Vous entendez souvent parler du Thym et vous vous demandez ce qui fait sa spécificité et pourquoi a-t-il autant de succès. Sachez qu’il a d’innombrables vertus. Entre autres, il permet de lutter contre les maux de gorge, soigne les infections urinaires, les rougeurs, l’acné… Mais, comment le cultive-t-on ? Quelles sont les astuces pour bien l’entretenir ? La réponse dans cet article.

Présentation du thym

Aussi connu sous le nom de farigoule, le thym est une plante simple à cultiver qui fait partie de la famille des lamiacées. De plus, il est très utilisé dans la gastronomie provençale. Il permet en effet de parfumer les recettes et d’apporter plus de goûts à celles-ci.

Où planter le thym ?

Pour ceux qui l’ignorent, le thym peut pousser sur les sols arides et humides. De plus, il peut être exposé au froid et à la chaleur ; il n’est pas du tout exigeant. Mais, notez qu’il aime plus la chaleur. Il est donc préférable de l’exposer au soleil en vous servant des équipements de jardinage et de bricolage de MisterMateriaux

Réussir la culture du thym

Il n’est pas difficile de réussir la culture du thym. Il faut tout simplement choisir une bonne période pour sa culture, un sol adapté dans les conditions qui lui sont propices.

La période idéale pour une plantation

Connu pour favoriser la digestion, le thym est une plante très facile à travailler. Quelle que soit la manière de culture que vous choisissez, elle pousse facilement et ne demande pas trop d’entretien. En effet, vous pouvez choisir de semer des graines, de faire la culture du thym au jardin ou en pots. Il poussera sans difficulté. Si vous optez pour le premier, il faut compter au moins 40 jours avant d’avoir de petits pieds. Ces derniers seront ensuite transplantés dans un potager.

Sur quel sol cultiver le thym

Le thym est mieux adapté aux sols légers et drainé.

Où planter le thym ?

À la différence des autres plantes, le thym peut être cultivé sur plusieurs surfaces, à savoir : en terre et en pot. Mais, sachez que la culture en pot n’est pas très recommandée puisque le thym aime plus le sol argileux.

Peut-on transplanter le thym au jardin ?

Si vous ne souhaitez pas cultiver le thym dans un potager après que les pieds soient assez vigoureux, vous pourrez le transférer dans votre jardin. Le thym fait partie en effet des plantes qui résistent mieux au froid ; il peut donc survivre dans le jardin à n’importe quelle période de l’année. Pour la culture, mélangez du calcaire à votre sol (léger et drainé). Creusez ensuite des trous un peu plus grands que les pieds de la plante. Enfin, placez dans chaque trou un peu de compost et plantez ensuite les plants.

Comment cultiver les graines ? Il suffit d’enterrer ces dernières dans le sol et de les recouvrir d’une petite couche de terre. En effet, pour germer, le thym a besoin de lumière ; essayez donc de ne pas trop couvrir les graines. N’oubliez pas de les arroser au quotidien.

Bien entretenir son plan du thym

Contrairement à la plupart des plantes, l’entretien du thym ne demande pas beaucoup de temps. D’ailleurs, c’est une plante qui se débrouille sans l’aide de quelqu’un. Vous aurez juste à faire quelques gestes pour qu’il produise mieux. Il faudra en effet :

  • Débarrasser le thym des mauvaises herbes ;
  • Nettoyer autour de la plante ;
  • Couper des branches qui ne produisent pas de feuilles ;
  • Arroser surtout lorsqu’il ne pleut pas.

Ce sont là les informations essentielles à avoir avant de mettre sous terre votre prochain thym.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here