Un jardin, pour conserver son charme et jouer véritablement son rôle, a besoin d’être bien entretenu. L’entretien d’un jardin ne s’improvise pas. Il doit être fait à bonne date et de façon méthodique. La scarification du jardin est nécessaire si l’on veut en être fier. Pourquoi faut-il scarifier son jardin ? Quand faut-il scarifier le jardin ? À quelle fréquence faut-il le faire ? Comment réaliser la scarification d’un jardin ?

Quelle est l’importance de la scarification du jardin ?

La scarification du jardin est un procédé dont l’objectif est de garantir la vitalité et la beauté de l’espace vert. En effet, au fur et à mesure que le temps passe certains éléments s’accumulent sur le sol d’une pelouse. Il s’agit notamment des débris de végétaux, des résidus organiques, de la mousse… En s’accumulant, ils forment un feutre dense quasi imperméable autour des brins d’herbe. Ce feutre empêche les éléments nutritifs, notamment les amendements, et les engrais d’atteindre le sol. Par manque de nutriments, le jardin dépérit avec le temps. Le feutre prend du volume au fil du temps. Il étouffe la pelouse et l’empêche aussi de s’alimenter en eau et en air. D’autres conséquences s’en suivent à savoir :

  • La putréfaction du gazon à cause de l’augmentation progressive de l’humidité au niveau du sol ;
  • La mauvaise circulation de l’air au niveau de la pelouse ;
  • Le jaunissement des herbes du jardin, signe de la détérioration du jardin ;
  • La déshydratation progressive des brins d’herbe, car l’eau n’atteint plus correctement les racines…

Il est même possible que des insectes nuisibles se développent au niveau de ce feutre.

C’est par la scarification qu’on peut prévenir tous ces problèmes. Pendant la scarification, on réalise des incisions dans le sol. Ces incisions permettent de sectionner et de désagréger le feutre présent sur la pelouse. En scarifiant donc son jardin, on lui offre une meilleure aération. La scarification permet aussi d’ameublir, de décompacter le sol et de freiner l’apparition de la mousse. De fait, elle facilite le drainage du sol et une bonne pénétration des éléments nutritifs. Pour véritablement préserver la vitalité du sol du jardin et favoriser le développement des herbes, vous devez scarifier votre pelouse avec un scarificateur de qualité comme ceux que vous trouverez sur le comparatif de Selectool.

Quand faut-il scarifier un jardin ?

Pour profiter d’une pelouse bien verte et de toute beauté, l’entretien de votre jardin doit être régulier. De façon générale, il est recommandé d’effectuer deux scarifications en une année. Mais, vous pouvez vous contenter d’une seule scarification si les caractéristiques de votre jardin vous le permettent. En effet, si vous disposez d’un jardin parfaitement exposé au plein soleil, une seule scarification dans l’année suffit. Il n’est en effet pas difficile d’enlever la mousse et elle ne s’accumule pas exagérément sur une telle surface. Le moment le plus propice pour scarifier votre jardin dans ce cas est la fin de l’hiver ou le début du printemps. N’oubliez donc pas de programmer une scarification de votre jardin aux alentours de mars et avril.

Si votre jardin est en partie ombragé ou possède une densité plus ou moins élevée, il faudra réaliser deux scarifications par an. Vous ferez de même si le sol de votre jardin est acide. Une surface ombragée ou acide est en effet propice au développement de la mousse. La première scarification doit avoir lieu en automne, soit en septembre ou en octobre. En effet, l’hiver ne fait pas de cadeaux aux herbes des jardins. C’est pourquoi vous devez scarifier votre jardin avant la tombée des premières gelées. De cette façon, vous préparerez votre pelouse à mieux supporter l’hiver. Quant à la deuxième scarification, elle doit avoir lieu après le passage de l’hiver. Refaites donc la scarification de votre jardin au début du printemps courant mars et avril.

Vous n’avez pas besoin de scarifier plus de deux fois votre pelouse dans l’année. Le feutrage et la mousse ne peuvent pas vraiment s’installer en seulement 6 mois. Il est cependant important de scarifier en amont votre jardin si vous envisagez de renouveler la pelouse. Dans ce cas, la scarification doit avoir lieu en temps de chaleur où la sécheresse et l’humidité ne sont pas trop importantes. Précisons que les jardins récemment installés supportent mal la scarification. D’ailleurs, la scarification est inutile, car la mousse et le feutrage ne peuvent pas apparaître sur les jardins très jeunes. Par conséquent, pour ne pas empiéter sur leur développement, vous devez éviter de scarifier votre jardin âgé de 2 ou 3 ans maximum.

Comment procéder pour réussir la scarification de son jardin ?

