haies tailléeslisière de forêt

"Plus la haie est basse, plus on y passe" : Une humeur trop facile encourage les gens malintentionnés.

Mais pas seulement l'humeur !  Pour le choix de votre haie, voyez grand ! en taille et en densité.

Bien comprendre le rôle de la haie.

 

Les haies défensives, les haies persistantes, les haies vives, les haies décoratives, les haies de conifères, les haies nourricières.

Aujourd'hui les arbustes de haies remplacent les murs, pour le bonheur des propriétaires de jardins, des passants curieux et bien évidement de la faune et flore environnante. Du printemps à l'automne les haies nous donnent à voir des spectacles délicieux, auditifs, visuels et olfactifs, et en automne certaines haies persistantes nous protègent encore des regards intrusifs. En hiver, sous la pluie et le froid, nous courons nous mettre à l'abri et le regard se tourne plus à l'intérieur de nos maisons. Là, encore, des végétaux qui peuvent être planté en haies dites défensives font leur travail avec brio, aussi bien qu'un mur !

Il serait plus judicieux de planter des arbustes à feuilles persistantes ou aux aiguillons redoutables pour créer son propre "mur". Quel que soit votre choix avouez qu'un mur ne vous donnera jamais un printemps.

Histoire des haies :

De l'importance de la haie ! "Etymologiquement parlant" le mot haie nous vient du Latin HAIA, HAGA, il  devient  HAYE, au moyen age ce qui signifie, Lisière de la forêt. En Wallon elle se dit hâie , en Allemand,  Hag, en Anglais hedge et en Flamand, haeghe.

D'un point de vue historique si les haies bocagères existent depuis la période antique (période qui suit la préhistoire), c'est au moyen age que les bocages et la haie commence à devenir ce que nous en connaissons, elle est ce qui reste d'une lisière de forêt qui a été abattue, elle délimite les champs de cultures, ou d'élevages, elle sert à eviter l'intrusion animale sur les cultures potagères et céréalières. Elle cache aux regards des voleurs et rapineurs, le bétail, les fruits et légumes, subsistance de la collectivité, elle protège des vents dominants, fait de l'ombre et retient l'humidité, évite l'érosion des sols.

Ainsi, depuis que l'homme a mit la terre en culture, jusqu'au XVIII ème siècle les campagnes étaient un bocage de haies libres, d'essences multiples, nouricières, attirant une faune butineuse, permettant de transmettre les espèces végétales et fournissant gîte et couvert à la faune,  oiseaux, mulots et hérissons, petits animaux de toutes sortes.

La haie est symbiote et permet la transmission de la vie ! Pour le bien-être de la collectivité.

De la haie bocagère à la haie des villages et des villes : Cette culture au seins même des bourgs, des villages et des villes, devient une limite de propriété, et pour permettre d'occulter aux 4 saisons, on plante des espèces persitantes, moins riches en espèces végétales, peu méllifère. Sa fonction nourricière, protectrice et de multiplication des espèces se perds, car sans utilité.Ce qui faisait de la haie encore un espace de vie s'estompe, pour l'intimité des propriétaires des lieux.

La haie devient uniquement fonctionnelle ! Pour le bien-être individuel.

haie champêtre

 De la haie dans les parcs de châteaux: Ici il n'est pas necessaire de se cacher, pas besoin de haie qui occulte , le parcs du château a une enceinte close de murs, qui protège, les animaux, le verger et le potager. La haie dans ces lieux est une recherche plus intellectuelle voir symbolique ou contextuelle comme les parcs de charmille en labyrinthes amoureux, ou en arches esthétiques.La aussi on exploite les arbustes persistants que l'on taille en topiaires dans les jardins à la française ou à l'Italienne pour agrémenter des jardins qui deviennent de véritable "cartes de visites" des propriétaires des lieux.

Un chemin est-il moins beau parce qu'il y a des épines dans les haies qui le bordent ?.

Le rouge et le noir de stendhal. 

Description :

 La haie délimite, occulte, protège ! 

