Pour la composition de votre jardin, vous devez opter pour des fleurs et des plantes diverses selon vos goûts. En fonction des difficultés de culture et des exigences de chaque espèce, votre choix variera. Toutefois, vous devez aussi tenir compte des caractéristiques et des vertus des plantes afin de mieux en profiter. Pour votre jardin, nous vous proposons ici le pistachier lentisque. C’est un arbre avec de multiples propriétés qui ne manqueront pas de vous intéresser. Pour bien le connaitre, nous vous donnons toutes les informations utiles.

Présentation générale du pistachier lentisque

Encore appelé « arbre à mastic », le pistachier lentisque représente un petit arbre de la famille des Anacardiacées. Il se retrouve dans la flore française, notamment dans les garrigues et autour de la méditerranée.

Que retenir de cette plante ?

Au moment de choisir les plantes de votre jardin, vous devez inclure cet arbre dans votre sélection. C’est un arbuste ornemental qui se distingue avant tout par un feuillage persistant et coriace. Le pistachier lentisque se caractérise aussi par un branchage dense de 3 m de large environ et une hauteur de 2 m. Toutefois, en fonction des conditions de croissance, la forme de cet arbre pourrait varier. Au niveau de son tronc, vous noterez une écorce gris-orangé d’où vous pourrez extraire la résine de lentisque. Pour planter des arbres dans son jardin, n’hésitez donc pas à opter pour cet arbre. Même s’il possède une croissance relativement lente, le « Pistacia lentiscus » ne manquera pas de vous impressionner.

Pour plus de détails, retenez également que le pistachier lentisque a un feuillage vert clair au printemps, plus foncé en été, et sombre en hiver. De même, les fleurs qui apparaissent de mai à juillet se disposent par grappes. Pour ce qui concerne ses fruits, ils sont à la fois ornementaux et comestibles. De la taille d’un pois, ils présentent d’abord un aspect rouge avant de virer au noir lorsqu’ils deviennent matures en octobre.

Les origines du pistachier lentisque

Comme déjà énoncé, le pistachier lentisque fait partie de la famille des Anacardiacées, de l’ordre des Sapindales. Il est originaire d’Asie Mineure et pousse plus facilement dans les régions avec un climat méditerranéen. C’est le cas dans le sud de la France et dans les pays de l’Afrique du Nord. En effet, cet arbre supporte difficilement le froid et les hivers rigoureux, ce qui pourrait nuire à sa croissance déjà lente. Comme autre atout, le pistachier lentisque est très prisé pour ses pistaches. Il s’agit d’amandes parfumées qui peuvent se consommer sous de diverses formes.

Quelques autres caractéristiques importantes

Pour vous permettre de mieux connaitre le pistachier lentisque, nous vous résumons ici ses différentes caractéristiques. Comme pour toute plante, elles vous permettront non seulement de savoir quelle espèce choisir, mais aussi comment profiter de ses vertus. Voici donc quelques éléments clés sur cet arbre :

  • La période de floraison : le pistachier donne des grappes de fleurs du mois d’avril au mois de juin ;
  • Les couleurs des fleurs : rouge et jaune ;
  • Le nom des fruits : la pistache ;
  • La hauteur du pistachier : entre 1 m et 3 m ;
  • La multiplication : par bouturage ou greffage ;
  • L’espacement : entre 150 cm et 200 cm ;
  • Destination de l’arbre : jardin d’agrément, bac, haie libre, etc.

Les principaux usages du pistachier lentisque

En optant pour le pistachier lentisque dans votre jardin, vous profiterez non seulement de son caractère ornemental, mais aussi de ses nombreuses propriétés. Mais avant de parler de ces dernières, retenez déjà que cet arbre possède également de divers usages. Dans un premier temps, la résine du pistachier peut servir à produire du mastic qui durcit en contact avec l’air. Elle se récolte après des incisions dans l’écorce de l’arbre. Dans un second temps, le mastic obtenu avec la résine devient une gomme consommable. Vous pourrez vous en servir pour des confiseries ou encore des boissons alcoolisées. Selon les besoins, vous pourrez en extraire aussi une huile essentielle, utile en pharmacologie et en parfumerie.

On retrouve les fruits du pistachier lentisque dans la composition de certaines pâtisseries grâce à leur bon goût. Ils renferment notamment une huile utilisable pour fabriquer du vernis ou du savon.

La culture du pistachier lentisque

Pour planter cet arbre dans votre jardin ou dans un bac, vous ne rencontrerez pas de véritables difficultés. Vous trouverez ici les informations pratiques pour réussir sa culture.

Comment cultiver le pistachier ?

Le pistachier lentisque demeure facile à cultiver et supporte toutes les conditions. Ainsi, il pourrait bien pousser dans un sol lourd ou très drainant, une terre riche ou pauvre, à l’ombre ou en plein soleil. Toutefois, pour une bonne croissance, la température minimale doit être supérieure à -10 °C ou tout au plus à -15 °C. Considéré comme une xérophyte, le pistachier lentisque reste également indifférent à la sécheresse et aux températures élevées. Ceci constitue d’ailleurs la meilleure condition pour obtenir une résine de qualité. Cet arbre pourrait de même se développer avec une exposition maritime et des vents forts.

