Si vous désirez embellir votre domicile et profiter d’un paysage avenant tout en restant chez vous, l’une des approches à envisager est l’aménagement d’une pelouse. Pour y arriver, vous devez inévitablement procéder à la culture du gazon. La plantation des graminées requiert cependant la réunion de plusieurs conditions climatiques et techniques. Aussi, une fois la germination atteinte, devez-vous obligatoirement opérer certaines activités d’entretien afin d’assurer la survie de votre végétation et de parvenir à l’obtention de la pelouse souhaitée. Cet article vous propose des conseils pratiques pour réussir votre culture de gazon en semis traditionnel ou en pose de rouleau.

À quelle période de l’année effectuer la plantation ?

L’une des conditions importantes qui permettront à vos herbes de bien se développer, c’est bel et bien le moment convenable. En effet, il est très primordial de mettre vos graines à terre dans un temps propice afin d’assurer à votre culture une bonne réaction face aux contraintes climatiques. Cependant, vous devez noter que si les saisons varient, les opérations fondamentales à effectuer restent pratiquement identiques. Elles concernent en général le semis des graminées, l’arrosage, la tonte et l’entretien de la pelouse. L’entretien constitue un élément primordial dans ce processus, puisqu’il garantira le développement et la beauté de votre jardin. Pour vous faciliter par exemple la coupure et gagner du temps, vous pouvez avoir recours à une tondeuse robot. C’est un accessoire très pratique et requis pour les tâches d’entretien d’herbes.

Pour en revenir aux conditions climatiques, notez que les semences de gazon ont besoin généralement des températures clémentes. Cela signifie qu’elles se développent mieux lorsqu’il ne fait ni trop chaud ni trop froid. Voici quelques-unes de leurs réactions selon les diverses saisons !

Un semis en hiver

La grêle, la neige et le gel ne constituent pas des conditions favorables au développement de la pelouse. Ainsi, lorsque vous plantez vos gazons dans ce climat, deux résultats restent envisageables :
  • Dans le meilleur des cas, les semences parviennent à passer cette période, le temps qu’une température clémente arrive, ou mieux se développent normalement pendant un hiver assez doux ;
  • Dans le cas contraire, elles pourrissent ou meurent avant même la levée des plantules.
Retenez en gros qu’une plantation de gazon ne garantira pas de bons résultats en cette saison lorsque vous habitez les régions montagneuses. Par contre, dans les endroits où il gèle rarement, vers la partie ouest de la France ou sur le pourtour méditerranéen, vous pouvez envisager la culture.

Pendant le printemps

C’est l’une des périodes convenables pour un bon semis traditionnel puisqu’il ne fait pas trop froid ou trop chaud. Vous disposez en cette saison de quelques mois favorables pour planter votre gazon et obtenir une belle pelouse dense et assez épaisse. Cependant, c’est également le moment où les nuisibles poussent considérablement. Vous devez donc veiller à débarrasser votre sol de toutes les racines de végétations indésirables pendant la période préparatoire avant d’opérer le semis. Dans le cas contraire, procéder à un désherbage fréquent demeure la solution idéale.

Pendant l’été

Pour germer, grandir et se développer, le gazon exige impérativement un sol relativement humide. Or, l’été constitue la période pendant laquelle la chaleur rend ce dernier sec et dur. Si vous tenez alors à aménager votre pelouse dans ce climat, vous devez apporter beaucoup d’eau à la plantation à travers un arrosage régulier. Aussi, vous remarquerez pendant cette saison une pousse très élevée de végétation nuisible aux gazons. Pour donc éviter les aspersions et les désherbages incessants, nous vous conseillerons d’attendre la seconde partie de l’été pour entamer votre semis. Cela parait moins fatigant et rassurant.

En automne

Tout comme au printemps, les conditions climatiques en automne restent idéales pour un semis traditionnel de gazon. Deux éléments expliquent pourquoi cette période s’avère convenable :
  • Malgré la disparition des fortes chaleurs, le sol demeure favorablement chaud ;
  • Le second aspect concerne la fréquence des pluies qui garantit l’humidité de la terre.
C’est quasiment les conditions climatiques adéquates pour assurer le développement de la pelouse. En outre, cette saison coïncide avec la disparition des mauvaises herbes, ce qui représente un atout pour la sécurité de votre plantation.

Pour conclure, en raison du froid exagéré et de la chaleur intensive, l’hiver et l’été constituent des périodes à éviter lorsque l’on désire ensemencer traditionnellement des graminées. L’automne reste la saison idéale, mais vous devez noter que le printemps demeure tout aussi convenable à la culture. Sauf que dans ce cas, vous allez devoir lutter efficacement contre les végétations nuisibles à votre plantation afin qu’elles ne se propagent pas.