La scarification du jardin ne s’improvise pas. Pour réussir votre scarification, vous devez tout d’abord vous munir du matériel adéquat. Vous pouvez toujours utiliser un râteau pour scarifier un jardin. Mais, cet outil ne vous permet pas de bénéficier d’un résultat rapide et satisfaisant. De plus, son utilisation s’avère fatigante et peut être source de problèmes de dos. Le scarificateur est le parfait matériel que vous devez utiliser pour bénéficier d’une scarification de jardin impeccable. Les scarificateurs sont disponibles en différents modèles. Vous devez donc vous équiper d’un scarificateur adapté à vos besoins. Cela ne peut se faire sans prendre en compte les caractéristiques de votre pelouse et le type de confort recherché. Le poids, le nombre de couteaux, et la présence d’un bac de ramassage ou non sont des exemples de critères à étudier. Voici les trois différents types de scarificateurs proposés sur le marché :

  • Les scarificateurs manuels ;
  • Les scarificateurs électriques ;
  • Les scarificateurs thermiques.

Les scarificateurs manuels

Les scarificateurs manuels sont des modèles de base. Très résistant et facile à utiliser, ce type de scarificateur permet de réaliser des scarifications de qualité. Son rayon d’action est cependant limité, car il ne convient que pour scarifier les petits terrains. Ce type de scarificateur est parfait si vous disposez d’un jardin dont la superficie n’excède pas 50 m². L’utilisation d’un scarificateur manuelle n’est possible que si vous disposez des aptitudes physiques nécessaires. Il faut en effet s’attendre à faire un peu d’effort physique si vous optez pour un scarificateur manuel.

Les scarificateurs électriques

En ce qui concerne les performances, les scarificateurs électriques sont plus avancés que les scarificateurs thermiques. Un scarificateur électrique incorpore les caractéristiques d’une tondeuse. Il est adapté pour scarifier dans un grand confort les pelouses pouvant atteindre 500 m² et même plus. Avec une puissance variable entre 600 et 1400 watts selon le modèle, ce scarificateur permet de travailler rapidement. C’est un scarificateur qui est également solide et adapté pour une utilisation fréquente sur les surfaces n’excédant pas 500 m². Le scarificateur électrique existe en deux déclinaisons (le scarificateur électrique émousseur et le scarificateur électrique à couteaux). Les scarificateurs électriques émousseur ont l’avantage d’être plus efficaces que les scarificateurs à couteau.

Les scarificateurs thermiques

Les scarificateurs thermiques sont les modèles de scarificateurs les plus performants du marché. Équipés d’un moteur à essence, ces scarificateurs jouissent d’une excellente autonomie et sont très robustes. Parfaitement adaptés pour une utilisation professionnelle, les scarificateurs thermiques conviennent aussi aux besoins des particuliers. D’ailleurs, certains modèles sont créés exclusivement pour répondre aux besoins des particuliers. Le scarificateur thermique s’adapte en effet à tous les types de terrains, qu’ils soient plats, avec une pente, accidentés… C’est donc un matériel polyvalent qui peut servir partout. Avec sa grande capacité, le scarificateur thermique permet de scarifier les jardins de très grandes dimensions. Il permet de travailler en profondeur le jardin et d’obtenir des résultats rapides et soignés. Vous avez aussi le choix entre deux déclinaisons de scarificateurs thermiques. Il s’agit des scarificateurs thermiques à couteau et des scarificateurs thermiques aérateur ou démousseur. La différence fondamentale entre ces deux types de scarificateurs thermiques est la puissance de leur moteur. Les modèles à couteaux sont généralement plus puissants que les modèles aérateurs.  

Si vous disposez déjà de votre scarificateur et vous êtes à la bonne période, vous pouvez commencer la scarification du jardin. La scarification obéit à certaines règles qui doivent être respectées si on veut optimiser le résultat final. La première chose à faire avant de commencer, c’est de vérifier si le sol n’est ni trop mouillé ni trop sec. Si le sol est trop mouillé, les larmes du scarificateur risquent de se briser ou de ne pas fonctionner correctement. Un sol trop mouillé ne facilite pas non plus l’enlèvement de la mousse. Voici les différentes étapes à suivre pendant la scarification de votre jardin :

  • Tondre d’abord le jardin à ras ;
  • Régler convenablement le scarificateur ;
  • Nettoyer la pelouse ;
  • Embellir la pelouse.