Pour la culture du pistachier lentisque, vous devez préparer une terre bien meuble avec une profondeur de 60 cm au moins. Ceci lui donnera une meilleure résistance à la sécheresse. Si vous habitez dans une région avec des hivers doux, c’est en automne que vous devez le mettre en terre. Par contre, si vous devez cultiver votre pistachier dans une zone avec un climat un peu plus limité, privilégiez le printemps. Pour obtenir des fruits de votre arbre, vous devez planter plusieurs individus de sexe différent dans votre jardin. Dans le cas contraire, le pistachier pourra servir uniquement à réaliser des haies de bords de mer.

Pour avoir des fleurs sur le pistachier, une pollinisation croisée ainsi que la culture d’un arbre mâle et d’un arbre femelle demeurent indispensables. De même, pour avoir des graines et plus tard des fruits, la synchronisation de la floraison des pistachiers mâles et des pistachiers femelles demeure la solution idéale. Toutefois, si la floraison des deux types ne se produit pas à la même période, vous devez recourir à la pollinisation artificielle. Ceci consiste à recueillir les inflorescences mâles, puis à pulvériser le pollen sur les fleurs femelles.

Quelques autres informations clés pour la culture

Si vous souhaitez obtenir une plante résistante et florissante, vous ne devez négliger aucun détail. L’idéal reste de lui garantir les meilleures conditions possibles. En résumé, voici quelques éléments qui ne manqueront pas de vous aider pour la culture de votre pistachier :

  • La fertilisation : vous devez le faire tous les mois de mars à juin, et l’interrompre entre juillet et septembre ;
  • La qualité du sol : préparez un sol sec et bien drainé pour le pistachier (vous pouvez aussi opter pour un sol légèrement calcaire) ;
  • La floraison du pistachier : l’arbre donne les premières fleurs au printemps, mais en quantité insignifiante ;
  • La fructification du pistachier : la plante produit de jolis fruits formant des grappes qui se caractérisent par une couleur rouge (celle-ci peut virer au noir ou au brun pourpré) ;
  • La multiplication du pistachier : vous pouvez procéder par bouturage en fin d’été ou par semis au printemps (le greffage demeure aussi possible).

L’entretien du pistachier lentisque

Pistaches, Pistachier, Arbre, Nature, Une SuccursaleAprès la mise en terre de votre plante, vous devez aussi penser à son entretien. C’est ceci qui déterminera sa croissance et son bon développement. Même si le pistachier supporte toutes les conditions, vous devez lui assurer un minimum de prise en charge. Dans un premier temps, la taille demeure primordiale. À cet effet, voici quelques tâches essentielles :

  • Éliminez les rejets qui se trouvent à la base du pistachier et à l’aisselle des branches ;
  • Rabattez le feuillage de la plante à deux feuilles en fin d’été ;
  • Défoliez le pistachier au printemps, mais jamais au cours de l’année du rempotage.

Outre la taille, l’arrosage demeure l’un des éléments indispensables pour la croissance du pistachier. Puisqu’il supporte très bien la sécheresse, l’excès de l’arrosage pourrait lui nuire. Par conséquent, attendez le séchage du substrat avant d’arroser à nouveau. De même, évitez d’arroser la plante plusieurs fois par jour afin de lui permettre de croitre normalement. Dans un dernier point, retenez que le pistachier ne supporte pas la ligature. Ceci est dû à son bois qui est assez cassant. Vous devez donc privilégier la taille.

Les différentes espèces et variétés de pistachiers lentisques

Au moment de choisir votre pistachier lentisque, vous disposerez du choix entre de diverses espèces. Même si elles peuvent se ressembler, elles possèdent des caractéristiques différentes et des vertus distinctes. En gros, vous rencontrerez les pistachiers ornementaux et les pistachiers fruitiers. Pour vous aider donc à faire le choix idéal, voici quelques variétés qui ne manqueront pas de vous convenir. Les espèces de pistachiers ornementaux regroupent :

  • Le Pistacia lentiscus(le pistachier lentisque) : c’est un arbuste buissonnant qui possède un feuillage persistant et mesure environ 6 m de haut ;
  • Le Pistacia terebinthus(térébinthe) : c’est un arbre avec un feuillage caduc et un port arrondi de 5 à 15 m (il se développe dans les sols calcaires) ;
  • Le Pistacia chinensis : c’est un pistachier rustique avec un feuillage rouge à l’automne, et qui peut supporter jusqu’à une température de -20 ° C.

Les espèces de pistachiers fruitiers pour leur part se composent des variétés ci-après :

  • Le Pistacia vera : avec une hauteur comprise entre 6 et 10 m, c’est l’espèce à fruits la plus courante. Elle se distingue surtout par sa résistance au froid ;
  • Le Pistacia mexicana : il possède de longues feuilles et de nombreuses folioles ;
  • Le Pistacia chinensis : il se caractérise par ses folioles pointues et ses petits fruits.

