L’érable du Japon fait partie des arbres les plus extraordinaires au monde, grâce à ses magnifiques couleurs qui changent selon les saisons. Particulièrement durant la période d’automne, ses feuilles et son écorce se colorent en rouge, en jaune et en orange. Si vous songez à cultiver cet arbre dans votre jardin, vous allez sans doute avoir le jardin le plus original du quartier, car il apporte une touche d’esthétisme.

Généralités sur l’érable du Japon

L’Acer japonicum ou érable du Japon est un arbre à feuillage caduc appartenant à la famille des acéracées. C’est un arbre qui provient du Japon et qui est arrivé en Europe en 1820. Provenant également de la Chine et de la Corée, les érables poussent dans les sous-bois d’altitudes comprises entre 900 et 1800 mètres. Ils peuvent atteindre jusqu’à 15 m de hauteur à l’état naturel, mais si vous les cultivez dans votre jardin, la hauteur ne dépasse pas les 5 m. Dans ce cas, afin qu’ils puissent se développer convenablement, il faudrait leur laisser un espace plus large. Si vous voulez cultiver l’érable du Japon, vous pouvez visiter la boutique Carré Vert Pépinière. L’érable du Japon est particulièrement résistant et peut pousser sur n’importe quel sol. Toutefois, il faut noter que ses feuilles n’apprécient pas le soleil et ne résistent pas trop au froid.

Caractéristiques

Cet arbre supportant peu le soleil et les grosses chaleurs, il convient de lui trouver une place à l’ombre avant de l’installer. De plus, il serait préférable de le cultiver sur un sol assez frais et humide, c’est-à-dire sans être gorgé d’eau.

Pourtant, afin que la plante puisse se développer convenablement, la terre où vous la cultiverez doit être acide. L’érable du Japon est un végétal qui possède une grande résistance au gel, mais il serait idéal de le placer dans un endroit dépourvu de vent. Le feuillage est l’un des plus grands attraits de cet arbre. Ses feuilles sont découpées en lobes, plus ou moins grands en fonction des variétés.

Variétés existantes d’érables du Japon

L’érable du Japon est un arbre à l’allure très élégante, avec ses feuilles largement ornementales et une architecture végétale raffinée. Si auparavant, il n’a été cultivé que sur la terre japonaise, aujourd’hui il est adapté à tous les styles de jardins. Vous pouvez choisir entre ces variétés selon la taille de votre jardin, votre type de sol ou la décoration de jardin que vous souhaitez créer.

1- Les érables de petite taille

  • Acer palmatum « Dissectum »

Cette variété renferme une feuillée finement découpée, ainsi que des branches arrondies qui poussent en largeur. La hauteur de ce végétal ne change pas, quel que soit le développement de sa largeur, et conserve la même mesure lors de son achat ou de son greffage.

  • Acer palmatum « Dissectum Atropurpureum » et « Dissectum Garnet »

Ces variétés disposent d’un feuillage pourpre rouge. Ces érables seront parfaits si vous voulez les installer sur une rocaille ou dans un pot.

2- Les érables en taille moyenne

  • Acer palmatum

Cette variété est une ramification classique, et ses feuilles sont vertes avant de virer à l’orange ou au rouge durant l’automne. De plus, si vous l’installez dans votre jardin, l’acer palmatum peut atteindre jusqu’à 4 m de haut.

  • Acer palmatum ‘Atropurpureum’

Cette plante est caractérisée par son feuillage pourpre plus ou moins vif au fil du temps. L’Acer palmatum « Atropurpureum» possède un feuillage plus découpé comparé aux autres érables, avec une couleur diversifiée. Sa couleur est pourpre, mais se change en orange à l’automne.

  • Acer palmatum « orange dream »

Ce type d’érable ne dépasse pas les 2 m en ce qui concerne la hauteur. Ses feuilles deviennent jaune-orangé durant le printemps.

  • Acer palmatum « Butterfly »

Cette variété est caractérisée par son feuillage vert marginé de blanc crème, ainsi que sa hauteur comprise entre 2 et 3 m.

Les érables de taille moyenne sont parfaits si vous voulez les installer en arrière-plan, afin de mettre en valeur les plantes qui se trouvent devant eux.

3- Les érables en grande taille

  • Acer palmatum « Sango kaku »

Avec sa hauteur qui peut dépasser les 5 mètres, cette variété fait partie des espèces les plus hautes. L’Acer palmatum « Sangokaku » se distingue par ses rameux rouges qui vont donner un style exceptionnel à votre jardin durant l’hiver. Et pendant la saison d’automne, son feuillage se colore en jaune.

