La fin de la période d’hiver donne lieu généralement à un entretien des espaces extérieurs. Débarrasser les allées des déchets ou encore tailler les arbres devient une nécessité. En effet, comme n’importe quelle autre plante, les arbres ont besoin d’être taillés pour faciliter leur croissance ou leur donner une forme beaucoup plus esthétique. Lorsqu’on procède à la coupe, cela engendre de profondes blessures à ces arbres. Il est donc primordial d’employer les meilleures techniques de taille pour une cicatrisation rapide et complète des plaies de coupe. En conséquence, la taille des arbres requiert l’utilisation des bonnes pratiques et surtout des outils adaptés pour ne pas causer des dégâts aux espèces végétales.

Une tronçonneuse pour réussir la taille des arbres

Encore appelée « scie mécanique » ou « scie à chaîne », la tronçonneuse est une scie motorisée et portable de taille et de puissance variables. Elle s’utilise essentiellement pour l’abattage des arbres, leur élagage, la taille des haies, la coupe de bois de chauffage et bien d’autres travaux d’entretien des espaces verts. Elles sont généralement constituées d’un petit moteur à deux temps. Pour les adapter à l’ère du temps, certains modèles aujourd’hui sont équipés de moteurs électriques, d’une lame ou guide et de la chaîne de tronçonneuse. En effet, une tronçonneuse électrique est un outil privilégié pour l’entretien des espaces verts. Elle est dotée d’un moteur sur lequel une chaîne coupante est présente comme une tronconneuse sans fil Bosch ou Black & Decker. L’avantage d’une tronçonneuse électrique est qu’elle est bien légère et assez maniable. Employée pour les petits travaux dans le jardin et la coupe de bois d’un diamètre maximum de 45 cm, elle fonctionne en 230 Volts. La plupart des tronçonneuses électriques disposent d’un moteur de capacité située entre 1400 et 2000 Watts. Le plus de cet outil est qu’il est très économe, pas polluante et très peu bruyante. Pour faciliter son utilisation, certains constructeurs ont élaboré des modèles filaires et sans fil, très pratique pour les travaux dans de petits ou de grands espaces. Quoique facile à utiliser, il est conseillé de porter des gants, des lunettes de protection et un pantalon spécifique pour réduire d’éventuels risques d’accident lors de la taille.

Pour choisir votre tronçonneuse électrique, vous devez tenir compte d’abord de l’ampleur des travaux en cours. De plus, d’autres critères sont à considérer dans le choix :

  • La longueur du guide-chaîne : c’est ce qui maintient et guide la chaîne en mouvement. Elle est composée de 3 différents types de maillons (entraineurs avec limitateur de profondeur, gouges de coupe et pièces de liaison) qui sont assemblés avec des rivets. Cette longueur renseigne sur la capacité de l’appareil ;
  • Le graissage de la chaîne : la tronçonneuse est équipée d’un système de lubrification de la chaîne pour éviter sa détérioration en cas de surchauffe. Sur les tronçonneuses électriques, vous verrez un indicateur de niveau pour vérifier la présence effective du lubrifiant ;
  • La forme de la poignée avant : les modèles incluant l’usage des deux mains ont 2 poignées, l’une avant et l’autre arrière. La poignée avant comporte le frein de chaîne. Notez que la forme de la poignée avant détermine les possibilités d’utilisation.

Un sécateur pour tailler les branches d’arbustes et de buissons

Le sécateur est un outil adapté pour les opérations de taille. C’est en quelque sorte une paire de ciseaux robuste qui aide à couper de petites branches pour tailler les arbustes avec une seule main. De par leur constitution, les sécateurs sont formés de deux poignées mobiles qui sont reliées entre elles par un axe et prolongées l’une par une lame et l’autre par une contre-lame. Grâce au ressort, vous pouvez écarter la mâchoire de la lame coupante. Le sécateur est l’outil indispensable lorsque vous souhaitez couper et tailler des branches de moins de 3 centimètres de diamètre. Il existe 3 types de sécateurs :

  • Le sécateur à lames franches : c’est le plus répandu et il est adapté à la taille des petits arbustes et buissons, des arbres fruitiers ou des rosiers ;
  • Le sécateur à enclume : ce modèle est utilisé pour la taille des branches mortes ;
  • Le sécateur à batterie.

Léger et compact, le sécateur est un outil qui vous assure une liberté de mouvement pour des opérations de coupe et de taille d’une grande précision. Le sécateur sert pour réaliser des travaux nets, précis et sans effort. En effet, cet outil permet de travailler avec efficacité en raison de son ergonomie et de son confort.

