Ce bel arbre d’origine exotique jouit d’une réputation exceptionnelle en raison de ses multiples atouts. Il se retrouve dans de nombreux jardins sur plusieurs continents. Quelles caractéristiques permettent de le reconnaître ? Quels sont ses principaux usages ? Comment en planter chez soi ?

Description de l’eucalyptus

L’eucalyptus représente un magnifique arbre de la famille des myrtacées. Cette plante d’origine australienne se retrouve aussi en Afrique, en Amérique et en Europe. Également appelée gommier en raison de la résine qui s’écoule de son tronc, elle impressionne par sa belle écorce décorative dont la couleur change progressivement au fil des années. Ses superbes feuilles persistantes gris-argentées à reflets bleutés diffusent une agréable senteur. Elles produisent des ombelles de fleurs crème au printemps ou en été. Mellifères et odorantes, celles-ci intègrent des capsules qui renferment des graines.

L’eucalyptus représente une plante à croissance rapide dont la taille et la rusticité varient en fonction des espèces. Les jeunes arbres affichent une écorce parfaitement lisse. Cette dernière se décortique progressivement au fil des années et laisse apparaître des bandes décoratives plus ou moins larges de couleur rougeâtre ou verdâtre. Peu exigeante, cette plante s’adapte aux climats méridionaux.

Les variétés d’eucalyptus

Plus de 600 espèces de cet arbre existent dans la nature. La grande majorité d’entre elles se retrouvent en Australie. Quelques-unes de ces plantes s’observent fréquemment dans les jardins et dans les champs en Europe.

  • L’eucalyptus gunnii se démarque des autres variétés par ses tiges rouges et son feuillage argenté bleuté. Sa hauteur oscille entre 15 et 20 m. Il s’étale progressivement au fil des années et peut atteindre 5 m de largeur. Il peut se développer parfaitement dans un jardin en terre, en pot ou en bac. Très rustique, il résiste à des températures de -18 ° C. Son écorce s’exfolie avec l’âge avec des bandes brun-rougeâtre.
  • L’eucalyptus dalrympleana représente un arbre vigoureux dont la taille peut atteindre 30 m de hauteur. Également, dénomme gommier blanc des montages, il impressionne par ses magnifiques feuilles longues et pointures dont la couleur verte foncée contraste avec le jaune de la nervure médiane. Celles-ci produisent des fleurs en pompons blancs au printemps. Son écorce blanche vire au rose en temps de fraicheur. Très rustique, cette plante peut supporter les températures extrêmes de -15 ° C.
  • L’eucalyptus niphophila ou le gommier des neiges représente un houppier arrondi de taille modeste. Sa hauteur n’excède pas généralement 8 m. Il affiche une magnifique écorce blanche striée de vert. Ses branches portent de larges feuilles vertes en forme de faucille. Cet arbre nain peut résister à une fraicheur extrême de -20 ° C.
  • L’eucalyptus stellulata grandit moins vite que les espèces précédentes. Étalé, il ne dépasse pas souvent 15 m de haut. Il supporte les bourrasques et les températures négatives de -15 °C. Ses feuilles vertes bleutées portent des fleurs en forme de pompons blancs au printemps.
  • Quant à l’eucalyptus globulus, il représente un grand arbre avec un tronc massif dont la hauteur excède fréquemment 30 m. Également appelé gommier bleu, il reste très prisé en phytothérapie. Ses feuilles vertes, étroites et allongées permettent de produire de l’huile essentielle. Elles s’utilisent aussi pour des infusions. Cette plante porte des fleurs en pompons crème entre mai et juin. Elle peut résister à une température de -8 ° C.

De nombreuses autres variétés existent comme l’eucalyptus citronné, l’eucalyptus mentholé, l’eucalyptus cinerea, l’eucalyptus cordata, etc.

Les principaux usages de l’eucalyptus

Cet arbre aromatique présente de multiples atouts. Cela pousse de nombreuses personnes à en planter dans leur jardin. Ses feuilles, ses écorces et ses racines permettent de soigner certaines maladies. Il reste aussi prisé pour ses qualités décoratives.

Eucalyptus, de magnifiques bottes

Les feuilles de cet arbre impressionnent par leur beauté fascinante. Elles distillent une subtile odeur enivrante qui libère du stress. Elles s’utilisent couramment pour réaliser des compositions florales très chaleureuses. Elles apportent une touche supplémentaire d’esthétique aux gerbes. Elles se marient parfaitement avec les roses pâles, les amaryllis blanc crème, les fleurs blanches de la gypsophile, etc.

L’eucalyptus en bouquet représente un formidable cadeau. Il permet d’exprimer des excuses sincères et un profond regret après une dispute amicale, familiale ou amoureuse. Ce présent traduit la volonté de quelqu’un d’apaiser les tensions nées d’une mésentente. Quelques plateformes de référence comme https://mademoiselle.flowers/ livrent de superbes bouquets de fleurs avec eucalyptus en Belgique. Ces gerbes se conservent et s’entretiennent assez facilement. Les réceptionnaires doivent simplement les placer dans une quantité d’eau suffisante. Ils peuvent déposer les bottes dans un grand bocal, dans une bouteille transparente ou dans un broc chiné à installer au salon ou dans les autres pièces de la résidence.