  • Acer palmatum « Bloodgood »

Ce type d’érable est aussi idéal pour les grands jardins. Il possède un port plus épais comparé aux autres variétés, avec un feuillage rouge virant au pourpre.

  • Acer japonicium « Vitifolium »

Cette variété, en français érable japonais, est un peu plus petite comparée aux autres, vu que la hauteur des érables dépasse généralement les 3 mètres. Durant l’automne, sa couleur est vraiment extraordinaire ; elle devient orange et rouge.

Les érables de grande taille doivent être cultivés de manière isolée dans le jardin, en raison de leur hauteur, mais aussi pour les mettre en valeur. Ils peuvent également s’intégrer dans les haies mixtes avec une magnifique ampleur.

Notez que les variétés énumérées ci-dessus ne sont qu’un aperçu de la totalité des espèces qui existent dans le monde.

Plantation

Grâce à la beauté de son feuillage, l’érable du Japon est souvent planté dans les jardins modernes. Avec la couleur de son feuillage qui s’enflamme dès l’automne en reflétant des nuances chaudes, il apporte chaleur et réconfort à votre jardin. C’est aussi pour cette raison qu’il est nécessaire d’apporter des soins spécifiques au moment de la plantation. Toutefois, cela ne veut pas dire que cette plante est difficile à cultiver. Il serait simplement préférable de la planter à l’automne ou au début du printemps. Le plus important est de le faire en dehors des périodes d’hiver et d’été, durant lesquelles les températures sont plus extrêmes.

Plantation au sol

Lorsque vous achetez un érable du Japon, il est souvent livré en pot. Dans ce cas, si vous décidez de le planter directement dans le sol, assurez-vous que ce dernier soit préalablement bêché et que les mauvaises herbes soient bien débarrassées. Pensez aussi à mettre du terreau de matières organiques spéciales pour la plantation. Si le sol est composé de calcaire, ajoutez une bonne quantité de terre de bruyère. Ensuite, trempez le pot contenant la plante dans un réservoir rempli d’eau afin que sa motte soit parfaitement imbibée, puis dépotez soigneusement et relâchez délicatement les racines. Et enfin, plantez votre arbre dans le sol. Arrosez régulièrement la plante et assurez-vous que la motte ne ressorte pas à la surface de la terre.

Plantation en pot

Les érables de petite taille et les érables de taille moyenne sont parfaits pour une plantation en pot.

De ce fait, pour permettre à la plante de se développer convenablement, il serait idéal de choisir un pot assez grand. Dans ce cas, optez pour un pot large avec un diamètre supérieur à 50 cm, afin que les racines ne soient pas serrées, ce qui pourrait causer la dégradation de la plante. Il serait préférable d’installer votre érable dans un pot de 1 m de hauteur et de 65 cm de diamètre dès le départ, pour qu’il puisse se développer harmonieusement sans nécessiter le rempotage. Cependant, il est indispensable de mettre de la pouzzolane ou de gros graviers au fond du pot pour le drainage.

Concernant le type de terre, il est recommandé d’utiliser de la terre de bruyère et de l’engrais de bonne qualité. Cette composition est largement suffisante pour assurer le bon développement et l’épanouissement de votre érable du Japon. Cela dit, pour la plantation en pot, choisissez une variété dont le développement est modéré pour éviter tout débordement.

L’endroit idéal pour planter l’érable du Japon

Avant de planter un érable du Japon, il est important de trouver une bonne exposition, c’est-à-dire un endroit pas trop ensoleillé afin d’éviter que les feuilles ne brûlent. Mais, évitez également de le mettre dans un coin trop sombre pour que sa couleur ne soit pas terne pendant l’automne. Idéalement, installez donc votre plante sous de grands arbres caducs. Toutefois, il ne faut surtout pas oublier que les érables dont les feuillages sont clairs supportent très peu les rayons de soleil par rapport aux variétés dont les teintes sont plus sombres.

Néanmoins, l’exposition de la plante varie selon votre situation géographique. Par exemple, si vous habitez dans une région dont le climat est particulièrement chaud, il sera indispensable de le mettre dans un coin d’ombre complète.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que l’érable du Japon s’épanouit dans un sol particulièrement frais, qui ne présente toutefois pas un excès d’humidité. Cela est nécessaire pour lutter contre les maladies cryptogamiques comme la verticilliose. De plus, cette plante ne survit pas sur l’eau stagnante ; évitez aussi de l’installer dans un sol argileux, car la plante aurait du mal à pousser. Choisissez plutôt des sols poreux, aérés et drainants.

