L’hydrangea ou hortensia est un arbuste à fleurs. Les hortensias ont l’avantage de se développer rapidement et de fleurir très longtemps. Outre leur longévité, les hortensia se développent toute leur vie sans demander beaucoup de soins. En plus, ils sont peu onéreux. 

Présentation de l’hydrangea et ses différentes espèce

Les hortensias ou hydrangea sont réputés pour leurs gros corymbes de fleurs blanches, roses ou bleues, qui s’épanouissent en été et en automne. Les fleurs les plus attrayantes sont stériles, c’est-à-dire qu’elles sont incapables de produire des graines. Elles sont plates, dotées de quatre pétales et mesurent quelques 2,5 cm de diamètre. Certains hydrangeas ne produisent que des fleurs stériles. Mais chez la plupart des espèces, les corymbes sont pourvus de fleurs fertiles, étoilées et minuscules, situées généralement au cœur. Il en existe de diverses sortes avec des caractéristiques propres. Mais, tous sont aussi appelés hydrangeas. Ainsi, distingue-t-on :

  • L’Hortensia de la Virginie du nom de hydrangea arborescens <<Grandiflora>> ;
  • L’Hortensia des jardins ou Hortensia commun du nom d’hydrangea macrophylla ou hydrangea hortensis ou hydrangea opuloïdes ; 
  • L’hydrangea paniculata <<Grandiflora>> (Hydrangée paniculée) ;
  • L’hydrangea quercifolia (Hydrangée à feuilles de chêne).

Les caractéristiques des différentes espèces d’hydrangea

Les hortensias existent en quatre variétés d’espèces. Chacune de ces espèces ont des caractéristiques spécifiques à savoir : morphologies, coloris. Quant à l’hortensia des jardins, elle se décline en deux variétés : les hortensias globulaires et les hortensias marginalis.

L’hortensia de la Virginie ou hydrangea arborescens <<Grandiflora>>  

L’hydrangea arborescens <<Grandiflora>> ou Hortensia de la Virginie atteint de 0,90 à 1,20 m de haut et porte, du milieu de l’été au début de l’automne, des fleurs stériles blanc pur réunies en corymbes sphériques de 15 à 20 cm de diamètre. Ses feuilles ovales d’un vert tendre mesurent de 7,5 à 15 cm de long. On l’utilise en massifs, aux abords d’une maison ou en haies libres. 

L’Hortensia des jardins ou Hortensia commun : hydrangea macrophylla

L’hydrangea macrophylla ou Hortensia commun, l’espèce la plus commune, est dotée de fleurs bleues, roses ou blanches. Les fleuristes en forcent la floraison printanière pour les vendre comme plantes d’appartement. C’est une espèce qui a donné lieu à de nombreux cultivars rustiques, dont il existe deux groupes principaux : les hortensias globulaires et les hortensias Marginalis à fleurs en corymbe. Bien qu’ils puissent fleurir alors qu’ils n’atteignent que 30 cm de haut, on les élève généralement en sujets de 0,90 à 1,20 m de haut. Leurs feuilles, longues de 15 à 20 cm, sont luisantes et dentées. Tous font beaucoup d’effet dans des massifs, aux abords d’une maison, au pied d’un mur bien exposé et généralement dans les secteurs boisés. Ils prospèrent également dans les régions côtières tempérées. Leur originalité tient au fait que, si l’on excepte les variétés blanches, les coloris de leurs fleurs varient en fonction de la quantité d’aluminium absorbée, mais la façon dont les plantes l’assimilent dépend du taux d’acidité de la terre. Certains Hortensias virent ainsi du rose au bleu et vice versa, suivant des variations de pH d’un demi-point. Bien que presque tous, et notamment ceux qui sont recommandés ici, aient des couleurs relativement stables, leurs nuances sont néanmoins modifiées par l’acidité du sol. Ainsi, les couleurs des cultivars sont plus claires lorsque le pH du sol correspond au chiffre prescrit. 