Par ailleurs, pour le gazon plaqué, vous pouvez effectuer la pose en toute période de l’année. Il s’adapte à toutes les conditions climatiques, présente peu de mauvaises herbes, exige moins de travaux d’entretien, mais requiert une dépense économique très élevée par rapport à une plantation naturelle.

Quelques conseils pour préparer la plantation

Avant de procéder au semis, vous devez effectuer certaines opérations indispensables dans le but d’apprêter votre terrain. Voici quelques consignes qui vous aideront à y arriver :
  • Commencez par défricher au besoin la surface de plantation ;
  • Labourez votre sol afin de l’ameublir pour favoriser la mise en terre et la levée des plantules ;
  • Essayez ensuite d’aplanir et de débarrasser l’espace des pierres et des cailloux qui pourraient endommager la lame de votre tondeuse ;
  • Nivelez et aérez votre terrain, surtout pour les poses de bande de gazon ;
  • Arrachez aussi les mauvaises végétations, déracinez-les rigoureusement afin d’éviter qu’elles repoussent à la longue ;
  • Recouvrez si possible la surface d’une bâche opaque pendant quelques semaines afin de la débarrasser des nuisibles ;
  • Pour le même but, pulvérisez votre sol d’un herbicide biologique qui, en quelques jours, éliminera toute la végétation existante ;
  • Si votre terrain est recouvert de chiendents, travaillez-le à la bêche afin de les déraciner efficacement ;
  • Apportez à votre surface de la tourbe, du terreau gazon ou de l’engrais afin de la nourrir ;
  • Retournez correctement l’espace pour que les fertilisants s’homogénéisent et accèdent à la profondeur ;
  • Si votre sol présente un excès de plâtre ou de sables, enrichissez-le avec 3 à 5 cm de mousse ;
  • Rattelez sur 15 cm de profondeur pour vérifier la dénivellation du terrain et éliminez toutes les bosses ;
  • Arrosez enfin l’espace pour favoriser l’humidité du sol.

Les techniques de plantation

Elles suivent généralement deux processus. Ceux-ci sont décrits ci-dessous !

Pour le semis des graines de gazon

Pour obtenir une belle pelouse, vous devez nécessairement effectuer votre mise en terre de la manière adéquate. Ainsi, nous vous proposons de commencer par mélanger les graines après avoir préparé votre surface de culture. À l’aide d’un râteau, griffez superficiellement votre sol puis procédez simplement à un semis à la volée, ou servez-vous d’un semoir pour déposer les graminées. Vous devez planter régulièrement par bande de 1 m environ et suivre deux passages croisés aussi bien dans le sens de la longueur que celui de la largeur. Dans tous les cas, veuillez effectuer des mouvements transversaux. Cela vous permettra de répartir vos graines de façon homogène dans le sol. Vous pouvez compter 25 à 40 mg au m2 ; tout dépend des conditions. Après cette étape, vous devez bien recouvrer les graminées ou les enfouir en profondeur raisonnable afin d’assurer la levée et empêcher les oiseaux de les manger. Pour y arriver, passez légèrement le râteau sur le terrain de sorte à éviter les va-et-vient. Vous pouvez aussi les recouvrir d’une fine couche « de terreau gazon botanique ». Si vous désirez obtenir de belles bordures, plantez à travers les sillons tracés à l’aide du dos du râteau en trainée dense. Vous pouvez ensuite semer plus dru les extrémités de la pelouse. Dans les périodes sèches, un paillage facilitera la germination et vous aidera également à diminuer les séances d’apport d’eau. Pour finir, roulez la parcelle et arrosez finement.

Vous devez à présent patienter pendant une semaine pour assister à la levée. Elle ne se produira certainement pas à la même vitesse, mais vous obtiendrez sans doute des résultats dans les dix jours qui suivront le semis. Lorsque le gazon atteindra un niveau de 8 à 10 cm, vous devez procéder à une première tonte réglée à une hauteur de coupe de 4 cm. Le passage de l’appareil permettra à votre herbe de devenir plus dense et plus belle au fil du temps.

Pose de gazon en rouleau

Pour raccorder les extrémités dans une pelouse, border une terrasse ou un sentier, la meilleure approche est l’utilisation du gazon en rouleau. Vous pouvez le déposer, telle une moquette, sur l’espace préparé avant de procéder à la découpe pour qu’il épouse parfaitement les contours du terrain. Le printemps et l’automne demeurent les périodes idéales pour effectuer cette opération. Cela vous permettra surtout d’éviter la canicule. Vous devez rapprocher les bandes au maximum et veiller à ce qu’elles ne se chevauchent pas. À leur jonction, nous vous conseillerons de répartir de la tourbe pour renforcer le contact. Puisque la durée de vie du gazon en rouleau ne dépasse pas 24 heures, vous devez coordonner la préparation de la surface de plantation à la commande des plaques. Cela vous permettra d’éviter qu’elles jaunissent et deviennent inutilisables par la même occasion. Veillez ensuite au respect des conditions d’entretien afin d’obtenir une belle pelouse.

