L’aménagement des jardins en milieux urbains est devenu une tendance largement adoptée aussi bien par les particuliers que par les entreprises. Les jardins sont littéralement devenus des extensions des espaces de vie dans les grandes métropoles, donnant ainsi au paysage urbain un attrait particulier.

En effet, le contraste entre la chlorophylle et le bitume évoque une harmonie parfaite entre anthropisation et biodiversité. Nous vous présentons ici un guide complet sur la plantation, l’entretien et la récolte du corossolier.

Présentation du corossolier (Annona muricata)

Le corossolier est une espèce du genre Annona, appartenant à la famille des annonacées et à l’ordre des Magnoliales. Le corossolier est un ligneux dont la taille varie entre 3 m et 10 m. Ses feuilles sont d’un vert vif avec des pubescences ferrugineuses en dessous. Annona muricata n’est pas la seule espèce de la famille des annonacées. Le genre Annona présente par exemple d’autres espèces à savoir :

  • Annona squamosa ;
  • Annona reticulata ;
  • Annona cherimolia.

Le corossolier est une espèce persistante dont l’aire de répartition couvre l’Amérique tropicale, les Antilles, l’Afrique et l’Asie. En raison de ses exigences pédologiques et climatiques, il n’est cultivé que par quelques experts-agronomes. C’est bien la raison pour laquelle le marché français du corossol est restreint. Cet agrume ne figure d’ailleurs pas dans le catalogue d’un grand nombre de grandes et surfaces.

Préparation du terrain

Ce type d’arbre pousse dans n’importe quel type de sol cependant ; il préfère un limon riche et profond. Un sol bien drainé avec une valeur de pH de 6,1 à 6,5 est préférable. Vous pouvez avoir des informations complémentaires à ce sujet en consultant ce guide pratique du jardinage. Toutefois, pour assurer la viabilité de vos plants il est préférable de faire recours à un service d’entretien spécialisé dans la gestion des espaces verts.

Le corossol peut être planté en motifs rectangulaires ou triangulaires à une distance de 4 m x 4 m à 7 m x7m. Dans le cas de grandes exploitations, vous pouvez préparer la terre en utilisant le système traditionnel de labourage. Cependant, cela peut ne pas être faisable si vous êtes un jardinier ou un particulier.

Pour les particuliers, On recommande de préparer au préalable la terre en taillant la végétation. Il faudra par la suite aplanir le terrain une fois que vous aurez terminé avec la végétation. Vous devrez également creuser des trous d’une largeur de 50 cm et d’au moins 50 cm de profondeur.

Après avoir semé les graines, le premier arrosage doit se faire dans l’immédiat. Trouvez sur ce site un dossier complet sur l’entretien des plantes et sur le jardinage en général. Vous avez aussi la possibilité d’entrer en contact avec des paysagistes pour l’entretien de vos jardins.

Mode de récolte du corossolier

Une fois mature, le corossolier peut porter des fruits toute l’année dans des conditions idéales. Les pics de production se remarquent en été et au début de l’automne. La floraison maximale commence en juin et se termine en septembre. Cela signifie que le rendement du corossolier dépend de la chaleur et de la luminosité pendant les mois les plus frais.

Le corossol est récolté quand il est mûr. Il est mûr lorsque sa croûte commence à se ramollir. Vous pouvez attendre que la peau brunisse légèrement, mais ce fruit ne se conservera que pendant quelques jours au réfrigérateur. Vous avez donc très peu de temps pour profiter des délices de ces fruits exotiques.