Les Hortensias globulaires

Les Hortensias globulaires, un des deux groupes de cultivars d’hydrangea macrophylla, ont des fleurs en majorités stériles. Ils se présentent sous forme d’arbustes à port arrondi, hauts de 1,20 à 1,80 m. Cependant, s’ils sont plantés dans des régions tempérées ou dans un endroit un peu bien abrité, ils peuvent atteindre une hauteur de 3 m. Leurs volumineuses fleurs en boule, mesurant jusqu’à 15 cm de diamètre, se composent de fleurons stériles blancs, rouges, bleus ou roses, voire panachés. Beaucoup de ces fleurs gardent longtemps leurs couleurs quand elles sont coupées, et on peut les faire sécher. Parmi les cultivars à recommander, citons:  hydrangea macrophylla <<Altona>>, rose ou bleu moyen, hydrangea macrophylla <<Ami Pasquier>>, cramoisi ou pourpre ; hydrangea macrophylla <<Domotoi>> à fleurs doubles, rose pâle ou bleu clair, hydrangea macrophylla <<Générale Vicomtesse de Vibraye>>, rose ou bleu clair ; hydrangea macrophylla <<Joseph Banks>> dont les fleurs crème à leur naissance se nuancent ensuite de rose ou de bleu pâle, hydrangea macrophylla <<Maréchal Foch>>, rose foncé ou bleu, hydrangea macrophylla <<Niedersachsen>> à floraison tardive, rose pâle ou bleu, et hydrangea macrophylla <<Souvenir de Madame E. Chautard>> à port nain, rose clair, bleu ou mauve.  

Les Hortensias Marginalis

La croissance du second groupe de cultivars de hydrangea macrophylla, les Hortensias Marginalis à fleurs en corymbe, est analogue à celle du précédent. Ceux-ci en revanche produisent des inflorescences de 10 cm à 15 cm de diamètre, dont le centre se compose de fleurs fertiles et le pourtour de fleurs stériles. Ces hortensias bleus deviennent aussi roses ou rouges dans des sols alcalins, les rose et rouge, quant à eux, virent au bleu ou au pourpre dans des terres acides et neutres. Les cultivars à recommander sont : hydrangea macrophylla <<Blue Wave>>, robuste, d’un bleu intense ou rose lilacé, hydrangea macrophylla <<Lanarth White>>, dont le centre est bleu vif ou rose, et le pourtour blanc, hydrangea macrophylla <<Mariesii>>, rose ou bleu intense, hydrangea macrophylla <<Veitchii>>, tout en nuances, aux fleurons stériles d’un bleu lavé de blanc ou de rose, et hydrangea macrophylla <<White Wave>>, dont le centre est bleu ou rose et le pourtour blanc crème. L’hydrangea macrophylla ssp. serrata, plus petit que l’espèce type, atteint environ 90 cm de haut, ses rameaux effilés et dressés se garnissent de feuilles pointues de couleur verte qui prennent souvent une teinte rouge en automne. Ses corymbes de fleurs, semblables à ceux des hortensias du second groupe, bien que plus petits, mesurent généralement de 5 à 10 cm de diamètre. Le cultivar <<Blue Bird>> produit des fleurons bleus à la fois fertiles et stériles, ces derniers virant au pourpre dans les sols alcalins. 

L’Hydrangée paniculée

Paniculata <<Grandiflora>> ou l’hydrangée paniculée est un arbuste vigoureux. Un spécimen jeune peut atteindre de 0,90 à 1,50 m de haut en une saison, non taillé, il mesure à l’âge adulte de 3,50 à 4,50 m de haut.

On peut également l’élever sur une seule tige pour en faire un petit arbre. Ses fleurs, qui apparaissent à la fin de l’été ou au début de l’automne, sont disposées en grandes panicules coniques atteignant de 30 à 40 cm de long sur une dizaine de centimètres de diamètre. Au moment où elles éclosent, ses fleurs stériles sont blanc crème, puis elles rosissent petit à petit. On peut les faire sécher. Les feuilles ovales et pointues ont de 7,5 à 15 cm de long.

L’hydrangée à feuilles de chêne

L’hydrangea quercifolia (hydrangea à feuilles de chêne) atteint de 1 à 1,80 m de haut. Il a des feuilles longues de 10 à 20 cm, dont la forme rappelle celles d’un rouge. Vert foncé sur leur face supérieure et argentées sur le revers, elles prennent une teinte rouge vif ou pourpre rougeâtre en automne. Au milieu de l’été, cette espèce produit des inflorescences coniques de 10 à 15 cm, d’un blanc crémeux, composées de fleurs stériles et fertiles, ces dernières étant insignifiantes. Cet arbuste forme des touffes volumineuses. Aussi plante-t-on de préférence seul, pour qu’il n’étouffe pas les autres plantes.