Si le jardin peut être scarifié, vous devez commencer par tondre la pelouse. Pour une tonte de qualité, vous aurez besoin d’une tondeuse de qualité. Vous n’aurez aucun mal à en trouver sur le marché. La tonte se doit d’être courte, car la hauteur finale du gazon doit être d’environ 2 à 3 cm. Au même moment que vous tailler le gazon, vous devez retirer les feuilles mortes et désherber. D’une part, une pelouse bien désherbée rend l’élimination du feutre très facile. D’autre part, le désherbage permet d’optimiser l’enracinement du gazon (très important avant l’arrivée de l’hiver) et sa croissance. Après la tonte du jardin, vous pouvez réellement commencer la scarification. Après avoir récupéré votre scarificateur, vous aurez à régler ses lames. Il faut impérativement les régler de sorte qu’elles grattent le sol à une profondeur de 2 à 4 mm. Ensuite, vous aurez à mettre en marche le scarificateur. Il faut veiller à passer le scarificateur sur la pelouse une fois dans le sens de la largeur. Il faut également faire pareil dans le sens de la longueur. Il est aussi impératif que les passages du scarificateur soient croisés pour augmenter l’efficacité de la scarification.

Après le passage du scarificateur sur toute la pelouse, il faut maintenant passer à l’étape du nettoyage. Il s’agit ici de retirer de la pelouse les résidus et le surplus de terre. Cela favorise une respiration optimale des herbes. Si le scarificateur possède un bac de ramassage, l’opération de nettoyage sera plus facile. Dans le cas échéant, vous aurez besoin d’une tondeuse ou d’un balai à gazon pour nettoyer le gazon. Il faut réaliser un bon nettoyage pour assurer une meilleure absorption de la lumière et de l’air par la pelouse. Vous pouvez maintenant passer à la dernière étape : l’embellissement. Pour l’embellissement de la pelouse, il faut faire le semi de garnissage au niveau des endroits vides. Vous pouvez aussi mettre de l’engrais à ces endroits pour stimuler la pousse du gazon. L’ajout de fertilisant et le réensemencement peuvent également être réalisés si nécessaire. De plus, il est important d’arroser le jardin une fois que la scarification est achevée. Il faut cependant faire attention à ne pas trop piétiner l’espace vert que vous venez de scarifier, car vous risquez de le fragiliser. Nous vous recommandons donc de vous éloigner de la pelouse pour quelques jours après avoir terminé la scarification.    

Quels autres soins apporter au jardin après la scarification ?

Pour bénéficier des effets de la scarification à long terme, vous pouvez réaliser certains travaux d’entretien :

  • Tasser la terre ;
  • Drainer le sol ;
  • Effectuer un chaulage du gazon…

Si la scarification a été éprouvante pour votre jardin, il sera avantageux de tasser le sol. Le fait de tasser la terre permet de redonner à votre jardin sa forme de départ. Pour bien tasser votre jardin, vous aurez besoin d’un rouleau que vous passerez dessus. Le drainage doit être réalisé sur les terrains argileux ou lourds. Il favorise l’écoulement de l’eau. Pour bien drainer le sol de votre jardin, vous pouvez épandre du sable (petite quantité) au niveau des interstices. Le chaulage quant à lui concerne tous les jardins, particulièrement ceux ayant un sol acide. En effet, le taux d’acidité des sols de jardins, quels qu’ils soient, augmente avec le temps. Or l’acidité du sol ne permet pas une pousse harmonieuse du gazon. Pour vérifier si votre terrain est trop acide ou pas, vous pouvez utiliser un kit permettant de contrôler le pH du sol. Si le pH est faible, vous devez donc faire du chaulage. Il est impératif de ne pas dépasser 1 kg de chaud sur une superficie de 10 m² au risque de brûler la pelouse. Pour diminuer l’acidité du sol, on peut aussi utiliser la cendre de cheminée, la dolomie ou un amendement calcique. Le chaulage permettra aussi de diminuer la propagation de la mousse et le développement harmonieux du gazon.

Que retenir ? Un jardin non entretenu perd au fil du temps de sa superbe. Pour lui redonner ses lettres de noblesse, il faut lui apporter les soins adéquats. La scarification du jardin est une tâche obligatoire à réaliser si l’on souhaite conserver la vitalité et le charme de son jardin. Pour scarifier un jardin, il faut d’abord se munir du matériel adéquat, le scarificateur. On distingue trois types de scarificateurs. Les scarificateurs manuels conviennent aux petites surfaces (inférieures ou égales à 50 m²). Les scarificateurs électriques sont parfaits sur les surfaces moyennes (inférieures ou égales à 500 m²). Les scarificateurs thermiques sont les plus performants du marché et sont utilisables sur toutes les sortes de surfaces. De façon générale, il est recommandé de scarifier son jardin deux fois (pas plus) en une année. Pour réussir la scarification, il faut procéder par étapes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here