Le noisetier est un des arbustes et arbres les plus anciens. C’est un arbuste fruitier qui produit de succulentes noisettes, vertes ou blondes. Vous avez envie de récolter vos propres noisettes ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la culture du noisetier.

Présentation du noisetier

De la famille des Bétulacées, il se caractérise par des fleurs mâles jaune doré, qui apparaissent généralement en janvier et mars. Il existe deux types de noisetiers : les arbres ornementaux et les arbres à fruits qui peuvent tout à fait être plantés ensemble.

Utilité du noisetier au jardin

Le noisetier ornemental est une plante idéale pour constituer une belle haie pour votre jardin. Avec une hauteur de 4 à 6 mètres, elle protègera du vent et des vues extérieures. Faites tailler vos haies et arbustes avec jardicopro.com. Le noisetier est très résistant au froid. Vous pouvez en planter plusieurs espèces (au moins 2 variétés différentes) pour favoriser la fécondation et pouvoir bénéficier de bons fruits. Ces derniers sont d’ailleurs très bénéfiques pour la santé. Les noisettes constituent une grande source de vitamines, de minéraux et d’oligoéléments. Antioxydantes, elles agissent sur les radicaux libres et réduisent le risque d’apparition des maladies cardiovasculaires et des maladies liées au vieillissement. La noisette est riche en acides gras mono-insaturés qui agissent positivement sur le « mauvais » cholestérol. Son écorce peut être utilisée comme un excellent sédatif local pour les hémorroïdes. Vous pouvez faire des décoctions de feuilles de noisetier pour profiter de leurs actions vasoconstrictrices, anti-inflammatoires et antidiarrhéiques.

Comment réussir la plantation du noisetier

Pour réussir la plantation de noisetier, il faut tenir compte :

  • de la période de la plantation ;
  • du type de sol à utiliser  ;
  • de l’emplacement idéal pour installer la plante.

La période de plantation

Le noisetier peut être planté toute l’année. Toutefois, il est conseillé de privilégier l’automne afin d’éviter les fortes températures d’été et favoriser l’enracinement avant l’hiver

Le type de sol et l’emplacement

Le noisetier pousse sur des ordinaires et légers. Il redoute les sols trop lourds et humides, et supporte le calcaire. Le noisetier aime le soleil. Optez donc pour un emplacement dégagé avec un maximum de lumière.

La procédure de plantation

Pour la plantation, creusez un trou de 50 à 60 Cm de profondeur et de largeur. Enlevez les cailloux et les racines de mauvaises herbes. Vous pouvez apporter un amendement ou du compost au fond du trou de plantation. Mélangez à la terre, et rebouchez de moitié le trou avec de la terre. Recoupez l’extrémité des racines de l’arbuste pour rafraîchir les coupes. Installez le collet du noisetier au niveau du sol puis comblez le trou de plantation avec la terre et tassez au pied de l’arbuste en formant une cuvette. Arrosez abondamment.

Taille, entretien et récolte du noisetier

Dès la plantation, coupez les rameaux d’environ 1/3 de leur longueur. Les années qui suivent, laissez le temps au noisetier de bien se développer et de se ramifier seul. 4 à 5 ans après la plantation, effectuez une seconde taille en hiver. Si vous ne pouvez le faire vous-meme, un paysagiste de servypaysage.fr pourra s’en charger à votre place. Les branches les plus âgées doivent etre coupées au ras du sol ainsi que les rameaux qui encombrent le centre du buisson pour aérer. Un apport de fumure organique peut être effectué en automne chaque année pour fertiliser le sol. Les premières noisettes apparaissent généralement 2 à 3 ans après plantation. Les noisettes mûrissent généralement courant septembre. Elles se récoltent dès que le fruit se détache de l’arbuste et tombent sur le sol.

La protection du noisetier contre les maladies et insectes

Le noisetier peut être attaqué par le balanin. Il s’agit d’une espèce de charançon, qui mange les fleurs de noisetier et s’introduit dans le fruit et le dévore entièrement. Pour s’en débarrasser, on peut pulvériser au printemps et au début de l’été, des pesticides. Les nématodes et les champignons du sol permettent également de faire face au balanin. On peut également installer des poules ou d’autres volatiles qui mangent des larves d’insectes parmi les plantations de noisetiers, idéalement de juillet à septembre ou lorsque les larves sortent des fruits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here