Les méthodes d’entretien du gazon

Pour réussir votre culture, les facteurs indispensables concernent la température, la lumière, l’humidité, l’aération et la fertilisation. Cependant, vous ne pourrez pas maîtriser parfaitement les conditions climatiques. C’est la raison pour laquelle vous devez minutieusement favoriser les autres éléments à travers des travaux d’entretien très disciplinés. Voici donc quelques conseils pour vous aider à prendre soin de votre gazon après le semis !

L’arrosage

L’arrosage des gazons assure la croissance des racines en profondeur. Cela leur permet de mieux résister à la période de sécheresse suivante. Ainsi, lorsque vos plants se portent bien et que les conditions climatiques restent favorables, vous devez procéder à un apport d’eau occasionnel, mais assez intense pour atteindre le niveau requis. Les aspersions régulières, mais superficielles n’avantageront en rien votre culture.

Par exemple, lorsqu’il ne pleut pas et que la température est comprise entre 25 et 30 °, vous pouvez effectuer, une fois par semaine, un arrosage de 20 litres d’eau par m2. Pendant les périodes où le climat se trouve supérieur à 30 °, vous devez recourir à une séance d’aspersion tous les trois jours afin de permettre à vos gazons de garder leur couleur verte. Veillez à opérer cette activité tôt le matin ou carrément pendant la nuit. Vous pouvez également l’effectuer en soirée, mais uniquement dans le cas d’une journée pas trop chaude. Par ailleurs, vous devez noter que, juste après la mise en terre des gazons ou la scarification, la répétitivité doit avoisiner une fréquence de trois (3) par jour. C’est précisément parce que les plants paraissent très fragiles à ces moments-là et que vous devez rigoureusement maintenir le sol humide.

La tonte

Elle constitue l’une des activités principales à opérer lorsqu’on souhaite obtenir une belle pelouse. Elle favorise plusieurs éléments, à savoir :
  • La densification du gazon ;
  • La lutte contre les mauvaises herbes : cette activité permet aux graminées de s’épaissir et d’empêcher la croissance des nuisibles ;
  • La disparition des végétations qui ne supportent pas la coupure ;
  • Le développement des cultures.

Vous devez tondre vos gazons en fonction de leur hauteur, de la saison, mais aussi du résultat que vous désirez obtenir de ce paysage. Notez qu’à une bonne fréquence, cette opération redonnera également de l’énergie aux graminées, leur permettra de s’ombrager et limitera l’évaporation de l’eau dans le sol. Par ailleurs, vous devez éviter de tondre les plants mouillés. Pour rendre votre jardin encore plus beau, changez de direction à chaque coupure : une fois dans la longueur de la pelouse et l’autre fois dans sa largeur. En ce qui concerne la dimension, vous devez respecter certaines hauteurs. Par exemple, lorsque l’herbe atteint un niveau de 8 à 10 cm, vous devez tondre de 6 à 8 cm du sol. L’appareil idéal qui facilite cette tâche de nos jours, c’est la tondeuse robot. Elle vous permet d’une part de gagner du temps et fonctionne de façon performante grâce à ses moteurs alimentés par une bactérie électrique. D’autre part, cette machine contribue à préserver l’environnement puisqu’elle n’engage pas de gaz à effet de serre. C’est pour toutes ces raisons que nous vous la recommandons vivement.

N’hésitez pas à suivre ces techniques de tonte.

La fertilisation

Le sol contient des éléments nutritifs indispensables à la croissance des graminées. Cependant, lors de la tonte, une partie des substances assimilées se trouve coupée et donc perdue. Vous devez dans ce cas apporter à votre plantation de l’engrais afin de favoriser son développement. Ainsi, pour l’épandage, utilisez aussi bien des minéraux que des fertilisants organiques. Une bonne pluie parviendrait à dissoudre l’amendement et faciliter l’assimilation, mais même s’il ne pleut pas, vous pouvez accorder l’arrosage à la situation. Notez également que vous ne devez pas opérer de coupure pendant au minimum cinq (5) jours après la fertilisation pour éviter que la tondeuse aspire l’engrais avant qu’il ne se dissolve dans le sol.

En bref, pour aménager un jardin chez vous, cultiver du gazon constitue l’une des activités principales. De la plantation des graines à l’obtention de la pelouse, vous devez suivre certaines techniques et adopter rigoureusement les méthodes d’entretien. Cela vous conduira sans doute à l’installation d’un sublime paysage vert qui embellira votre maison et apportera par la même occasion de l’ombre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here