Également appelé tilia platyphyllos, le tilleul un arbre rustique au port très majestueux qui peut atteindre jusqu’à 30 m de haut et même plus. Mais il est plus connu chez nous sous l’appellation de « bois blanc », et cela, certainement à cause de son bois. Il s’agit d’un arbre emblématique qui dresse souvent sa silhouette imposante dans nos parcs et nos jardins. Les promeneurs l’aiment particulièrement à cause de l’abri qu’il leur offre. Réputé pour sa longévité, le tilleul est fortement enraciné dans la culture européenne. Son utilisation est très privilégiée par les sculpteurs, les ébénistes ou les luthiers. Il est également très apprécié pour les nombreuses propriétés qu’offrent ses fleurs, ses feuilles et son écorce. On vous dit tout sur cet arbre : origine, variétés, plantation, vertus, etc.

Présentation

À l’instar du hêtre, du chêne pubescent et de l’érable sycomore, le tilleul est une essence de lumière, car son feuillage caduc absorbe le maximum de lumière. De la famille des Tiliacées (ou des Malvacées selon la classification phylogénétique), le tilleul est un arbre d’origine européenne qui vient du latin « tilia« . Sa rusticité est de zone 6. Pour ceux qui ne comprennent pas ce jargon, cela veut dire qu’il peut supporter le froid jusqu’à -23 °. Classé parmi les arbres isolés, il dispose d’un houppier large, arrondi et dense. Avec un tronc court, l’écorce d’un tilleul jeune est lisse, de couleur grise claire. Quand il est âgé, le tronc se fissure et forme des bosses. Les fleurs de cette plante sont en grappes pendantes, et sont dotées d’une longue bractée vert pâle. En mai-juin, période où a lieu sa floraison qui est courte, les fleurs sont très odorantes attirant ainsi les abeilles qui s’activent pour récolter rapidement les pollens et les nectars. Ses fleurs donnent de petites boules qui contiennent chacune une graine.

Le tilleul : un arbre aux différents noms

Nous allons vous parler ici de toute la portée du nom « tilleul » selon les civilisations. Son dérivé « teille » se rapportait, dès le XIIIe siècle, à l’écorce de cet arbre dont on se servait pour la fabrication des cordes et des nattes. Ensuite, le mot « teille » s’utilise pour désigner l’écorce de nombreuses plantes textiles notamment le chanvre. « Teille » devint le radical autour duquel se créèrent d’autres mots comme « teillage » qui est l’opération qui avait pour but de séparer les parties ligneuses de la fibre, « teilleur » qui est la personne qui s’adonnait à cette activité, et « teilleuse », l’appareil qui permettait de teiller. C’est donc tout un lexique qui s’est développé autour de son écorce.

Dans la langue grecque, cet arbre a pour nom de Philyra. Une dénomination qui a été donnée en hommage à la mère du centaure Chiron dont les pouvoirs sont d’une grande aide pour les hommes. Son nom allemand est « linde » et serait à l’origine du nom du botaniste (Suédois) Linné. Il a une longévité exceptionnelle puisque sa durée de vie moyenne est 400 ans, mais on pense qu’il peut aller jusqu’à 1000 ans. Ses feuilles caduques, vert foncé et asymétriques à la base sont en forme de cœur. Cette forme fait que l’arbre a été magnifié dans plusieurs poèmes européens par de célèbres auteurs comme Ovide, La Fontaine, etc. L’arbre symbolise d’ailleurs l’amour et la fidélité. Le tilleul existe en plusieurs espèces.

Les diverses variétés du tilleul

En Europe, on rencontre généralement trois espèces indigènes de tilleul. Nous avons le tilleul à petites feuilles (Tilia cordata) avec une hauteur de 30 m, le tilleul à grandes feuilles (T. platiphyllos) avec une hauteur de 35 m, le tilleul de Hollande (Tilia x vulgaris) avec une hauteur de 40 m. Aussi appelée intermédiaire, cette troisième espèce est un hybride naturel des deux premières espèces citées. Elle a des branches ascendantes. Ensuite, il y a certaines espèces dites « introduites » qui sont :

  • Le tilleul argenté, Tilia tomentosa avec des feuilles duveteux et gris (Asie mineure) ;
  • Le tilleul de Sibérie, Tilia x euchlora (feuille dentée) avec 18 m de hauteur ;
  • Le tilleul d’Amérique, Tilia americana (le plus haut : 40 m ; grandes feuilles jusqu’à 30 cm) ;
  • Le tilleul « Henrya », Tilia henryana (Asie). Avec 15 m de haut, cette espèce est la plus petite. Il est adapté aux petits jardins.

NB : il parait que le nectar de tilleul argenté et celui de Tilia x euchlora, sont nocifs pour les abeilles et les bourdons.

L’histoire thérapeutique du tilleul

Depuis la période antique, les vertus de tilleul étaient reconnues par les anciens. Certes, ils ne connaissaient pas toutes les espèces suscitées et n’avaient connaissance que de deux espèces à savoir le tilleul à petites feuilles et le tilleul à grandes feuilles. Le tilleul à petites feuilles était appelé « tilleul mâle » et le tilleul à grandes feuilles était nommé « tilleul femelle ». Cette dernière était l’espèce qu’ils affectionnaient le plus. Ils faisaient alors recours à cette espèce de tilleul pour des usages extra-médicaux. Généralement, ils l’utilisaient pour fabriquer des couronnes. Ils se servaient des liens, pour tresser les fleurs qu’ils s’entouraient sur le front. Le bois du tilleul servait à réaliser des jougs et des appareils orthopédiques.