Placez votre érable du Japon dans un endroit abrité, car il ne résiste pas au vent froid et aux facteurs desséchants. Pensez à ne pas le planter trop près d’autres arbres, afin de permettre à ses racines de bien se développer. Mais surtout, placez-le sur un sol riche en matière organique.

Entretien

En ce qui concerne son entretien, cette plante ne requiert pas de gestes particuliers ni trop de temps. Toutefois, il faut que l’arrosage soit régulier pendant la première année de sa plantation (comme toutes les autres plantes). Néanmoins, voici quelques points dont il faut tenir en compte pour l’entretien de l’érable du Japon !

Durant la période estivale, cette plante a besoin de beaucoup d’eau, ainsi que d’un sol humide et considérablement frais. Pour ce faire, installez un paillage et arrosez-le régulièrement quand il fait trop chaud.

Pendant la période hivernale, il est nécessaire de le pailler régulièrement, car malgré le fait que l’érable du Japon supporte les températures négatives, il doit être entretenu de façon régulière. Le paillage doit être réalisé aussi bien durant l’été que pendant l’hiver. Cette action permet au sol de maintenir sa fraîcheur et de protéger efficacement la racine.

Cette plante pousse de façon harmonieuse et uniforme : vous pouvez donc dire adieu aux soucis de taillage. Toutefois, si vous souhaitez quand même la tailler (par exemple pour avoir une forme précise de la plante ou pour un quelconque style de décoration), il serait préférable de le faire entre les mois de novembre et mars. Cette action n’est toutefois pas nécessaire tous les ans.

S’il fait trop froid, protégez les racines contre les gelées afin d’éviter qu’elles se détériorent.

Avantages

On relève de nombreux avantages. En voici quelques-uns !

Couleurs scintillantes en automne

Les couleurs de l’érable du Japon sont tout simplement uniques et superbes durant l’automne. Alors, si vous souhaitez ajouter un peu d’originalité à votre jardin, installez cette plante au fond ou dans le milieu donnerait sans doute un look agréable à la vue. Si vous aimez la couleur rouge, il existe une variété qui reste rouge vif en toute saison, même pendant l’été : l’Acer palmatum « Bloodgood ».

Toutes les configurations sont possibles

Peu importe la variété d’érable que vous choisissez, elle peut être installée dans n’importe quel espace. Pour cela, il suffit de la planter dans un endroit adapté à son développement et à son épanouissement. Vous devez également veiller à son entretien régulièrement.

L’érable du Japon est résistant

C’est un arbre qui est très résistant. En effet, même s’il existe des espèces qui doivent être placées à l’abri du soleil et du vent, cet arbre peut être planté dans n’importe quelle région. Il a la faculté de s’adapter à la saison, que ce soit en été ou en hiver, tout en gardant sa beauté.

Possibilité de plantation dans un pot

Même si vous n’avez pas de jardin, il est envisageable de planter l’érable du Japon dans un pot. Il faut donc choisir les variétés qui peuvent grandir dans ces conditions, notamment les érables de petite taille. Avec cette alternative, vous pouvez l’installer sur votre balcon ou sur votre terrasse. C’est en définitive une idée de décoration parfaite !

Les ennemis et maladies

Comme toutes les autres plantes, surtout celles de terre de bruyère, le calcaire est le plus grand ennemi de l’érable du Japon.

Les acariens provoquent et favorisent la formation des maladies liées aux galles chez de nombreuses plantes. Pourtant, il s’agit d’une atteinte plutôt dangereuse pour l’érable du Japon. Vous devez vous méfier de ces maladies, car elles risquent de détruire partiellement ou totalement vos plantes. Il est vraiment rare que ces affections aient un impact sur vos plantes si vous les entretenez correctement. Pour cela, assurez-vous que les armillaires couleur de miel soient absents dans votre jardin, car ils sont capables de détruire rapidement les érables du Japon. Ils sont particulièrement présents dans le sol qui contient des matières organiques mal décomposées. De plus, à la suite d’une attaque d’armillaires, il faut changer de terre à peu près sur 4 m² avec une épaisseur de 50 cm.

En outre, les érables du Japon sont souvent sujets à un champignon entraînant un dessèchement rapide des feuilles. Dans ce cas, pour éviter la propagation de cette maladie, il faut brûler les branches sèches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here