Quand il est bien entretenu, le jardin constitue un véritable havre de paix, où il fait bon de se reposer et de se détendre au milieu de fleurs parfumées. Toutefois, l’entretien d’un espace vert demande du temps, de l’énergie et surtout un outillage adéquat. Découvrez ici la sélection des cinq accessoires qu’il faut absolument pour prendre soin de votre extérieur.

La tondeuse

En matière d’équipements indispensables pour l’entretien de votre espace extérieur, la tondeuse détient une place de choix. Elle permet de bien prendre soin de la pelouse et de la garder belle et verdoyante. Cet outil aide à tondre le gazon non seulement plus facilement, mais aussi en peu de temps.

Quels sont les différents types de tondeuses ?

Sur le marché, il existe une grande variété de modèles qui se différencient par leur système de fonctionnement et le niveau de confort qu’ils offrent. On retrouve notamment :

  • la tondeuse à main ;
  • le tracteur tondeuse ;
  • la tondeuse robot, etc.

La tondeuse à main

Cette variante est munie de deux roues et d’une manche grâce à laquelle vous pourrez guider l’appareil sur la surface que vous souhaitez tondre. En tournant, les roues vont activer une lame hélicoïdale affûtée qui va couper le gazon. La tondeuse à main a la particularité d’être silencieuse, robuste et surtout écologique. Toutefois, si votre jardin est de grande taille et dépasse les 200 m², vous ne pourrez pas vous servir d’une telle machine.

Le tracteur tondeuse

Ce modèle a été spécialement conçu pour les pelouses d’au moins 6 000 m². Il est caractérisé par une meilleure largeur de coupe, un degré de confort optimal et une bonne maniabilité. Avec les tondeuses autoportées, vous pouvez couper votre gazon à une hauteur entre 30 et 911 mm. De plus, selon le modèle, vous pouvez disposer ou non d’un bac de ramassage ou d’une option de mulching.

La tondeuse robot

La tondeuse robot a été pensée pour vous épargner de la tâche de tonte. Cette machine totalement autonome n’a pas besoin de votre présence pour tondre votre jardin. Elle peut tondre près de 500 m² en seulement une heure. Cependant, elle n’est pas adaptée pour les terrains avec une grande pente. L’appareil est disponible en deux versions. Le modèle sans fil a la capacité d’éviter les obstacles tout seul, alors que pour la version avec fil, vous devez délimiter les obstacles de votre jardin avec des câbles.

Comment choisir sa tondeuse ?

Afin d’être sûr de choisir une machine adaptée à vos besoins, il convient d’évaluer certains paramètres.

Le premier critère est bien évidemment le type de terrain. Une tondeuse autoportée serait plus adaptée pour une grande surface avec beaucoup d’irrégularités. En revanche, si vous avez un jardin de petite superficie avec une surface régulière, il est préférable d’opter pour une machine électrique.

Le deuxième facteur à analyser est la hauteur de la coupe. Bien que ce point soit relatif à ce que vous souhaitez pour votre jardin, il convient néanmoins d’être assez exigeant sur ce critère. Vous devez vous tourner vers un appareil qui a la possibilité de répondre à votre besoin. Généralement, les tondeuses offrent plusieurs options de hauteur, que vous pouvez régler grâce au levier placé au niveau du carter.

Le sécateur

Le sécateur reste l’un des équipements indispensables du jardinier. Il permet de tailler les petits végétaux, de couper les fleurs fanées ou encore les branches mortes. Il est doté de deux lames et est disponible en plusieurs variantes qui évoluent en fonction du besoin de l’utilisateur.

Le sécateur à enclume est équipé d’une lame coupante qui est la seule à être mobile. La partie opposée (la contre-lame ou l’enclume) possède une zone plate qui sert d’appui. L’outil est adapté pour couper les branches sèches ou dures. En revanche, il est déconseillé de l’utiliser sur du bois vert, car il risque d’occasionner des plaies sur vos végétaux, ce qui favorisera le développement de maladies.

Les sécateurs à lame croissante regroupent deux variantes bien distinctes. Comme son nom l’indique, le sécateur à ressort est doté d’un ressort placé entre les deux poignées. Celui-ci permet d’ouvrir les lames, d’exercer une pression et de maintenir l’outil. Il convient pour tailler les petites branches vertes. Quant au sécateur à crémaillère, son mode de fonctionnement permet de réaliser des découpes avec précision en réalisant plusieurs pressions. Ce mécanisme de crémaillère permet de décupler la puissance de l’action de vos mains. De ce fait, il aide à couper des tiges vertes ou sèches de diamètre considérable sans trop faire d’efforts.

La bêche

La bêche est un équipement essentiel pour travailler le sol aussi bien dans le jardin que le potager. Il permet notamment de retourner, d’ameublir et d’amender la terre sans faire trop d’effort. Cet accessoire est aussi utile pour retirer les mauvaises herbes, récolter les légumes et également aménager les bordures de massifs.