Cet arbre capte rapidement l’attention grâce à son bel aspect. Ses superbes feuilles lui confèrent une indéniable élégance. De nombreuses personnes exploitent ses branches décoratives pour rendre leur intérieur plus chaleureux. Une tige de cette plante suffit pour transformer littéralement la configuration d’une chambre. Les gens la déposent dans une bouteille transparente ou dans un grand bocal qu’ils installent dans un endroit bien visible. Certains individus tressent carrément quelques branches odorantes en couronne qu’ils suspendent comme une guirlande. Une autre alternative consiste à fixer les feuillages de l’eucalyptus sur un lustre. Utiliser une tige d’eucalyptus comme objet de décoration représente une excellente astuce pour assainir l’air intérieur. Respirer sa bonne senteur permet d’évacuer plus rapidement le stress et de rester serein.

Eucalyptus, une plante médicinale

Les feuilles de cet arbre contiennent de l’eucalyptol, exploité pour produire de l’huile essentielle. Elles restent très prisées pour leurs vertus antitussives et expectorantes. Elles s’utilisent pour soulager de nombreuses maladies grâce à leurs propriétés fébrifuges, antiseptiques, hémostatiques toniques, astringentes et vermifuges. L’infusion ou la décoction des feuilles d’eucalyptus se révèle très efficace contre les affections comme l’asthme, la bronchite, l’amygdalite, les rhumes, les troubles urinaires et les hémorragies. L’inhalation de la vapeur issue de leur préparation soulage aussi le paludisme.

L’application des feuilles réduites en poudre sur les abcès et les plaies permet de les guérir rapidement. Leur décoction dans de l’eau de bain traite la varicelle infantile. Les gens utilisent également l’huile essentielle extraite de cette plante pour effectuer des gargarismes. Cela garantit une bonne hygiène buccale et soulage la méningite. Les feuilles d’eucalyptus se révèlent aussi très efficaces contre les maux d’estomac et la diarrhée. Par ailleurs, leur odeur constitue un répulsif pour éloigner les moustiques et les autres insectes piqueurs.

Dans certaines régions, les gens enfilent les capsules des graines pour fabriquer un collier. Ils peuvent le porter autour du cou pour apaiser un rhume. Certaines personnes la dissimulent dans leurs armoires pour déloger les mites. Par ailleurs, l’eucalyptus permet d’assainir rapidement les terrains marécageux parce qu’il consomme suffisamment d’eau. Sa présence freine l’érosion en raison de son système racinaire dense. L’essence des feuilles éloigne définitivement les moustiques. Cet arbre attire constamment les insectes pollinisateurs à cause de ses fleurs très mellifères. Cela impacte positivement la production fruitière.

Eucalyptus, une plante multifonction

Les fleurs de cet arbre représentent une source de nectar pour les abeilles. Ceux-ci se servent de leur pollen pour produire un miel au goût de raisin muscat. Certains agriculteurs les ensemencent de manière à constituer des haies vives autour de leur champ. Cela empêche le bétail d’y accéder facilement. Ils peuvent également les disposer de façon à les transformer en brise-vent. Les eucalyptus se révèlent aussi très efficaces pour la restauration des terres. Leur présence dans un marais favorise son assèchement rapide.

Les branches de cet arbre d’ornement servent à fabriquer des piquets et des poteaux après leur élagage. Elles s’utilisent couramment dans le domaine de la construction résidentielle, maritime ou navale. Les gens les exploitent pour la confection de contreplaqués, de revêtements de sol, de mobiliers, d’outils, de palettes, de caisses et de cageots, de panneaux de fibres ou de particules.

Les branches d’eucalyptus restent également prisées dans de nombreux autres domaines. Elles s’utilisent comme bois de feu ou de charbon. Des industries s’en servent comme source de pâte pour fabriquer des papiers. La résine issue du tronc de ces arbres intervient dans la production de la gomme. Une étude affirme que cette plante peut extraire l’or présent dans un sol pour le transférer à ses feuilles.

La plantation de l’eucalyptus

Très peu exigeant, cet arbre grandit très vite. Toutefois, la prise en compte de certaines règles s’impose lors de son ensemencement pour qu’il puisse pousser convenablement.

Quand planter ce gommier ?

L’eucalyptus supporte parfaitement les climats océaniques et méditerranéens. Sa mise en terre doit intervenir en début d’automne avant la chute des températures. Cela peut aussi s’effectuer au printemps. Dans ce cas, un bon arrosage de la pousse s’impose pendant la période estivale suivante. Cet arbre peut se planter de deux manières différentes.

  • Les gens peuvent le mettre en pleine terre. Ils doivent utiliser un gommier très jeune pour qu’il puisse croître aisément. Ils doivent lui réservent un espace assez grand puisque l’eucalyptus se développe rapidement.
  • La culture en bac intervient uniquement pour les variétés de faibles dimensions.