En matière de haies, nous nous sommes détourné des coutumes et du bon sens paysan, quand la migration vers les villes c'est intensifiée, les XVIII ème et  XIX ème siècle ont vu saccager bien des haies pour les remplacer par des murs d'enceintes...Quelques siècles ont passé Il était temps ! et des leçons nous en avons tiré. Aujourd'hui un regain grandissant, passant par la curiosité des végétaux éxotiques rends ses lettres de noblesse aux haies, cerises sur le gâteaux ce sont les haies nourricières et les haies esthétiques qui ont notre primeur. Les haies plantées en haies dites "libres", donnent à voir un spectacle charmant  aux essences multiples et complémentaires, les arbustes persistants cotoient les arbustes caducs, on y mélange quelques arbres donnant des fruits sauvages, avec des arbustes aux floraisons magnifiques ( attention aux plantes toxiques) qui satisferont aussi bien la faune que le propriétaire du jardin.

Au bord du chemin, les ronciers pleins d'araignées sont disposés en haie d'horreur.

bouton retour


"Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages"  Sylvain Tesson.

Espèces et variétés :sommaire

haies-coniferesLa haie qui délimite, doit être aussi esthétique, elle peut-être occultante toute l'année, certains conifères se  chargent de cette fonction avec brio.Cette sélection d'arbustes de  haies de conifères vous garantie de rester dense même si vous les taillez sévèrement.
Cyprès de chine
Cyprès-Lambert
Cyprès de lawson
Cyprès doré
Cyprès de Baker

Cyprès de Provence
Cyprès du Maroc
Cyprès de Leyland
Cyprès sempervirens
Cyprès vietnamien
 
Cyprès vietnamien
Cèdre du japon
Genévrier sabine
Genévrier
Genévrier de Phénicie
Genévrier cade
Genévrier de Chine
Genévrier d'Afrique
Genévrier sabine
Genevrier rampant
If commun
If du japon
If du Canada
If de l'Ouest
If du Japon
If du pacifique
Thuya
Tsuga
haies-persistantesCette haie ne vous lâchera pas, toute l'année elle fera office et votre intimité elle preservera ! Cette sélection d'arbustes pour une haie persistante autre que les conifères, vous offrent des feuillages souvent très colorés ou superbes dans leurs formes et des fleurs odorantes au printemps.
Fragon
Houx
Genevrier cade
Genévrier rigide
Houx golden king
Aubépine rouge
Fusain anglais
Berberis
Févier japonais
Griselinia littoralis
Jujubier
Aubépine
Aubépine epineuse
Pyracanthe
Quercus kermes
Acacia
Houx crenele
Houx golden king
Myrte commun
Puka
haies-defensivesLa haie qui occulte ou délimite peut-être défensive, certains arbustes persistants possèdent aussi de redoutables aiguillons, parfois longs de 0.20 cm, des bois très dense.
Tasmanni
Houx golden king
Laurier tin
Sarcococca
Laurier sauce
Houx cassine
Viorne odorante
Daphné odorant
Crinodendron
Griselinia
Pyracanthe
Kalmia
Escallonia
Trochodendron
haies-decorativesPrécis de décoration extérieur, les arbustes en haies persistantes ou non, vous donnent des leçons d'esthétique, découvrez la haie magnifique aux fleurissement spectaculaires. Cette sélection de haies mets aussi en avant des arbustes aux printemps particulièrement olfactifs et mellifères, un plaisir pour l'homme et un plaisir pour les insectes butineurs.
Pistachier lentiste
Sarcococca
Spirée
Laurier tin
Sureau rouge
Geranium jungle
Cotoneaster
Aucuba du Japon
haies-bambousLe bambou très à la mode se doit d'être conduit à la plantation, certaines variétés pour haies de bambou sont non traçants, c'est une bonne nouvelle ! Quoiqu'il en soit  si vous ne les canalisez pas, de sa beauté naturelle il serait dommage de vous défaire dans quelques années. Si vous êtes trop envahis.
Bambou moso
Bambou doré
Sasa palmata
Bambou roseau
Bambou noir
Bambou sacré
Bambou géant
Otatea acuminata

 Comment planter une haie :

bouton retour

Infos service public.frRègles générales

 Si vous souhaitez planter un arbre en limite de propriété et qu'aucune règle spécifique ne s'applique localement, les distances à respecter par rapport au terrain voisin varient selon la hauteur de votre plantation.

La distance est mesurée à partir du milieu du tronc de l'arbre.la hauteur de la plantation est mesurée depuis le sol jusqu'à la cime de l'arbre.