Sur quels sols cultiver l’hydrangea ?

Généralement rustiques en Europe, les hortensias supportent néanmoins difficilement, dans les régions septentrionales froides, les dernières gelées printanières. Il est donc préférable de les planter à l’abri d’un mur exposé plein nord ou plein ouest, ou à la lisière d’un bois. La plupart poussent en plein soleil, ils se plaisent également dans un endroit légèrement ombragé. En revanche, dans les régions où l’ardeur du soleil risque d’être cuisante, ils ne doivent pas être exposés en plein soleil. Ils prospèrent dans un sol frais, mais bien drainé et enrichi de tourbe, de terreau de feuilles ou de compost. Les cultivars de hydrangea macrophylla préfèrent un sol acide : pH 6 à 6,5 pour les fleurs roses, pH 5 à 5,5 pour les bleues. Tous se plaisent près des côtes, et en particulier hydrangea arborescens <<Grandiflora>>. Pour former des haies, il faut espacer les plants de 60 à 90 cm.

Comment planter l’hydrangea ?

Planter l’hydrangea est tout un art. Pour planter l’hortensia, la première chose à faire est de le mettre dans le trou pour vérifier que ce dernier n’est ni trop, ni pas assez profond. C’est là un point très important, car les racines ont besoin à la fois d’air et d’humidité. Si vous entassez trop de terre au-dessus, les hortensias seront comprimées et insuffisamment aérées. Mieux vaut encore planter des hortensias dans un trou pas assez profond que trop. Une hortensia doit être plantée à une profondeur identique à celle où il se trouvait en pépinière. Vous pourrez repérer ce niveau en examinant l’écorce, près de la base de la plante : vous y distinguerez une différence de couleur. L’écorce qui s’est formée au-dessous du niveau du sol est normalement plus claire que celle qui a toujours été exposée à l’air libre. Cette ligne de démarcation devra se trouver à la surface du sol après la plantation de l’arbuste. Toutefois, lorsque vous le placerez pour la première fois dans le trou pour vérifier la profondeur de ce dernier, cette ligne devra se trouver légèrement au-dessous du niveau du sol. Vous comblerez la différence en plaçant sous l’hydrangea un mélange de terre superficielle et de tourbe. Tassez fermement cette terre avec les pieds pour stabiliser la plante. Vérifiez à nouveau la position de l’arbuste dans le trou. L’hydrangea est un arbuste à fleurs qui sert aussi à la confection des haies. Il faut donc choisir un bon taille-haie pour délimiter un terrain sans en cacher la visibilité.

Les techniques d’entretien de l’hydrangea

Elles sont multiples.

Techniques d’acidification des sols

Pour acidifier le sol, utilisez du sulfate d’aluminium qui non seulement fournit de l’aluminium, mais diminue le pH du terrain. Administrez-le à raison de 500 mg pour 30 litres d’eau, ou utiliser « une poudre à bleuir » les hortensias, en respectant les doses prescrites par le fabricant. Imprégnez-en le sol après le départ de la végétation au printemps, et renouvelez cette opération à deux reprises, à 2 semaines d’intervalle, afin d’abaisser le pH d’un demi-point. Pour élever le pH d’un demi-point, épandez du calcaire broyé à raison de 2,50 Kg pour 10 mètres carrés de terrain. 

La Taille de l’hydrangea en fonction de l’espèce

La taille des hortensias s’effectue à des périodes différentes suivant l’espèce. Tailler l’hydrangea arborescens <<Grandiflora>> et l’hydrangea paniculata <<Grandiflora>> au début du printemps, avant le départ de la nouvelle végétation pour que les rameaux de l’année puissent devenir florifères. Si vous ne taillez pas l’hydrangea arborescens <<Grandiflora>>, sauf pour supprimer les fleurs fanées et lui garder un aspect net, il se couvre d’une multitude de fleurs attrayantes, mais relativement petites, dont les corymbes sont assez légers pour permettre aux rameaux de rester rigides. En revanche, si vous rabattez ses rameaux à 10 cm ou 15 cm environ du sol, cet arbuste atteindra quel que 90 cm de haut et produira des corymbes de fleurs si lourds que, par temps pluvieux, ils feront ployer les rameaux et les coucheront sur le sol. En conséquence, à moins que vous ne désiriez obtenir des fleurs particulièrement volumineuses, vous aurez intérêt à ne rabattre les rameaux qu’à 60 cm environ du sol. Dans ce cas, votre sujet se couvrira de fleurs moyennes émises sur des rameaux relativement robustes.