Ses feuilles et son écorce

Les feuilles étaient utilisées pour les traitements thérapeutiques. Elles guérissaient les enfants atteints d’ulcérations de la bouche. Les feuilles du tilleul avaient des propriétés diurétiques, emménagogues et hémostatiques. Le pouvoir de l’écorce fut reconnu au Moyen-Âge. Il pouvait soigner les personnes atteintes de cardialgie.

Ses fleurs

Les fleurs du tilleul furent leur entrée dans la pharmacopée à partir de la Renaissance. Elles s’employaient pour traiter les défaillances du cœur. Des chercheurs de la période à savoir A. Mizauld et Paullini ont estimé que leur hydrolat avait la capacité de lutter contre l’épilepsie. L’infusion théiforme des fleurs était préconisée pour guérir toutes les maladies caractérisées par des spasmes douloureux. En plus, cette infusion s’avérait un excellent remède pour des convulsions de l’enfance, des vertiges, de l’hypocondrie. Et ce n’est pas tout, sa graine était indiquée par les adeptes de la médecine des signatures aux parturientes et aux bébés.

L’utilisation du tilleul de nos jours

Aujourd’hui, des études pointues ont prouvé que le tilleul ne pouvait guérir efficacement l’épilepsie ni l’hystérie comme le croyaient nos pères. Toutefois, il faut reconnaitre que sa tisane peut calmer les troubles du sommeil et améliorer les états de nervosité. Aussi, la fleur de tilleul a des vertus pouvant aider lutter contre la fièvre. Les personnes souffrant de l’artériosclérose peuvent également se faire traiter par cette plante. Elle s’avère un médicament efficace contre la triple dyscrasie sanguine, la grippe et les rhumes. Si vous avez des dartres, de démangeaisons, de boutons ou de sécheresse cutanée, une lotion à base de décoction de fleurs de tilleul peut vous être d’un grand soulagement.

Plantation du tilleul

Le tilleul, à part ses vertus médicinales, est une plante très décorative. C’est pour cela que sa plantation est souvent recommandée par le paysagiste, un professionnel de l’environnement chargé de l’aménagement les espaces urbains et les jardins publics et privés. Ayant une grande taille, le tilleul a besoin d’espace pour avoir un bon développement. Par conséquent, il vous faut choisir un endroit distant d’au moins 15 à 20 m de votre habitation. Espacez au moins de 10 mètres pour les arbres solos et de 5 mètres si vous désirez former des alignements. Vous devez le planter en automne afin de permettre son enracinement avant que ne vienne la période hivernale. On peut aussi continuer sa mise en terre jusqu’au printemps tout en évitant les périodes de gel. Si la plantation se fait en dehors de l’automne, un arrosage régulier doit être effectué pour faciliter l’enracinement. Il peut se développer sur presque tous les sols. Toutefois, il grandira vite si vous le plantez sur un sol riche et frais. Sa tolérance au calcaire ou à l’acidité varie en fonction de l’espèce à planter. Privilégiez également des expositions bien ensoleillées. La plantation du tilleul se fait de la manière suivante :

  • Vous creusez un grand trou. Il doit être plus grand que le pot de plantation de trois fois au moins ;
  • Fertilisez la terre en mettant un peu de compost et de l’engrais naturel à base de sang séché et de corne broyée dans le trou ;
  • Mettez l’arbre dans le trou au centre. N’enterrez pas le collet ;
  • Fermez le trou sans écraser le sol avec du terreau et de la terre de jardin ;
  • Faites une cuvette tout autour du pied de l’arbre et arrosez-le bien ;
  • Si l’arbre est grand et planté en milieu ouvert, il vous faut installer un tuteur qui sera enlevé après quelques années.

Taille et entretien du tilleul

L’entretien du tilleul n’est pas trop compliqué. Vous n’aurez qu’à ramasser les feuilles mortes à l’automne ou pendant l’hiver. Et ce n’est pas une obligation puisqu’elles peuvent être laissées et servir d’engrais en se décomposant. Voici quelques conseils pour réussir sa taille et lui permettre un bon développement :

  • Vous pouvez l’élaguer en diminuant un peu sa ramure si vous les avez plantés pour former votre allée ;
  • S’ils ont été plantés en solo, vous n’aurez qu’à arranger les branches mal placées au cours des premières années de plantation ;
  • Il est conseillé de procéder à la coupure de ses branches entre le mois de novembre et le mois de mars ;
  • N’élaguez jamais votre tilleul en période de gel. La taille peut se faire en fin d’hiver et avant l’arrivée des bourgeons floraux ;
  • Lorsque les branches coupées sont grosses, il serait mieux d’appliquer un mastic de cicatrisation sur les plaies. Cela met l’arbre à l’abri de certaines maladies ;
  • Assurez également la protection des troncs de vos tilleuls contre le passage de la tondeuse les premières années de culture. Sinon, cet outil peut nuire à vos arbres. Il faut notifier que c’est un arbre qui est atteint rarement de maladies. Il est possible que certains parasites comme les pucerons ou les acariens l’attaquent.

Le saviez-vous ?

  • Les mariages ancestraux étaient organisés autour du tronc du tilleul le plus imposant du village. Ce tronc est appelé le “mai” puisqu’il abritait également les rituels du printemps de la Nature dans le mois de mai.
  • La tisane de Tilleul est très bonne contre les troubles du sommeil !
  • Dans les régions comme la Suisse, l’Allemagne, et l’Est de la France, les procès se déroulaient sous un tilleul. On parle de “tilleul de justice”.
  • Les masques retrouvés dans les sarcophages du Fayoum (Égypte) étaient faits avec du tilleul. C’était donc un arbre très sacré.
  • Le tilleul a été également expérimenté en chimie et plusieurs découvertes ont été faites. L’écorce renferme de la vanilline et la tiliadine ; les feuilles contiennent du miellat ou de la miellée, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here