Les paramètres à évaluer pour choisir une bêche

Afin de réaliser un travail de qualité sur son terrain, le jardinier doit se munir de matériels adaptés à ses besoins. Ainsi, pour sélectionner sa bêche, il doit prendre le temps d’analyser certains points.

La typologie du terrain

Le type de sol est un point à ne pas négliger. Le choix de l’équipement doit évoluer selon que vous avez affaire à une terre argileuse, caillouteuse, sablonneuse ou dure. Par exemple, sur une surface légère sans cailloux, une bêche standard avec une tête assez large fera l’affaire. À l’inverse, sur sol dur, il est préférable d’opter pour un outil à bord pointu avec une bonne prise en main et une extrémité fabriquée en acier trempé pour un maximum de dureté et de solidité.

Le type d’ouvrages à entreprendre

Les caractéristiques de l’accessoire dépendent également des travaux de jardinage à réaliser. Pour retourner la terre et creuser des trous de plantation, vous aurez besoin d’une fourche à bêcher. Cette dernière est dotée d’une tête supérieure plus large que la tête inférieure, ce qui favorise une pénétration plus facile dans le sol. Elle peut encore être intéressante si vous travaillez près de plantes. En revanche, si vous souhaitez décompacter le sol sans le retourner, la biogrif est l’accessoire qu’il vous faut. Elle permet de travailler dans le respect de la nature. Toutefois, elle est plus adaptée pour les grandes surfaces telles que le potager.

La taille de l’équipement

Pour accomplir vos tâches avec plus de confort, vous devez faire attention à la hauteur du manche de votre équipement. Le choix de la longueur doit se faire en fonction de votre taille. Il doit avoir une différence de 10 cm entre vous et la hauteur du manche. Par exemple, si vous mesurez entre 1,55 et 1,75 m, il vous faudra un outil avec un manche de 1,65 m.

Le râteau

Le râteau est l’un des équipements multi-usages du jardinier. Il permet de niveler la terre, de la ratisser et d’égaliser la surface du sol. Ses dents dures et fines favorisent une pénétration facile dans la terre pour la remuer. Son côté plat peut aussi vous servir à tasser votre terrain. En outre, vous pouvez l’utiliser pour arracher les mauvaises herbes et ramasser les feuilles mortes et les déchets du gazon.

Les différents modèles de râteau

Il existe plusieurs types de râteaux qui varient selon leur usage.

Le râteau à crocs

Reconnaissable à son aspect particulier, le râteau à crocs permet uniquement de travailler la terre, la retourner et l’aérer. La griffe de jardin est dotée de dents courbées à 90 ° grâce auxquelles elle peut casser les mottes de terre, arracher certains légumes au moment de la récolte ou niveler le sol avant les semis.

Le râteau classique

Le râteau classique ou de jardin permet d’effectuer plusieurs tâches pour entretenir votre extérieur. Il aide notamment à aplanir et à ratisser le sol. Il peut également égaliser les gravillons dans une allée et rendre une surface plus perméable.

Le râteau à niveler

Comme son nom l’indique, le râteau à niveler permet d’égaliser la terre avec ses nombreuses dents plates. Il peut vous être utile autant dans le jardin que dans le potager. Vous pouvez aussi vous en servir pour étaler du gravier sur votre terrain ou le nettoyer des petits cailloux.

Comme sélectionner son râteau ?

Pour choisir un outil qui répond réellement à vos besoins, il convient de prendre en compte certains paramètres.

La taille

Souvent, le manche du râteau a une hauteur comprise 130 et 190 cm et il doit s’adapter à la morphologie du jardinier. Un manche trop grand rendra l’ouvrage plus difficile et nécessitera plus d’effort. À l’opposé, avec un manche trop court, vous aurez non seulement du mal à manier l’accessoire, mais à la longue, vous risquez de souffrir de douleurs dans le dos.

Le matériau de fabrication

Il est conseillé de choisir le matériau de conception du râteau en fonction de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Par exemple, pour niveler la terre, il est préférable de choisir un outil avec un manche en bois et des dents en acier forgé. En revanche, pour réaliser des travaux qui ne demandent pas trop d’efforts comme le ramassage de feuille, vous pouvez opter pour du plastique.

Les gants

Il est formellement déconseillé de jardiner sans porter des gants, puisqu’ils sont indispensables pour votre protection. Ils permettent essentiellement d’éviter les coupures, les piqures, les blessures ou encore la salissure. Les gants de jardinier sont disponibles en plusieurs modèles qui varient selon les travaux entrepris et le type de végétaux. Par ailleurs, le choix de votre équipement doit également être déterminé par d’autres critères comme la taille, le confort et la souplesse.

Une paire de gants trop petite ou trop grande sera inconfortable et vous abandonnerez très vite l’idée de les porter.