Les fleurs de l’hydrangea paniculata Grandiflora sont d’autant plus volumineuses que l’on coupe plus court les rameaux de l’année précédente. Cette taille permet en outre de maintenir l’arbuste à la hauteur voulue. Si vous préférez avoir des sujets de taille moyenne ou élevée, taillez les rameaux modérément. Les plantes ont un port d’autant plus étalé que la taille se limite à la suppression des inflorescences fanées. Enfin, dans la mesure où les fleurs des cultivars de l’hydrangea macrophylla et hydrangea quercifolia s’épanouissent à partir des bourgeons émis sur les rameaux de l’année précédente, la taille, visant au maintien de la hauteur de l’arbuste, doit être effectuée juste après la floraison.

Tous les hortensias peuvent être multipliés par bouturage, soit de rameaux non ligneux à la fin du printemps ou au début l’été, soit de rameaux semi-ligneux au milieu ou à la fin de l’été, soit encore de rameaux ligneux dépourvus de feuilles pendant la période de repos de la végétation, en automne ou en hiver. La multiplication de l’hydrangea arborescens Grandiflora et de l’hydrangea quercifolia peut être faite par drageonnage ou par marcottage.

Les soins à apporter pour lutter contre les parasites et les maladies

En général, il est toujours préférable de prévenir les cultures des parasites et maladies plutôt que de les guérir. Des hortensias sains sont toujours plus résistants. Le désherbage d’un jardin permet d’éliminer les mauvaises herbes et les débris de toute sorte qui sont infestés de parasites. La taille neutralise les rameaux affaiblis ou endommagés qui sont vulnérables. Vous pourrez toujours compter sur l’aide des oiseaux et de certains insectes, car les parasites ont des ennemis naturels. Les poules et les mésanges bleues se repaissent des chenilles, et les coccinelles détruisent pucerons, cochenilles et cochenilles farineuses.

Toutefois, il est à noter que la plupart des hortensias sont susceptibles d’être attaquées par des punaises. Ce sont des insectes de couleur verte ou marron, mesurant 8 mm environ de long. Elles sont avides de sève. Ils sucent la sève des pousses terminales et des boutons qu’ils endommagent en injectant par piqûres un liquide toxique. Lorsque les bourgeons éclosent, les dégâts subis se manifestent par des feuilles déchiquetées ou déformées, des pousses rabougries et des fleurs mal formées. Pour lutter contre les punaises, il faut examiner en été les pousses terminales des arbustes susceptibles d’être infestés. En remède, il faut appliquer de l’HCH, du malathion ou du diméthoate.

Les modes de ventes et prix de l’hydrangea

Les hortensias s’achètent chez votre horticulteur en « ’motte »’ c’est-à-dire avec les racines enrobées de la terre dans laquelle ils se développaient. La motte est alors incluse dans une tontine ou une feuille de polyéthylène. C’est ce qu’on appelle un arbuste livré « ’en motte »’. Outre ces arbres en motte, les pépinières et les garden centers élèvent des plants en « ’conteneurs »’. De tels sujets ont été cultivés dans des pots dès la levée des plants, puis rempotés à plusieurs reprises au fur et à mesure de leur croissance. Toutefois les arbustes élevés en conteneurs se différencient de ceux qui ont poussé dans les champs : leurs racines débordent souvent du fond et des bords du pot, et on ne peut généralement pas les extraire du conteneur sans détruire ce dernier. N’acceptez pas une plante prétendument cultivée en pot si elle sort aisément de son récipient.
Cependant, Il existe des plateformes de vente en ligne des hortensias. Il s’agit essentiellement de vente de plants en godet. Les prix varient de 3,5 euros jusqu’à six euros en fonction de l’espèce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here