Avant de finir, sachez que vous ne devez pas confondre le pistachier lentisque avec le Staphylea pinnata. Ce dernier désigne un faux pistachier (un arbuste ornemental) qui possède des fruits comestibles à la forme des pistaches.

Les principales propriétés du pistachier lentisque

Cet arbre se distingue également par sa richesse en monoterpènes, une huile essentielle très utile pour de multiples traitements. En le plantant dans votre jardin, vous ne manquerez donc pas de profiter de ses vertus et propriétés.

Les différents bienfaits du pistachier

Avec la résine issue de l’écorce de cet arbre, vous obtiendrez une huile essentielle avec de nombreuses vertus. Entre autres, le pistachier possède un effet tonique et stimulant, ce qui lui permet d’inhiber les médiateurs de l’inflammation de l’organisme. Il dispose aussi d’autres propriétés intéressantes comme phlébotonique, antispasmodique, anti-inflammatoire, décongestionnante, ou antalgique. En résumé, vous pourrez vous servir de la résine du pistachier lentisque ou de son huile essentielle pour traiter les maux suivants :

  • Avec une application cutanée : en utilisant l’huile essentielle pour un bain, une compresse froide ou un massage, vous pourrez soigner la bronchite, la cellulite, l’ecchymose, un œdème, la prostatite, le stress, la rhinopharyngite, la sinusite, etc. ;
  • Avec une application par voie respiratoire : l’huile essentielle traite l’angoisse, l’anxiété, la fatigue, la nervosité, la rhinopharyngite, les sautes d’humeur, etc.

En plus de ces différents maux, cette plante peut aussi se révéler utile dans le traitement de nombreux autres maux. Elle pourrait alors résoudre des problèmes liés à la circulation sanguine comme les hémorroïdes, la stase lymphatique, les varices, la cellulite, l’ecchymose, etc. Elle soigne également les troubles ORL et respiratoires (la bronchite, la rhinopharyngite ou la sinusite) ainsi que les troubles uro-génitaux (la prostate et autres).

Quelques conseils d’utilisation de l’huile essentielle

Pour tirer profit des vertus du pistachier lentisque, vous disposez du choix entre de divers moyens d’application. En fonction du mal, vous pourrez également choisir des méthodes de traitements variées. Pour vous en donner une meilleure idée, voici les options possibles :

  • Pour une ecchymose ou une escarre : vous devez diluer l’huile essentielle de pistachier dans une huile végétale, puis l’appliquer sur la partie à traiter ;
  • Pour traiter des pieds fatigués : vous devez prendre un bain de pieds avec l’huile essentielle ;
  • Pour guérir des maux cardiovasculaires et circulatoires : ajoutez l’huile essentielle à une huile végétale et massez la zone à traiter ;
  • Pour soigner des problèmes uro-génitaux : massez-vous le ventre avec l’huile essentielle de pistachier ;
  • Pour traiter des maux respiratoires et ORL : optez pour une diffusion, une inhalation ou un massage de la colonne vertébrale et de la voûte plantaire avec l’huile essentielle ;
  • Pour atténuer le stress ou la fatigue : vous devez diluer 5 gouttes d’huile essentielle dans une base neutre et l’ajouter ensuite à l’eau du bain.

Avant de recourir à l’utilisation de l’huile essentielle du pistachier lentisque, vous devez demander l’avis de votre médecin. Ceci vous évitera d’éventuels effets secondaires, et vous permettra de connaitre les contre-indications. D’ailleurs, elle est interdite aux femmes enceintes durant les 5 premiers mois de grossesse, et aux enfants de moins de 3 ans.

Quelques autres conseils sur la culture du pistachier

Pistaches, Pistachier, Arbre, Nature, Une SuccursaleVous pouvez planter un pistachier lentisque dans votre jardin pour profiter de son aspect ornemental ou encore de ses jolis fruits. Peu importe votre objectif, vous devez accorder les meilleures conditions à l’arbre pour une bonne croissance. Vous devez déjà savoir que cette plante demeure vulnérable à l’attaque des araignées rouges et des pucerons.

Au moment de tailler l’arbre, vous devez également prendre certaines précautions. Le pistachier représente une plante qui cicatrise très difficilement. Par conséquent, recourez-y uniquement lorsque c’est nécessaire, et contentez-vous d’une taille légère pour éliminer les bois morts. Vous pouvez procéder à la taille en début d’année (en janvier ou en février).

Dans un dernier point, sachez aussi que la résistance du pistachier à la sécheresse n’exclut pas l’arrosage. Vous devez donc veiller à un arrosage régulier, surtout durant la période de croissance de l’arbre. Si ce dernier manque d’eau, il présente une forme chétive et produit moins de pistaches que d’habitude. Vous ne devez pas non plus inonder constamment l’arbre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here