viorne  tin:

Je suis un arbuste ligneux  au port ou houppier buissonnant, très dense et ramifié, parfait pour les haies de jardins, car mes feuilles coriaces sont aussi persistantes. Ma circonférence est parfois égale à ma hauteur, mais ne soyez pas inquiet j'accepte très bien la taille. 

 - Stature du laurier tin :

A maturité je m'impose, si vous habitez sous des climats cléments, n'hésitez pas à me planter. Parfois aussi large que haut et au port buissonant, d'un densité incroyable, j'ajoute à ces qualités une inflorescence printannière plus que généreuse, car je suis non seulement  beau à voir, et odorant,  mais je contribus aussi à la pérènnité des espèces, je suis un arbustes mellifère.

 - Longévité du laurier tin :

Si vous prenez soins de bien choisir la terre qui me recevra et  mon exposition tant lumineuse que protectrice des vents dominants, Je vivrais environ 120 ans. Ce qui est très exceptionnel pour un arbuste de haie.

 - Branches et feuilles du laurier tin ou viorne tin :viorne tin  laurier tin branches feuilles

Je pousse sur un tronc tortueux et mes multiples ramifications partent de la basse de mon pied.  Ces fins branchages s'entremêlent en un joyeux fouillit que vous pouvez tailler si vous le souhaitez. Ces rameaux portent un feuillage persistant et coriace d'un vert particulièrement foncé à maturité.Vous trouverez des la 3ème années au sol quelques feuilles à l'ovale marginée, c'est normal persistant signifie que je perds mon feuillage moins vite qu'il ne pousse.

 - Racines :

Mon sytème racinaire est assez superficiel, comme tous les arbustes je pousse en équilibre sur des racines traçantes portant des radicelles chevelues qui puisent la moindre goutte d'eau dans le sol . Soyez sans inquiétude pour vos canalisations ou murs je ne leurs ferais aucun dégat.

 - Fleurs du laurier tin :

Mes inflorescences odorantes s'offrent tôt, de janvier à avril, de jolies ombelles blanches ou rosées selon la variété (voir espèces et variétés), en corymbes terminales. Elles présentent 5 pétales actinomorphes à 5 étamines au pollen à peine doré entourant le pistil qui sera fécondé par un bourdon ou une abeille, mon odeur me rend mellifère.

Plantation :sommaire

 Je préfère les plantations d'automne, même si au printemps je prendrais tout de même racines. Mon système racinaire aura ainsi le temps de se mettre en place et de repartir en toute beauté !

Creusez un trou de 0.20 cm plus large que les racines ou la motte enfouissez au fond un mélange de terreau et de terre du jardin, et maintenez la base de mon tronc au niveau du sol afin qu'elle ne se trouve pas entérrée. Rebouchez le trou et tassez bien la terre pour que les racines ne soient pas trop entourées d'air.

 - Nature du sol et exposition :

Peu m'importe ou je serais planté, soleil, mi-ombre, ou ombre ( moins fleurie) mais il faut m'éviter les gelées, je les craints particulièrement , aussi au nord d'une ligne Bordeaux-Lyon vous prendrez soins de me protéger en me vous palnterez proche d'un mur , mais pas trop, car il me faut une bonne aération des branches. pour le sol qui me reçoit,je suis un arbre rustique, les sols salés, calcaires et sec, ne sont pas un problème.

 - Taille :

Plutôt un arbuste qu'un arbre, ma taille varie de 2 à 7 mètres.

 - Entretien :

Soyez vigilant les 2 premières années après ma plantation , ensuite je me satisfait seul.

 - Arrosage : 

 Les deux premières année si canicule.

 - Multiplication :

Je me multiplie très facilement par marcotage, mes branches basses, des qu'elles touchent le sol produisent des radicelles. Profitez en pour me multiplier

 - Maladies :

Sujet aux maladies le laurier tin ou viorne tin est fragile surtout s'il est planté dans des conditions de cultures extrêmes, il est recommandé de l'aider par des traitements naturels par pulvérisations , à base d'orties et de prêles au printemps. Contre les maladies cryptogamiques le savon noir ( le vrai) ainsi que le savon de marseille (le vrai, en pain) dilué à 1/100 fait des merveilles. N'hésitez pas à utiliser ces traitments en préventif des que les feuilles sont bien sorties 1 fois par mois.

 Aleurode de  la viorne tin , vous trouvez aux revers du feuillage des coques brunâtres ou jaunâtres. C'est un insecte suceur qui y aura pondu ses larves en petites quantités votre viorne ne risque rien, par contre en quantité importante si le feuillage se met à coller et est couvert de filaments blanc traitez.

Rouille du viorne ou armillaire, ce champignon apparait en fin d'été et attaque les racines, malheureusement il n'y a rien à faire sauf traiter en préventif.

La galéruque un petit insecte se régale des feuilles, il peut complètement les dévorer des les premiers symptomes, traiter à l'insecticide.

Utilisation :sommaire

j e suis souvent planté en haie décorative, plus rarement en arbre isolé, mais là je suis de toute beauté quand je suis conduit sur tige. En haie vive, mélangé au photinia je suis parfait !

 - Propriétés médicinales :

Je présente comme toutes les viornes un fruit en baies rouges, quand ils sont verts et noires à maturité. Par la présence de saponosides triterpéniques( effet moussant), elles sont très irritantes, le tube digestif les supporte mal en forte quantité elles sont laxatives, elle n'est jamais utilisée en médecine populaire.Soyez prudent avec les enfants.

 - En cuisine :

0

Espèces et variétés :sommaire

Viburnum Hisvariegatum/ Feuillage panaché.Très lumineux.

Viburnum tinus,tinus /  Que l'on trouve sur tout le pourtour mediterrannéen.

Viburnum tinus rigidum /  Que l'on trouve poussant spontanément sur les iles Canaries.

Viburnum tinus subcordatum / Que l'on trouve poussant spontanément aux Açores.

Viburnum purpureum/ Feuillage pourpre.

Viburnum  Gwenllian/ Boutons floraux rose vif et buissont plus dense.

Viburnum Mycrophylum/ Grandes feuilles rondes vert tendre.

D'autres articles en relation :sommaire

ceanothe formé abelia en fleurs photinia au pritemps
Ceanothe Abelia Photinia
haies décoratives arbustes fleurs blanches les conifères
Les haies décoratives Arbustes mellifères (blanc)
Les conifères

 

Photos :sommaire

laurier tin gwenllianbaies du laurier tinlaurier tin fleurs

 

Références et bibliographies :sommaire

Caprifoliaceae: Sureau Noir, Chèvrefeuille, Viorne, Symphorine, Linnée Boréale, Sureau Hièble, Chèvrefeuille Bleu, Abelia
Rédacteur    Livres Groupe
Éditeur    General Books, 2010
ISBN    1159403120, 9781159403126
Longueur    126 pages

Citations :sommaire

 His

bouton retour

Ceanothe
Joomla SEF URLs by Artio