Être vivant occupant une place à part dans le monde végétal, l’arbre peut se définir comme un végétal doté d’une tige ligneuse unique et atteignant une certaine hauteur variable. En effet, le nom « arbre » est théoriquement réservé aux végétaux d’au moins 7 mètres de haut. Ils se distinguent aussi des autres végétaux ligneux par leur tronc nettement individualisé et porteur. Les troncs sont de différents types et de différentes couleurs selon les variétés des arbres.

Les arbres à tronc blanc

Il s’agira ici d’énumérer quelques arbres possédant des troncs blancs :

  • Le noyer commun : l’écorce claire et finement écaillée de cet arbre familier cache un des plus beaux bois d’ébénisterie ou de sculpture. Les noix qu’il offre à notre gourmandise sont d’une grande valeur diététique.
  • Le bouleau verruqueux : l’écorce blanche donne un éclat particulier à cet arbre élégant. Encore appelé bouleau blanc ou bouleau d’Europe, il peut atteindre 25 m de hauteur. C’est un arbre très rustique qui a besoin de lumière.
  • Le Grayswood Ghost est une variété de bouleau de l’Himalaya qui présente une écorce spécialement blanche.
  • Le bouleau de l’Himalaya est un arbre très élégant aux ramifications ouvertes. Son écorce, l’une des plus blanches de tous les bouleaux, se desquame en plaques au revers chamois. Le feuillage viré au jaune en automne.
  • Le bouleau pubescent : cette espèce d’arbre ressemble au bouleau blanc avec lequel il lui arrive de s’hybrider. On le rencontre assez peu en France. Il s’agit d’un petit arbre de 15 à 20 m de hauteur et dont la longévité n’est pas très élevée, de l’ordre de 50 à 100 ans.

Quid des arbres à tronc rouge ?

Les arbres à tronc rouge

  • Le gommier rouge : cet arbre à tronc rouge se reconnait facilement dans le paysage. Il interpelle par ses jeux d’équilibriste hors pair qui lui donnent parfois des attitudes presque humaines. Enjambant ici le chemin, semblant tendre une main par la… son tronc qui donne l’impression d’une peau qui se desquame lui a valu le quolibet d’arbre à touriste.
  • Palmier à tronc rouge : de son nom scientifique Cyrtostachys renda, le palmier à tronc rouge est une plante tropicale de la famille des Areracées. Il est originaire de Malaisie et d’Indonésie Centrale. Le palmier à tronc rouge est un palmier aux stipes fins et multiples, qui mesure environ 6 m de hauteur, et qui peut aller jusqu’à 10 m.
  • Le cornus alba elegantissima, plus connu sous le nom de cornouiller rouge, est un arbuste au port buissonnant et érigé. Sa croissance est rapide et sa taille atteint vite les 2,5 m. Il est recouvert d’un feuillage caduc panaché vert et blanc et fleurissant au mois de mai. Le cornouiller rouge se différencie des autres plantes hivernales par la couleur particulière de son bois en cette saison. Ses teintes rouges flamboyantes attirent le regard et apportent un peu de chaleur aux paysages enneigés.

 

Les arbres à tronc épineux

  • L’arbre à kapok (ceiba pentandra) ou fromager : c’est un arbre tropical de très grande taille à croissance rapide pouvant être centenaire, dont le tronc épineux est d’abord dressé avant de s’étaler.
  • Chorisia speciosa : c’est un arbre originaire du Brésil et d’Argentine qui est maintenant cultivé dans de nombreuses zones tropicales. C’est un arbre au feuillage semi-persistant à croissance rapide et grêle au début puis plus lente en ombrelle large. Succulente de la famille des baobabs, son tronc vert et charnu présente de nombreuses épines triangulaires qui deviennent grises avec l’âge.
  • Le févier épineux est un arbre pouvant atteindre 20 à 25 m de hauteur. Ses fruits sont des gousses ressemblant à celles de fèves, d’où son nom. Son tronc fait 65 cm de diamètre.
  • L’aralie épineuse ou Angélique en arbre, localement appelé « bâton du diable », est un arbre à tronc épineux, gris. Il a un port évasé, étalé. Son feuillage est vert clair caduc. Il porte des fruits noirâtres. Sa croissance est rapide.
  • En portugais il s’appelle « paineira » en espagnol on l’appelle palo borracho (bâton ivre) ou arbol botella (arbre-bouteille). Ces surnoms sont dus à la forme fortement ventrue de son tronc dans sa partie inférieure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here