Les azalées représentent de superbes plantes avec de magnifiques fleurs. Disponibles en différentes espèces, elles restent très prisées au niveau des jardins et des espaces verts. Vous pouvez également les faire pousser en pot sur vos balcons et terrasses. Découvrez les principales caractéristiques de ces arbustes admirables. Retrouvez leurs variétés et les saisons pour les planter.

Les traits distinctifs de l’azalée de jardin

Les azalées impressionnent par leurs fleurs exceptionnelles. Elles se retrouvent dans la famille des Éricacées. Elles présentent 4 ou 5 étamines tandis que les rhododendrons en comptent 10. Elles se démarquent aussi des autres espèces du même genre par leur feuillage modéré. Elles s’apparentent à des buissons coiffés de magnifiques fleurs. Ils apportent une indéniable touche décorative à votre jardin et à vos espaces verts au printemps. Leur florilège de pétales soudés se révèle particulièrement attractif. Les azalées se cultivent généralement à l’extérieur. Vous pouvez les planter de manière isolée ou en petits groupes. Au niveau des balcons et des terrasses, elles se mettent en pot. Leur rusticité diffère en fonction de la variété retenue. Nous vous recommandons de les positionner à l’ombre dans votre jardin. Toutefois, les espèces à feuilles caduques supportent parfaitement bien les rayons solaires.

Les différentes variétés de l’azalée extérieure

Ces magnifiques plantes se subdivisent essentiellement en deux familles. Celles-ci se démarquent par la fréquence de chute de leurs feuillages. Elles prennent différents aspects au fil des saisons. Le choix peut se révéler complexe pour les débutants. Nous vous recommandons donc de privilégier une plateforme spécialisée comme rouepepinieres.com. Vous y retrouvez différentes variétés pour garnir votre jardin d’azalées. Des conseillers expérimentés vous garantissent leur assistance tout au long du processus de sélection.

Les azalées se métamorphosent au fil des saisons et vous garantissent un jardin magnifique tout au long de l’année.

Les azalées caduques

Ces plantes présentent de superbes fleurs en forme de trompette. Leur finesse et leur esthétique leur permettent d’embellir rapidement votre environnement. Au printemps, elles affichent un impressionnant mélange de coloris blanc, jaune, rose, rouge ou orange. Elles s’apparentent à des buissons ou à des tapis avec de multiples embranchements. À l’automne, leur feuillage prend un sublime aspect rougeâtre qui évoque l’été indien. Ensuite, les fleurs chutent progressivement. Avec les azalées caduques, votre jardin reste magnifique en permanence. Elles se métamorphosent au fil des saisons. Elles valorisent votre environnement grâce à leur indéniable beauté. Ces plantes résistent parfaitement aux rayons solaires ainsi qu’à la neige. Les plateformes spécialisées proposent diverses espèces d’azalées caduques. Celles-ci se distinguent par des particularités plus ou moins intéressantes.

  • Les azalées mollis ou de Chine se démarquent par de superbes fleurs de couleur blanche, rouge, rose ou jaune. Parfois, celles-ci apparaissent bien avant les feuilles. Leur éclosion intervient généralement vers le mois d’avril. Vous retrouvez notamment dans cette catégorie les plantes comme « Christopher Wren », « Glowing Embers », « Jolie Madame », etc.
  • Les azalées de Gand présentent des fleurs en forme d’entonnoir entre main et juin. Celles-ci distillent une senteur suave qui embaume votre jardin et votre maison. Ces espèces comprennent notamment « Corneille » ou « Narcissiflora ».
  • Les azalées de Knap se démarquent par des fleurs aux tubes très effilés. Leur éclosion se situe entre mai et avril. Elles séduisent par leur diversité de couleurs et leur agréable parfum. La teinte des feuillages vire au rouge durant la période automnale.
  • Les azalées occidentales produisent durant l’été d’impressionnantes fleurs de couleur blanche parsemée de jaune. Elles distillent une subtile senteur très suave.
  • Vous pouvez également opter pour les azalées Maid in the Shade. Elles affichent des étamines et des pistils plus effilés. Elles prospèrent surtout à l’ombre.
  • Quant aux azalées Aromi, elles se démarquent par leurs fleurs assez larges et parfumées. Elles se développent notamment dans les endroits de forte chaleur. Vous apprécierez aussi certainement les azalées Weston et leurs sublimes fleurs blanches. Leur feuillage prend un aspect rouge vif en automne.

Vous trouverez également d’autres variétés d’azalées caduques chez les jardiniers professionnels et au niveau des plateformes spécialisées.

Les azalées à feuilles persistantes

Également dénommées azalées japonaises, ces plantes affichent de minuscules feuilles épaisses pendant la période estivale. Celles-ci chutent à l’arrivée de l’automne pour laisser place à des verdures plus larges. Elles s’apparentent alors à des arbustes recouverts de fleurs. Les sites spécialisés commercialisent différentes variétés d’azalées à feuilles persistantes.