Bon à savoir : nettoyez et désinfectez votre sécateur avant chaque utilisation pour éviter de favoriser la transmission de maladies entre les végétaux.

Sur le marché, il existe différents modèles de sécateurs ; ce qui ne facilite pas toujours le choix. Toutefois, pour choisir votre sécateur pour la taille des arbustes, il vous faudra tenir compte de l’usage, de l’ergonomie et de votre budget tout en misant sur un rapport qualité/prix. Outre ces critères de choix, pour sélectionner le sécateur qui vous correspond, il vous faut tenir compte de sa fréquence d’utilisation. En effet, plus vous devrez l’utiliser souvent et longtemps, plus votre choix devra se porter sur un modèle de qualité, très confortable à l’usage en misant la qualité de conception et fabrication. Par ailleurs, d’un point de vue esthétique, le choix dépendra de vos goûts.

En résumé, la taille des arbres est une opération indispensable pour l’entretien des espaces verts. Le choix des outils dépendra essentiellement des types d’arbres et des travaux particuliers à réaliser. Outre la tronçonneuse et le sécateur, il existe bien d’autres outils adaptés pour les travaux en extérieur comme : la scie arboricole, l’échenilloir, la serpe à bois, etc.

La taille des arbres engendre des blessures sur ces végétaux. Il est donc primordial de bien exécuter l’opération de taille afin de favoriser la cicatrisation rapide et complète des plaies de coupe. En conséquence, il est essentiel de savoir où et comment bien tailler les arbres pour un rendu optimal.

La taille sévère des arbres

On parle de taille sévère parce qu’il s’agit d’une technique d’élagage consistant à réduire de façon considérable la hauteur et le volume de l’arbre. La taille sévère intervient dans les situations lorsque l’arbre devient trop imposant et pourrait présenter un risque sur le plan sécuritaire (chute pouvant occasionner des cas d’accidents). La taille sévère intervient également aussi lorsque des arbres comme les platanes sont mis en terre pour border les rues ou les grands terrains dans le but de limiter leur croissance et maintenir leur aspect esthétique. Enfin, en fonction des essences de l’arbre, certaines espèces requièrent une taille très courte dans leur première année suivant leur plantation afin de favoriser le développement de leurs branches près du sol.

Bon à savoir : la taille sévère est une technique intervient par nature pour fragiliser l’arbre. Cependant, elle doit se faire suivant des règles particulières pour ne pas occasionner la mort de l’arbre. Pour cette opération, la taille doit se faire dans un sens précis et ne doit pas dépasser le tiers de la hauteur et du volume de l’arbre.

La taille raisonnée des arbres

À l’opposé de la taille sévère, la taille raisonnée est une technique de taille dite « douce », plus respectueuse de l’arbre et de l’environnement. La taille raisonnée est opérée dès le plus jeune âge de l’arbre et se caractérise par différentes phases :

  • Une taille de formation : la taille de formation est faite pendant les premières années de l’arbre jusqu’à ses 15 ans environ. La taille de formation aide l’arbre à se développer de façon naturelle en fonction de son lieu d’implantation ;
  • Une taille d’entretien : la taille d’entretien est adaptée pour les arbres adultes et vise à supprimer les branches mortes et malades, ainsi que les nouvelles pousses trop nombreuses ou mal placées. La taille d’entretien permet de conserver une forme harmonieuse ;
  • Les tailles de sauvegarde : les tailles de sauvegarde constituent des alternatives à l’abattage. Elles consistent à remettre en état des arbres mal formés ou ayant souffert de tailles sévères.

Les règles de base pour réussir la taille des arbres

La taille des arbres est une opération qui permet de maintenir le bon état sanitaire. Toutefois, il est indispensable de respecter certaines règles de base.

Il est primordial dévaluer l’aspect général de la plante c’est-à-dire sa santé, la présence d’éventuels parasites ou de maladies, la structure et la forme. Pour une taille réussie, commencez par la suppression des bois morts et les tiges abîmées ou malades avant d’aboutir aux branches qui se croisent ou qui gênent une parfaite pénétration du soleil.

Faites des coupes bien nettes avec une tronçonneuse pour les plus grosses branches. Lorsque vous devez passer d’une plante à une autre, pensez à nettoyer l’outil et à le désinfecter pour éviter les contaminations entre les arbres. Par ailleurs, il est important de choisir la période de l’année pour effectuer la taille des arbres.

En somme, la taille des arbres est une opération assez délicate, mais utile pour des raisons de sécurité et esthétique. Pour la réussir, il vous faudra faire usage des meilleurs outils adaptés à chaque type d’arbre comme la tronçonneuse, le sécateur, etc. De même, les règles de base doivent être respectées pour une taille parfaite qui profite à l’arbre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here