Où planter ce gommier ?

Cet arbre pousse idéalement dans un sol profond, bien drainé et fertile avec une bonne humidité et une acidité moyenne. La plupart des espèces peinent à grandir sur les terrains calcaires. L’eucalyptus doit se situer dans un endroit suffisamment ensoleillé. La prudence recommande de préserver une jeune plante des vents froids et des courants d’air. Les gens mettent souvent en place un tuteur pour le protéger durant les premières années. Cela empêche son déracinement par d’éventuelles bourrasques. La plupart des variétés se développent de manière spectaculaire. Elles ne doivent donc pas être plantées aux abords immédiats d’un autre arbre. Elles doivent disposer d’un minimum d’espace pour grandir idéalement. L’eucalyptus ne doit pas se situer à proximité des fleurs, car le cinéol sécrété par ses racines pourrait entraver la croissance de certaines espèces. Il ne supporte pas non plus la présence des pins.

Comment planter l’eucalyptus ?

L’ensemencement requiert un trou de taille suffisante. Cela se comble avec de la terre enrichie avec de l’engrais ou du compost avant le dépôt de la jeune pousse. Un tuteurage permet de protéger son feuillage persistant du vent afin de favoriser sa croissance idéale. Certaines personnes préfèrent acheter les graines. Dans ce cas, elles les sèment et procèdent à leur repiquage après leur germination. Un arrosage régulier s’impose jusqu’à ce que la plante commence à se développer normalement.

L’eucalyptus exige très peu d’entretien. Les jeunes pousses doivent recevoir suffisamment d’eau pendant les périodes de chaleur puisque cette plante en absorbe énormément. Pour les espèces en pot, la fourniture d’eau doit s’effectuer fréquemment du printemps à l’automne et en milieu de journée pendant l’hiver. Idéalement, le substrat doit sécher entre deux arrosages. Un sol pauvre en compost requiert une fertilisation pour une bonne croissance des jeunes pousses. Cela intervient en automne. Un apport d’engrais s’impose pour une culture en jardinière. Cela doit s’effectuer au printemps. Les eucalyptus rustiques n’ont pas besoin de protection en période hivernale, sauf dans les régions surgelées. Toutefois, les gens mettent souvent en place un paillis pour les préserver de la neige.

L’entretien de l’eucalyptus

Généralement, cet arbre se développe de manière autonome et ne requiert aucun traitement spécifique. La prudence recommande un tuteurage dans les cinq premières années pour le préserver de tout déracinement. Une taille fréquente s’impose pour les espèces cultivées en jardinière pour une conservation de leur feuillage juvénile. Cela intervient souvent au printemps. Les eucalyptus plantés en pleine terre ne requièrent pas un élagage. Toutefois, certaines personnes les rabattent régulièrement en cépée en mars. Cela leur permet de contenir le volume de ces arbres. Bien évidemment, cela affecte leur vitalité. Néanmoins, leurs nouvelles tiges portent de superbes feuilles bleutées très décoratives.

La quasi-totalité des parasites et des nuisibles ne s’approchent pas des eucalyptus en raison de leur essence. Seules les « guêpes à galles » réussissent à pondre dans le parenchyme de certaines feuilles. Cela génère une maladie cryptogamique. Cela se traduit par l’apparition d’une multitude de petites boursouflures avec de minuscules trous sur la surface des feuillages affectés. Ceux-ci jaunissent prématurément et se dessèchent rapidement. Pour régler ce problème, l’astuce idéale consiste à élaguer les branches touchées et à les brûler. Le petit hyménoptère à l’origine de cette maladie sévit surtout dans les régions méditerranéennes. Les gens utilisent préventivement des substances chimiques ou un produit à base d’argile pour l’éloigner de leur gommier.

La récolte et la conservation des graines

La floraison des eucalyptus intervient en automne ou au printemps. Cela dépend de la variété plantée. Les arbres portent alors des capsules en forme de cône qui deviennent bruns en se séchant. À maturité, ils chutent automatiquement et leurs valves s’ouvrent pour laisser échapper leurs contenus. La récolte doit s’effectuer à ce moment-là. Les graines doivent être exposées dans un endroit ventilé et ombrageux après leur récupération. Les gens doivent prendre des dispositions pratiques pour éviter que le vent les emporte. Ensuite, ils peuvent les conserver au réfrigérateur à une température de 4 °C en attendant le moment propice pour les ensemencer. Cela permet d’obtenir de jeunes pousses.

Les graines envolées peuvent germer à n’importe quel endroit du jardin. Le propriétaire peut décider de les entretenir ou de les arracher. L’eucalyptus représente une plante exceptionnelle qui cumule énormément de qualités. Outre sa beauté fascinante, il impressionne par ses vertus thérapeutiques. Il joue également de multiples autres rôles dans de nombreux domaines. À défaut de planter cet arbre dans leur jardin, les gens peuvent commander régulièrement ses tiges chez un fleuriste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here