  • Les azalées Kurume apparaissent comme des plantes naines. Elles séduisent par leur superbe forme étalée. Elles affichent de remarquables fleurs entre fin avril et début juin. À double corolle, celles-ci des rayures et de minuscules taches rondes. Vous apprécierez également leur somptueuse couleur.
  • Les azalées Kaempferi se retrouvent notamment dans les zones de grande fraicheur. Elles résistent très bien aux conditions extrêmes de la période hivernale. Elles présentent de magnifiques fleurs avec un savant mélange de couleurs rouge, rose, pourpre, magenta ou saumon. Par contre, elles se fanent très rapidement dès que vous les exposez aux rayons solaires.
  • L’éclosion des fleurs des azalées Stasuki intervient entre mai et juillet. Simples ou doubles, elles réussissent à survivre à une chaleur de -12 °C.
  • Les azalées Stewartstonian représentent des espèces à prédominance de couleur rouge. Elles se démarquent également par leur compacité. Elles recouvrent pratiquement le sol. Son feuillage passe du bronze au vert en été avant de virer au rouge durant la période automnale.
  • Quant aux azalées Indica, elles constituent des plantes à feuilles persistantes d’intérieur. Elles séduisent par leurs feuilles bicolores. Ces espèces étalées ne survivent pas à la fraicheur. Leur éclosion intervient vers la fin d’hiver et pendant le printemps.

Saisons de culture et emplacement de l’azalée de jardin

Les azalées caduques représentent des plantes de terre de bruyère. Elles s’épanouissent à l’ombre dans les sols riches, assez frais, drainants et acides (pH). Ils doivent comporter suffisamment d’humus pour le développement rapide des semences. Les azalées de Chine se plantent idéalement en automne ou entre février et mai. Dans ce cas, vous les arrosez suffisamment durant la période estivale.

Quant aux azalées japonaises, elles se révèlent plus résistantes à la chaleur. Si vous résidez dans le sud de la France, ensemencez-les dans une zone ombragée. En effet, leurs racines restent assez superficielles. Sans fraicheur, elles risquent donc de se dessécher rapidement. Elles se plantent également en automne ou dans la période de février à mai.

L’azalée de jardin ne peut pas croître idéalement au niveau des sols lourds et compacts. Pour lui permettre de se développer normalement, vous devez préparer l’emplacement avant la semence.

Procédure pour planter l’azalée extérieure

Les azalées caduques se cultivent essentiellement dans un jardin. Elles ne supportent pas l’empotage. Pour les ensemencer, vous commencez par creuser un trou trois fois plus large que la motte de votre plant. Vous y déversez un mélange constitué proportionnellement de terre de bruyère, de compost et de la terre de votre jardin. Ensuite, vous y introduisez la plante après l’avoir trempée. Positionnez-la à une hauteur idéale. Assurez-vous que son collet dépasse légèrement le niveau du sol. Vous répandez à la surface votre mélange de terreau en prenant soin de bien tasser. Puis, vous arrosez suffisamment. Vous pouvez aussi pailler avec de fines écorces de pin pour préserver les racines de la chaleur.

Les azalées à feuilles persistantes conviennent également pour le jardin. La procédure de mise en terre reste identique à celle décrite ci-dessus. De même, vous pouvez les cultiver en pot. Cela vous donne la possibilité de les installer au niveau de vos balcons ombragés pour embellir votre résidence avec de magnifiques couleurs printanières. Nous vous recommandons d’acquérir un bac dont la profondeur équivaut à 4 fois la taille de la motte à ensemencer. Assurez-vous qu’il dispose suffisamment de ports pour une évacuation idéale de l’eau. Pour la plantation proprement dite, vous installez au fond du pot une couche de billes d’argile. Cela favorisera un excellent drainage. N’oubliez pas de les recouvrir de géotextile. Ensuite, vous ajoutez un peu de mélange constitué proportionnellement de terre de bruyère, de terreau de plantation et de pouzzolane. Puis, vous y déposez la motte avant de remblayer le trou avec votre humus. Enfin, vous arrosez abondamment votre azalée. Bien évidemment, vous pouvez installer un paillage de fines écorces pour maintenir la fraicheur au niveau des racines.

Les plantes à associer avec l’azalée de jardin

La taille des azalées caduques varie généralement entre 1,20 et 3 m. Vous pouvez les positionner près des Pieris dont la couleur de feu s’harmonisera parfaitement avec celles flamboyantes des azalées. Celles-ci présentent également un décor exceptionnel en compagnie des rhododendrons hybrides blanc, jaune, pêche ou rose pâle. Elles forment un merveilleux paysage lorsque vous les mettez à proximité des azalées japonaises blanches. Les rhododendrons nains bleus s’apparentent à de douillets tapis aux pieds des azalées de Chine. Vous pouvez aussi créer une véritable sensation en les installant près des fougères, des euphorbes ou des hostas.

Pour un bon développement de l’azalée extérieure, vous devez la préserver des parasites et des champignons comme la cloque. Celle-ci entraine une déformation des feuillages qui se couvrent alors d’un dépôt blanchâtre. Ce phénomène s’observe généralement au printemps. Pour y remédier, appliquez un fongicide et fertilisez normalement vos plantes. Les pucerons peuvent aussi détruire vos azalées. Ces insectes suceurs de sève ne résistent pas aux coccinelles. Vous combattrez également les otiorrhynques qui apparaissent souvent vers début mai. En période estivale, vous surveillerez vos azalées pour les préserver du phytophtora cinamonii. Ce champignon prolifère en temps de chaleur. Sa présence se remarque par des plantes qui se fanent subitement. Un fongicide suffit pour le débusquer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here