Si les plantations de votre voisin ne respectent pas les distances légales, vous pouvez exiger qu'elles soient arrachées ou réduites à la hauteur légale, à moins que les plantations existent depuis au moins 30 ans.en cas de refus, vous devez saisir le tribunal d'instance.

 Hauteur de la plantation distance minimum à respecter en limite de propriété

inf. égale à 2 mètres = 0,5 mètre.

supérieure à 2 mètres=2 mètres.

 Une haie se plante soit en mètres linéaires soit en quinquonce, (en zig-zag), vous ceuserez une tranché  de 0.60 cm en tout sens. La distance de plantation est faite selon les végétaux (votre pépinèriste vous le précisera lors de l'achat), en règle générale, la distance est en fonction de l'arbre à maturité. Sachez tout de même qu'il faut qu'un arbre ou un arbuste ne soit pas très confiné, le mouvement de l'air autour permets une bonne évaporation de l'eau et évite ainsi les maladies.

D'autres articles en relation :sommaire

arbre automne flamboyanttronc eucalyptus arc en ciel arbrearbre printemps fleurs magnifiques

jardin à visiter

jardin a la fancaise 
Choisir son arbre Jardin à la française

 

Références et bibliographies :sommaire

 

Plantez votre haie naturelle Gourmande, fleurie, nichoir...

Auteur : Rémy BACHER | Yves PERRIN |
Editeur : TERRE VIVANTE
Collection : Conseils d'expert
Année : 03/2014

Livre - Philippe Bardel - 19/06/2008 - Relié

Résumé :Les campagnes du pays de Rennes, comme celles de Bretagne et de l'Ouest, ont été profondément bouleversées par les évolutions agricoles du XXe siècle. Pourtant, la pratique...
 La haie des quatre saisons

Collectif (Auteur) - Livre-jeu (relié). Paru en 05/2014 ED. Delineo

Les haies faciles Broché – 7 octobre 2009
de Denis Pépin (Auteur)

Le grand livre des haies Broché – 13 janvier 2005
de Claude Guinaudeau (Avec la contribution de), Denis Pépin (Sous la direction de)

Les trognes : L'arbre paysan aux mille usages Broché – 16 novembre 2010
de Dominique Mansion (Auteur), Francis Hallé (Préface)

Haies champêtres : La nature au jardin Broché – 16 février 2009
de Bernard Gambier (Auteur)ED. DEVECCHI

Les petits fruitiers des haies Broché – 6 octobre 2008
de Thierry Delahaye (Auteur), Dominique Mansion (Illustrations)ED. Acte Sud.

Citations :sommaire

Pour beaucoup de gens, le bonheur est une grosse chose imaginaire et compacte, qu'ils veulent trouver tout d'une pièce ; c'est un diamant gros comme une maison, qu'ils passent leur vie à chercher et à poursuivre au hasard. Ils sont comme un horticulteur de ma connaissance qui ne rêve que de trouver une rose bleue, rose que j'ai un peu cherchée moi-même, et qui est plus déraisonnable à espérer que le diamant dont je vous parlais tout à l'heure. Le bonheur n'est pas une rose bleue, le bonheur est l'herbe des pelouses, le liseron des champs, le rosier des haies, un mot, un chant, n'importe quoi.

Voyage autour de mon jardin
[ Alphonse Karr ]

C’est toujours un plaisir que de se promener à deux au travers de la campagne, en marchant dans les herbes, en traversant les haies, en sautant les fossés, abattant des chardons avec votre bâton, arrachant avec la main les feuilles et les épis, allant au hasard comme l’idée vous pousse, comme les pieds vous portent, chantant, sifflant, causant, rêvant, sans oreille qui vous écoute, sans bruit de pas derrière vos pas, libres comme au désert ! Ah ! de l’air ! de l’air ! de l’espace encore ! Puisque nos âmes serrées étouffent et se meurent sur le bord de la fenêtre, puisque nos esprits captifs, comme l’ours dans sa fosse, tournent toujours sur eux-mêmes et se heurtent contre ses murs, donnez au moins à mes narines le parfum de tous les vents de la terre, laissez s’en aller mes yeux vers tous les horizons !.

Par les champs et par les grèves Voyage en Bretagne
[ Flaubert ]

 

bouton retour

Joomla SEF URLs by Artio